• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Archive pour juillet, 2011

LADDH: La torture est toujours pratiquée en Algérie

bouchachi.jpg« La torture est toujours pratiquée » en Algérie, a affirmé hier le président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), Me Mustapha Bouchachi. « On ne sait pas si elle est le fait d’un commissaire, d’un officier des services, mais elle n’est pas limitée à une région, elle s’est propagée », a ajouté l’avocat lors d’un point de presse, accusant le parquet de ne vouloir « ouvrir une enquête sur la torture ». Lors d’un point de presse, il a évoqué des cadres ayant reconnu devant un tribunal avoir été torturés par les services de sécurité.

Me Bouchachi déplore également « les atteintes répétées » aux droits de l’Homme en Algérie, citant entre autre l’interdiction faite à son organisation de tenir le mois de juin dernier une conférence sur « le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption dans les pays arabes ».

(Lire la suite)

Djaballah lance son 3ème parti !

djaballah.jpgAprès le mouvement Ennahda et El Islah, Abdallah Djaballah a annoncé aujourd’hui la création du Front pour la justice et le développement (FJD), lors d’un congrès tenu à Zéralda. En 1989, « Djaballah crée ENNAHDA, et duquel il a été évincé en 1998 par une faction dominante menée par Lahbib Adami. Ce qui le poussa à créer un autre parti, le Mouvement El Islah où il sera à nouveau évincé par Djahid Younsi. Djaballah s’est présenté aux élections présidentielles à deux reprises, en 1999 et en 2004.

Représailles et pressions multiples à la chaîne Amazighe

amazigh.jpgLe directeur de TV Tamazight se livre au jeu dangereux du fractionnement ethnique. Des animateurs et des producteurs radio apportent de nouveaux témoignages. «Le pouvoir a placé un anti-amazigh à la tête de la chaîne amazighe.»

La situation au sein de TV Tamazight a presque atteint le seuil du pourrissement depuis que des journalistes et animateurs de la chaîne IV ont osé dénoncer courageusement et publiquement les agissements de leur directeur. Les représailles et les pressions multiples continuent de s’abattre sur eux alors que la commission d’enquête interne, diligentée par le ministère de tutelle, vient à peine d’achever l’audition de tout le personnel de la chaîne.

(Lire la suite)

Malika Matoub à La Nation: La vérité nous finirons par la connaître.

malika.jpgEntretien réalisé par Bouaiche Chafaa

Malika Matoub ne veut pas se taire ni accepter que la vérité sur l’assassinat de son frère Lounes soit occultée. Elle persiste à réclamer une enquête sérieuse et un procès juste que seul pourrait garantir un Etat de droit.

Que vous inspire le procès des assassins présumés de votre frère Lounes ? 

Toutes les personnes présentes au procès et tous les observateurs ont dit la même chose: «on vient d’assister à une mascarade judiciaire». L’arrêt de renvoi n’a pas été lu et le nom de mon frère n’a jamais été cité lors de ce procès. A partir de ce constat, on comprend que la justice a reçu l’ordre de faire passer le procès, même en ne respectant aucune norme juridique. 
Depuis plusieurs années, nous mettons en garde contre le bâclage du procès de l’assassinat de Lounes. Le temps a fini par nous donner raison. Ce qui s’est passé à la cour de Tizi-Ouzou est une honte pour la justice algérienne.  Lire la suite
www.lanation.info

Décès du camarade NACER HENNICHE

haniche.jpgLa famille FFS DE BOUIRA est en deuil. Notre camarade NACER HENNICHE militant de la section de Bouira est décédé dans la matinée de lundi suite à une longue maladie. Agé de 48 ans et père de 3 enfants, Nacer était enseignant au secondaire et correspondant du quotidien La tribune.Nacer a travaillé dans la presse écrite pendant plusieurs années. Il avait rejoint les rangs du Front des Forces Socialistes en 1990.

Tu resteras à jamais dans nos coeurs et nos pensées. Sache que ta présence est intense dans nos mémoires. La mort sépare les êtres, mais jamais les âmes et chacun de nous garde dans son for intérieur ces souvenirs impérissables comme une lumière qui illumine nos coeurs et guide nos pensées.

Par cette pensée, nous militants de la fédération FFS de Bouira, nous te rendons hommage et prions pour ton repos. Repose en paix cher frère et camarade NACER.

La fédération de Bouira

Affaire Didier Contant: la cour d’appel de Paris donne raison à Jean-Baptiste Rivoire contre Rina Sherman

couverturecopie.jpgCommuniqué de Me William Bourdon, Paris, 25 juillet 2011

156, rue de Rivoli, 75001 Paris

Par son jugement du 6 juin 2011, la cour d’appel de Paris a totalement innocenté le journaliste Jean-Baptiste Rivoire des accusations portées à son encontre par Mme Rina Sherman ainsi que par Camille et Louise Contant, les enfants du journaliste Didier Contant, qui s’était donné la mort par défenestration le 15 février 2004, à Paris.

Le 12 janvier 2005, Mme Sherman, qui se présentait comme la compagne de M. Contant, avait déposé plainte avec constitution de partie civile pour des « violences volontaires » qu’aurait subies ce dernier de la part de M. Rivoire (alors journaliste à Canal Plus), et qui l’auraient conduit à se suicider.

(Lire la suite)

Algérie: Mauvaise qualité des repas destinés aux malades

La Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem) a tiré la sonnette d’alarme concernant la mauvaise qualité des repas servis à des patients dans différents hôpitaux, lesquels se contentent d’injecter du sérum à ces derniers pour les nourrir, et ce, en l’absence de toute hygiène. Dans ce contexte, le Professeur Khiati a déclaré que «les repas servis aux patients ne sont pas préparés dans le strict respect des conditions d’hygiène.» «De plus, dit-il, les établissements hospitaliers ne servent pas des repas compatibles à la nature de la maladie du patient. Certains d’ailleurs, présentent des pâtes, même pour ceux qui souffrent de problème d’estomac et de côlon, ce qui provoque –dans certain cas- la mort subite des patients.» Et d’ajouter: «Certains hôpitaux privent les patients de leurs petit déjeuner, alors qu’ils doivent leur servir du lait ou des jus.»

(Lire la suite)

Retour sur la fausse démission de Chadli

chaddd411286051.jpgPar Ait Benali Boubekeur

L’ouverture démocratique en Algérie fut de courte durée. Ce fut l’une des éphémères. La responsabilité de cet arrêt s’incombe à ceux qui ont estimé que le peuple algérien n’était capable de choisir ses représentants. Bien que le choix puisse être par dépit, il n’en demeure pas moins que le choix du peuple fut, lors des élections du 26 décembre 1991, sans appel. Il s’agit pour ces millions d’Algériens de sanctionner un système ne pouvant pas répondre à leurs desiderata. Mais en se trouvant devant la victoire incontestée du Front Islamique du Salut (FIS),  les réels décideurs ont-ils agi de sorte à éviter à l’Algérie l’un des drames  les plus rudes qu’elle ait connue ? Ainsi, à l’annonce des résultats officiels du premier tour des élections législatives, rien n’indiquait en apparence une quelconque manigance des militaires. Mais, derrière la vitrine, les calculs furent légion.

(Lire la suite)

Les Etats-Unis enquêtent sur une cargaison d’armes qui aurait transité par le port de Djen Djen

mouammarkadhafiabdelazizbouteflika1.jpgLes États‑Unis ont annoncé, vendredi, avoir ouvert une enquête sur le cas d’un bateau transportant des armes pour les partisans de Kadhafi qui aurait été autorisé à amarrer en Algérie. « Nous avons entendu qu’un bateau transportant des armes pour le régime de Kadhafi avait récemment été autorisé à amarrer en Algérie et que ces armes sont actuellement transportées par voie terrestre vers
la Libye
 », a déclaré ce responsable à l’agence Reuters.  

 

 

«L’administration américaine est en train de travailler à vérifier ces affirmations, qui viennent juste de nous parvenir. Si elles étaient vraies, cela constituerait une violation des résolutions 1970 et 1973 du conseil de sécurité de l’ONU », a‑t‑il ajouté. Les États‑Unis ont de plus demandé aux autorités algériennes si elles sont au courant de cette cargaison et de l’intercepter le cas échéant avant qu’elle ne parvienne en Libye.

(Lire la suite)

Le PPA attend son agrément depuis 1989

 

messalihadj.jpgDepuis maintenant 22 ans, «les anciens compagnons» de Messali Hadj (photo) tentent de relancer le Parti du peuple algérien (PPA), mais sans succès. Agouni Ali, se présentant comme «responsable du PPA et ancien compagnon de Messali», vient d’adresser une correspondance au ministre de l’Intérieur à ce sujet. «Pour le bien de l’Algérie, nous souhaitons que le PPA ait son agrément comme tous les autres partis pour pouvoir participer sur des bases démocratiques à la construction du pays et œuvrer pour l’unité nationale», écrit-il.

(Lire la suite)

123456

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER