Caraval fi dechra: Dans son errance, Boukrouh affirme que l’Algérie est en errance constitutionnelle

boukrouh1.jpgInstallé au Liban depuis quelques années, Nouredine Boukrouh, ex ministre du commerce et « candidat » à la présidentielle de novembre 1995 est rentré en Algérie pour participer aux consultations lancées par le pouvoir depuis quelques jours. L’ancien secrétaire général du PRA a estimé dimanche, à l’issue de sa rencontre avec la commission BTB que l’Algérie est   »en pleine errance constitutionnelle ».  

L’invité de Bensalah a expliqué qu »‘il est temps d’aller définitivement vers un Etat pérenne et stable ». Boukrouh, ultralibéral, a affirmé en 2002 devant les députés que l’adhésion à l’OMC ouvre à l’Algérie des débouchés.

Yerhem Bouk….rouh et ne revient plus. El Mouhtarem 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

  1. TRIPODE dit :

    Il écrit trés bien , avec beaucoup de talents, opposant Soft , il rejoint le gouvernement de Bouteflika. Ses écrits n’ont pas du tout déteint sur sa fonction de ministre. Ce fut un ministre terne et sans relief. Il quitte le gouvernement et le pays et va s’installer au liban. Le cheminement classique des Khobzistes. ils ne voient aucun avenir à leurs enfants en Algérie.D’ailleurs la vieille femme de ménage qui se réveille chaque matin pour aller travailler à l’hôpital ou ailleurs est plus beaucoup plus utile au pays que tous ces parasites.
    Charles André Julien avait dit que ceux qui ont défendu l’Algérie à l’arrivée des français ne furent ni les deys et beys, ni les kouroughlis, ni les israélites . Le pays fut défendu par les authentiques fils de ce pays à bon entendeur salut .

  2. Tag dit :

    Carnaval fi dechra : Boukrouh a fait parti d’un gouvernement élu par la fraude.
    Boukrouh a été désigné ministre de la RADP par le trois quart de président. N’est-ce pas ?

  3. Rabah dit :

    Le décalage physique et mental entre Bouteflika et les autres participants au G8, qui vient de se tenir à Vaudeville (France) était énorme et pathétique.
    Ce vieillard au regard hagard, qui s’accroche pitoyablement au koursi usurpé depuis 1999, était perdu au milieu de dirigeants qui savaient pourquoi ils étaient là et ce qu’ils voulaient et qui prêtaient à peine attention à cet intrus lorsqu’il cherchait désespérément de son regard torve un signe protecteur ou approbateur de leur part.
    Signes forts, qui ne trompent pas sur leur fin prochaine, tout ce que Bouteflika et son clan de prédateurs entreprennent échoue lamentablement ou est aussitot désavoué par les uns et les autres, dont leurs propres alliés comme Ouyahia, Hanoune et Soltani.
    Douze ans d’exercice solitaire d’un pouvoir essentiellement basé sur le népotisme, le régionalisme et la corruption généralisée ont considérablement accru le nombrte de leurs ennemis irréductibles, qui exploitent savamment leurs nombreux abus, méfaits et forfaits pour les isoler chaque jour davantage et les pousser à la porte dans l’indignité qu’ils ont tout fait pour la mériter.
    Il faut vite tourner la page honteuse 1999-2011 et fermer cette parenthèse odieuse sinon ce sont celles de l’unité, de la cohésion, de la stabilité et de la sécurité de l’Algérie independante qui vont l’être.

    http://diplomatiealgerienne.centerblog.net

  4. Amrane dit :

    Anciennemnt dans Le Commissariat politique de L’Armée, un département lié
    « ambilicalemen » à la Sécurité militaire car chargé de veiller au « moral des troupes », un domaines aussi sensible ques les Industries miltaire…BOUKROUH
    fait partie des cartes du « Poker menteur »
    engagé par les Généraux criminels, corrupteurs et manipulateurs en 1989, date de « l’ouverture contrôlée » ou le « façonnage artificiel » par lequel les Maitres de la Gestapo locale, alias la SM, alias le DRS, instique des « micro-partis » pour contre-carrer l’Opposition historique oppositionnelle seul à même de Constituer un Pôle démocratique oppositonnel pour abattre le Régime
    militaro-chitano-mafieux qui gangrère et asphyxie l’Algérie depuis 50 ans déjà !

    Boukrouh, Sadi, Ferhat, Benyounès, Si Lhafidh, Ksentini, Rébbaine, Lalla Luiza, Sidhi Hmèdh Ghozzali et autres ponce-pilates à la solde ddes Généraux sanguinaires, spoliateurs et usurpateurs

    …qu’ils des dégagent ! Ils sont là pour « épauler le régime, constituent des digues, des murs de soutènement, des forces d’interposition… » pour sauver les Généraux contre les « tornades » populaires…..

  5. daniel dit :

    domages pour la jeunesse algerienne

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER