Que reste-t-il du SNJ ?

snj.jpgPar El Mouhtarem 

Le Syndicat national des journalistes (SNJ) n’a pas tenu son congrès depuis sa création en 1999. Pis, ce «syndicat» n’a pas réuni son conseil national depuis 2003 ! Son bureau national qui n’a jamais été renouvelé ne s’est pas réunit depuis 2007. Mais qui sont donc les membres du bureau du SNJ ? 

Kamel Amarni, journaliste au Soir d’Algérie, SG par intérim depuis la démission de Rabah Abdellah en 2006. La section du Soir d’Algérie du SNJ n’existe plus sachant que la responsable est aujourd’hui chef de bureau de Constantine du Temps d’Algérie.

Meziane Rabhi, journaliste à Liberté.

Mourad Aït Oufella, journaliste à Wakt El Djazair

Houari Bouhessoun, journaliste au Quotidien d’Oran

Zakaria Chabane a été élu membre du bureau national du SNJ en 1999 alors qu’il était journaliste au quotidien El Alem Essiassi. Depuis, Zakaria Chabane, militant du RND, a occupé le poste de directeur de A3 de la télévision nationale. Actuellement, il est en congé spécial.  

Nadir Benseba. Ancien journaliste du quotidien Le Matin. Actuellement, actionnaire dans l’hebdomadaire en langue arabe El Mihwar.

Idir Benyounes. Il a rejoint le SNJ en tant que chef de bureau du quotidien Le Matin dans la wilaya de Tizi Ouzou. Depuis, Idir Benyounes est directeur du quotidien
La Dépêche de Kabylie

Huit membres sur 14 ont démissionné du bureau 

Nouredine Azouz

Hocine Belaloufi

Lazhari Labter

N. Zrarka

Mohand Redaoui

Zine Cherfaoui

Rabah Abdellah

Mourad Slimani

Commentaires

  1. abdellah rabah dit :

    Faudra-il par ailleurs préciser que parmi les membres siégeant encore au bureau national du SNJ, il en est qui, entre 2000 et 2011, sont allés tentés la relance de leur carrière ailleurs. Je pense notamment à Mourad Ait Oufella qui, aprés avoir quitté Liberté, est allé travailler en tant chargé de la communication au niveau du ministère des Transports du temps du défunt Mohamed Meghlaoui. Il reviendra à la presse en tant que responsable au niveau du journal Wakt El Djazair. De là, il s’est occupé de l’administration de l’USMA dont le patron du Temps d’Algérie était ente temps devenu actionnaire majoritaire.

    C’est pendant l’exercice de cette nouvelle mission, extraprofessionnelle, qu’il est bombardé représentant du SNJ au sein de la commission chargée de la grille de salaire des journalistes. La question qui se pose est comment se fait-il que qulqu’un qui quitte la presse pour d’autres activités puisse recouvrer ses responsabilités syndicales sans avoir à en refaire le chemin réglementaire et statutaire.

    De plus, il avait déjà réglementairement perdu sa qualité de membre du SNJ, tant qu’il était passé par le ministére des transports, qu’il a participé en 2006 à la réunion illégale du Bureau du SNJ qui a désigné Kamel Amarni S.G intérimaire. Conclusion, même l’intérim est entaché de nulletie. Mais ce n’est pas Tayeb Louh qui se plaindra de celà, encore moins Djamel Ould Abbes

  2. Akli NIOTANT dit :

    @abdallah rabah ,

    Apparemment : 1) Ou bien tu l’es !
    2) Ou bien tu le fais !

    Car , tu sais très bien , Ya Si abdallah que le « JOURNALISME mène à TOUT , à condition de savoir en sortir » !!!

    La PRINCIPALE particularité de la PRESSE ARABE , et du TIERS-MONDE c’est d’être ENVAHIE par des journalistes de la DOUBLE CASQUETTE : Le « Printemps Arabe » a du (normalement !) t’apprendre comment SAVOIR JOUER SUR 2 ou PLUSIEURS REGISTRES afin de passer entre les mailles des « Révolutionnaires » !

    Sauf que….Sauf que : à force de jouer à ce jeu-là , il arrive finalement que la double -casquette se casse la g…..et se fait griller pour TRES LONGTEMPS par ses collègues !!!!

    Je te RASSURE tout de suite : C’est déjà fait DEPUIS TREEEEEEEEEEEES LONGTEMPS dans les  » Médias  » Algériens….

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER