• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 18 mai 2011

Archive pour le 18 mai, 2011

Phrase du jour

Tous les Algériens auraient cru Ahmed Benbella si l’attaque de la poste d’Oran s’est passée après l’Indépendance nationale ! El Mouhtarem  

 

  

 

Aït-Ahmed en 2009: « Les jeunes générations maghrébines sauront pacifiquement imposer le chemin de la paix de la démocratie »

hocineaitahmed1.jpgSoirée de solidarité avec les journalistes tunisiens le 18 novembre 2009 à Paris

Message de Hocine Aït-Ahmed chef historique du FLN et fondateur du FFS en Algérie 

Chers  compatriotes  maghrébins, 

Je vous remercie de votre invitation à la soirée destinée à défendre la liberté de la presse en Tunisie, et à exprimer notre indéfectible solidarité aux journalistes emprisonnés. Je serais heureux de signer un texte collectif très dur aujourd’hui et aussi à l’ouverture du procès.

D’évidence la dictature tunisienne, a le génie malfaisant d’ouvrir de profondes fosses communes pour y enterrer les contributions intellectuelles et politiques de la presse tunisienne ainsi que des syndicats avant-gardistes au niveau  de notre Maghreb colonisé. A l’exemple de la destruction du GPRA et des processus d’autodestruction qui en découlèrent sous la férule du  système militaro-policier….

Enterrer les  luttes glorieuses de notre peuple comme si elles n’avaient jamais existé.. Mais les réalités historiques existent avec force, même quand elles continuent à begayer dans le présent, puisque les jeunes générations maghrébines sauront pacifiquement imposer le chemin de la paix de la démocratie et…. de l’unité  maghrébine.
Avec  mes  salutations   fraternelles. Hocine  Aït-Ahmed

Eclairer

haa1.jpgMessage de Hocine Aït-Ahmed au journal La Nation www.lanation.info

Durant les années les plus sombres de la période post-indépendance, ces terribles années 90, La Nation, un journal décalé par rapport au politiquement correct dominant, a permis d’éclairer en certains et de conforter en beaucoup d’entre nous, l’humain, le politique et, en définitive l’algérien, au milieu du déchainement des passions aveugles.

Son interruption a été une violence en soi. Puisse son retour permettre, à ses lecteurs en particulier et aux algériens en général, de retrouver réunies les qualités d’engagement, de générosité et de lucidité dans l’adversité sans lesquelles la liberté n’est que la liberté de se tromper indéfiniment dans laquelle excellent certains de nos contemporains.

Bon courage et bonne chance à toute l’équipe.

Le présumé assassin de Kerroumi, un ancien étudiant

keroum.jpgLe présumé coupable de l’assassinat du professeur Ahmed Kerroumi serait finalement un de ses ex-étudiants. D’après son frère, ce dernier, âgé de 27 ans, serait un ancien étudiant à l’UFC. «Mon frère est quelqu’un de très solitaire, très secret, il ne se confiait presque jamais !» s’est-il contenté de dire, comme assommé par ce qui est arrivé.

(Lire la suite)

Ziari remet en cause la légitimité de Bensalah

abdelazizziari.jpgQuelques jours après la désignation par Bouteflika de Abdelkader Bensalah pour « conduire les réformes », le président de l’APN, Abdelaziz Ziari s’en prend à son collègue de la deuxième chambre. Dans un entretien accordé hier au quotidien Echourouk, Ziari a affirmé que les élections législatives de 1997 étaient truquées. «Je crois que la satisfaction autour du Parlement de 1997 est tirée du fait que c’est le système des quotas qui a été appliqué. La parole n’était pas donnée au peuple. Aujourd’hui, nous parlons d’une Assemblée, émanation d’élections», a déclaré Ziari. Faut-il rappeler que les élections législatives de 1997 ont été « gagnées » par le RND et que l’APN était présidée par Abdelkader Bensalah ? Qui a donc demander à Ziari de parler ? El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER