Les contradictions flagrantes de nos dirigeants

Commentaires

  1. el menfi dit :

    par ce discours je dirais que Mr ouyahia veux faire la distinction entre le poste de premier ministre qui represente le parlement et les idées du parti dont il est le premier responsable.je dirais qu’il voulais nous informer que ce qui se passe au parlement depond d,une autre volenté qui le depasse.

  2. Dr. Amina/Amin dit :

    Jugez-vous ces SCHIZO-ohrenes malades
    ce qu’il dit une chose et ce qu’il fait DIAMETRALEMENT OPPOSÈ — autre chose,… n’est-ce pas Freud sera ravi de sa theorie…

  3. S.LAM dit :

    Tous ceux qui ont répondu à l’appel de leurs mentors politiques avaient appartenu pendant longtemps à la déconfiture de ce que fut l’ Algérie après l’indépendance!Notre pays a pendant très longtemps servi de laboratoire d’essais sans même un gramme de souci sur ce qui pouvait advenir de pire pour notre peuple!Nous n’avons qu’à faire un constat très visiblement délabré de l’éducation nationale! Aujourd’hui , notre jeunesse est devenue incapable de réfléchir droitement sur l’avenir de leurs future progéniture tant l’enseignement qui leur avait été prodigué à des espaces différents fut des plus médiocres!Et maintenant, ces mêmes personnalités qui avaient conduit le pays à une telle décadence dans tous les domaines, se targuent de vouloir nous prodiguer d’autres propositions en matière de mode de gestion des affaires! Tout porte à croire que seule leur maintien au pouvoir compte beaucoup et c’est pour cette raison que cette commission BTB a été montée pour juste nous mettre un peu de poudre aux yeux, histoire de nous faire croire que tout va changer!D’ailleurs des personnalités hautement responsables du gouvernement de la RADP, tentent, à travers cette commission, de changer de peau telle une salamandre pour devenir crédibles auprès de la société algérienne!On nous parle d’élections futures  » Honnêtes « ! Qui va croire ce genre de bobard, lorsque l’on sait que ces mêmes promesses nous avaient été faites auparavant et n’ont jamais été tenues! La dernière élection présidentielle en est le principal exemple!

  4. S.LAM dit :

    A vouloir être César, on risque de finir Pompée. C’est peut être le cas de la commission BTB chargée de conduire les consultations autour de la thématique du Changement politique du régime! Cette commission risque fort de finir en queue de poisson et de tomber à l’eau ou juste planer dans les airs sans ailes!Plus dure sera donc la chute!

  5. abdellah dit :

    si à l’issue des prochaines réformes de Bouteflika la nouvelle Constitution prévoit un vice-président de la république (nommé par le président) qui va lui-même chapoter les prochaines élections présidentielles. Ne voyez vous pas que l’Algérie entre dans définitivement dans une république héréditaire ? Donc un émirat ? Il le fera. Parce qu’il ne veut pas être poursuivi lui et ses proches des détournements colossaux dont ils sont à l’origine. L’heure est grave : si les Algériens acceptent d’avaler cette couleuvre (les réformes) c’est qu’à l’avenir ils avaleront n’importe quoi.

  6. Messabih dit :

    Quand on voit tout ce remue menage,autour de ces rencontres presque pudiques et resignées,et les regards fatalistes de ces politiques qu’on invite à parler et echanger leurs avis, le temps d’un instant,sur des institutions du pays, qui concernent
    la vie et l’avenir d’une jeunesse spoliée de son droit de vivre et de realiser,on est en droit de se demander
    où est l’ACTION POLITIQUE elle meme,
    si ce n’est dans la presse ou l’activite journalistique …?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER