• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 8 mai 2011

Archive pour le 8 mai, 2011

Méfiez-vous de Ahmed Ouyahia

ouyahia.jpgDaoud pour « Algérie Politique »

Ahmed Ouyahia a procédé à des ponctions sur les salaires des travailleurs en 1997, alors que les sacs d’argent partent de la banque d’Algérie vers d’autres pays sans qu’il fasse au moins une déclaration. Il a condamné des cadres de Sider Annaba, puis s’est retourné contre le général Mohamed Betchine; il a instruit ( !?) les banques d’arrêter les crédits pour les citoyens; il parle avec des chiffres transmis par les membres de son clan d’ombre; il a fractionnait les rappels des enseignants en 2010 après les avoir été arrachés difficilement, pour le motif de budget !!!  Pourtant le pétrole est à 100 dollars quand son évaluation est faite à 35 dollars !? Où est l’excédent ? A quoi il a servi ?!! 

Ahmed Ouyahia a joué avec les délégués du mouvement des Aarouch un bon moment puis les a lâchés sans aucune réalisation; il fait la prière du vendredi, de l’Aid …sans assurer le service minimum l’ablution; il s’est rallié à l’Alliance présidentielle sans conviction et rejoint la « Mousalaha » après l’avoir critiquée auparavant; il n’a jamais rapproché les citoyens par du bien; comme un scorpion.

(Lire la suite)

Zoubir Arous, professeur en sociologie: «Les conditions d’une révolte sont bien réelles en Algérie»

arous1.jpgLe sociologue Zoubir Arous a affirmé hier que les conditions de la révolte en Algérie sont bien réelles, tout en mettant en garde contre les réformes annoncées, notamment la révision de la constitution «qui pourraient constituer prétexte à un retour à la case départ», c’est-à-dire au reniement des acquis.  

S’exprimant hier lors la 2e conférence de l’Ecole de formation Ali Mecili qu’a organisée le Front des forces socialistes (FFS) au cours d’une communication intitulée «L’approche sociologique des mouvements de changement dans les pays du Maghreb et du Moyen»Orient», le professeur Arous a justifié son analyse en comparant la situation en Algérie à celles qui ont prévalu en Egypte et en Tunisie, par le fait que «ces trois pays ont des systèmes rentiers» incapables, selon lui, d’intégrer le nombre important de diplômés dans la sphère économique et le monde du travail gangrené par l’informel.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER