Les anesthésistes ont observé une demi-journée de protestation ce matin

anest.jpgAprès les résidents, les praticiens et les spécialistes, les anesthésistes montent au créneau et veulent se faire entendre pour faire aboutir leurs revendications. Comme premier avertissement, ils ont observé une demi-journée de protestation ce matin à travers le territoire national. L’action a été menée à l’appel lancé par le Collectif national des anesthésistes. 

Les revendications des anesthésistes concernent la création d’une école de formation performante, la couverture juridique et la promulgation d’un statut particulier. En effet, le collectif relève un problème de formation aussi bien quantitatif que qualitatif. L’Algérie compte 7 000 anesthésistes au niveau national. Un nombre très insuffisant pour assurer les interventions chirurgicales à chaud et à froid.

Le collectif appelle à la création d’une école spécialisée pour la formation des anesthésistes, comme cela se fait dans les autres pays. Si elle est créée, cette école devra assurer une formation qualifiante d’une durée de cinq ans au lieu de la formation de trois années dispensée par les écoles paramédicales

Concernant la couverture juridique, le collectif souligne que l’anesthésiste est, dans plusieurs cas, contraint d’agir en l’absence d’un médecin. Ce qui lui fait porter une responsabilité qu’il n’est pas tenu d’assumer, rapporte Infosoir.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER