Archive pour mai, 2011

كمال داود القيادي السابق في الأفافاس وشاهد على حوار 1994 : « لا شيء يؤكد جدية السلطة في الحوار لأن القرارات اتّخذت سلفا

كمال زايت « وقت الجزائر » 

قال كمال داود، العضو السابق في قيادة جبهة القوى الاشتراكية والذي كان ضمن وفد الأفافاس الذي شارك في جولات الحوار الوطني عام 1994، إن هناك أوجه شبه كثيرة بين الاستشارة الحزبية التي جرت آنذاك وبين المشاورات السياسية التي أطلقت ابتداء من أمس السبت، في إطار الإصلاحات التي أعلن عنها رئيس الجمهورية عبد العزيز بوتفليقة، مشيرا إلى أنه لا يوجد ما يؤشّر على أن السلطة جادّة في هذا المسعى. 

وأضاف داود في تصريحات لـ « وقت الجزائر « ، أن جولات الحوار الوطني التي جرت عام 1994 قادها يوسف الخطيب المعروف باسم العقيد حسان، وأنها نظمت بإقامة جنان الميثاق بأعالي العاصمة، مؤكدا على أن المشاورات جرت في جو حميمي وودّي، ولم يكن هناك أيّ تهجّم من طرف على طرف آخر، موضحا أنه تكلم معه منذ البداية لوضع النقاط على الحروف قبل البداية، مؤكدا على أن الأفافاس قدّم اقتراحات بخصوص الانفتاح السياسي وتحرير وسائل الإعلام، اشترط منذ البداية أن يكون هناك فتح لجلسات المشاورات أمام وسائل الإعلام، وفي مقدمتها الإذاعة والتلفزيون، لأننا نرفض الحوار داخل الغرف المغلقة، وأكدنا أيضا أننا نرفض المشاركة في حوار تفرض فيه السلطة علينا قراراتها الجاهزة سلفا.

(Lire la suite)

El Islah plaide pour le retrait du code communal

benabdeslam.jpgDjamel Benabdessalam, secrétaire général d’El Islah, a affirmé, à l’issue de sa rencontre avec l’Instance des réformes nationales, avoir remis un document contenant des propositions afin d’édifier un Etat démocratique. El-Islah a réclamé le retrait du code communal, adopté il y a quelques jours par les députés. Par ailleurs, le mouvement El Islah a réitéré l’opposition de son parti à l’idée d’une Assemblée constituante comme point de départ pour les réformes politiques.

Mohamed Said: « Il faut une réelle volonté politique »

mohamed.jpgL’ancien candidat à la présidentielle de 2009, Mohamed Saïd, estime que la réussite des réformes politiques exige une réelle volonté politique pour répondre à la revendication du changement exprimé par le peuple. S’exprimant à la fin d’audience qu’il a eue hier avec le président de la commission consultative, Mohamed Saïd a affirmé qu’il avait insisté sur ce point.

«S’il m’est difficile de connaître l’intention du pouvoir, il m’est plutôt facile de savoir ce que veut le peuple», a-t-il affirmé en résumant les revendications des citoyens en quatre points. Pour lui, le peuple aspire à la liberté, à la justice, à la paix et à une vie décente. «Toute réforme ou régime politique doit prendre en considération ces quatre points», a-t-il souligné. Et d’ajouter: «Notre pays recèle des richesses, nous avons besoin d’un plan politique.»

Consulations politiques: Moussa Touati conditionne sa participation par la présence de la presse

touati.jpgLe président du FNA, Moussa Touati conditionne sa participation aux consultations politiques conduites par Bensalah par la présence de la presse pour «prendre le peuple à témoin». L’ex-gendarme de Médéa a menacé de quitter la réunion «si cette demande n’est pas satisfaite». L’ex-candidat à la présidentielle de 2009, qui a reçu l’invitation de Bensalah, pose une autre condition à sa participation: «Accompagner l’invitation par l’ordre du jour de la séance», rapporte la presse aujourd’hui. Enfin, l’ancien gendarme, Moussa Touati prendra-t-il le risque de ne pas rencontrer l’ancien général, Mohamed Touati ? El Mouhtarem

N.B: Moussa Touati a « nommé » hier son frère Messaoud Touati à la tête du bureau du FNA d’Alger.

Pour dénoncer les kidnappings: Grève générale aujourd’hui à Tizi-Ouzou

kidnaping.jpgUne grève générale sera observée aujourd’hui dans la ville de Tizi Ouzou pour dénoncer les enlèvements dans la région. L’appel à la grève d’aujourd’hui a été lancé en direction de la population locale après de multiples actions au niveau de la daïra de Beni Douala et de Mechtras. Une marche et une grève ont été organisées au niveau local sans pour autant faire réagir les ravisseurs. Pour rappel, Bilek Mourad, âgé de 18 ans, a été la première victime tombée entre les mains des ravisseurs à Tala Bounane près de Beni Douala. Ce fut ensuite Hammour Ali qui sera kidnappé, alors qu’il rentrait chez lui à Mechtras. Deux citoyens qui restent en captivité malgré la mobilisation des populations locales.

Plus de 60 personnes ont été kidnappées depuis 2006. Ce sont, en général, des entrepreneurs et des opérateurs industriels qui sont visés si bien que la wilaya connaît une véritable saignée en matière d’investissements économiques. Synthèse d’El Mouhtarem/ L’Expression

Photo souvenir…

haa2.jpg

Hocine Aït-Ahmed en mai 1992, Copyright : Nacerdine ZEBAR/GAMMA

Tizi Ouzou : Dix nouvelles brigades de gendarmerie

guermahmassinissa2.gifUne dizaine de brigades de gendarmerie  seront ouvertes dans les localités du nord et de l’est de la wilaya de Tizi Ouzou. Ces nouvelles structures viendront s’ajouter aux 47 en cours de réalisation et qui devraient être réceptionnées avant la fin de l’année 2012, rapporte El Watan.

« Algérie, l’histoire en héritage » de Smaïl Goumeziane

livre.gifL’histoire de l’Algérie, en tant qu’héritage commun de tous les Algériens, est ici revisitée à la lumière de deux logiques contradictoires qui s’yaffrontent depuis les origines. La première, appelée sédimentation-transformation, permet de comprendre comment s’est constitué le socle berbéro-arabe et musulman de l’Algérie.

La seconde, appelée résistance-rivalité, met au jour les résistances permanentes que les Berbères, puis les Algériens, ont opposées aux multiples pouvoirs oppresseurs internes et externes, et leur dévoiement tout aussi fréquent par les rivalités intestines.

(Lire la suite)

Malika Matoub animera un point de presse demain dimanche

lounesmalikamatoub.jpgLa présidente de la Fondation Matoub Lounes, Malika Matoub animera demain dimanche à 10h un point de presse. La rencontre qui se tiendra au siège de l’association Amusnaw de Tizi-Ouzou aura lieu à l’issue du procès opposant la Fondation à des maisons d’édition. Ces dernières ont été poursuivies en justice en 2005 par les héritiers du chanteur pour non-perception des droits d’auteur. El Mouhtarem

 

 

 

 

Tahar Benaicha sur les traces de Benbella !

tahar1.jpgLa bêtise humaine n’a plus de limite. Après l’ancien président Ahmed Benbella qui a dit à propos de Hocine Aït-Ahmed qu’il était plus Kabyle qu’algérien, c’est au tour de l’écrivain Tahar Benaicha de dire la même chose de l’écrivain Mouloud Mammeri.

Répondant à une question d’un journaliste d’El Khabar sur l’écrivain Mammeri, Tahar Benaicha a déclaré: « Mouloud Mammeri était plus Kabyle qu’algérien ». El Mouhtarem   

1...45678...17

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER