Assassinat de Matoub: Vers la libération de Malik Medjnoune

madjnoune.jpgLa famille Matoub a reçu il y a seulement deux jours une convocation pour assister au procès de l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounes. L’affichage de l’audience a été fait hier en violation du code de procédures pénales qui stipule que l’audience doit être affichée 10 jours avant.

Le pouvoir veut faire passer sous silence le procès qui sera sans doute renvoyé en l’absence de témoins. Par ailleurs, selon une source judiciaire, Malik Medjnoune, l’assassin présumé de Matoub Lounes, bénéficiera de la liberté provisoire lors du procès qui aura lieu le 18 juillet prochain. El Mouhtarem

Commentaires

  1. Meziane dit :

    Le Régime militaire fait trainer, piétiner et patauger cette ténébreuse « affaire » non seulement par ce que le DRS est le commanditaire de cet «assassinat politique» , et ses « alliés locaux » les exécutants, mais aussi parce que cette « affaire » cache « la forêt » des milliers de disparus, déportés, massacrés, prisonniers et autres crimes horribles et atroces par ces Généraux sanguinaires qui asphyxient et bloquent L’Algérie, toute l’Algérie, spolient ses richesses et affament et massacrent les citoyens.

    S’il ne fait aucun doute que le DRS est le commanditaire, les exécutants sont aussi connus. Ce sont ceux-là même qui avaient « exécuté » le fameux vrai-faux rapt dans une villa d’Ath Erveh, au lieu dit « Atranchy », tout prés de Thassafth Ouguemmoune…sur ordre de la dite Police politique secrète d’Etat qui a sponsorisé, propulsé et mis au devant de la scène certains prétendus « leaders » et micro-partis locaux, qui sont directement liés à cette affaire…..
    Aujourd’hui nous disposons de plusieurs documents importants relatifs à cet assassinat, les textes du MAOL, ces officiers dissidents, les Réseaux Merbah, en exil, plusieurs textes pertinents sur les sites « algeria-watch » et « algerie politique », LQA, Malika, la sœur du défunt avait même désigné certains noms connus, dont on sait partout en Kabylie que ces gens-là sont des Agents intégraux de la SM depuis leur prime jeunesse, et aujourd’hui faisant fonction de porte-flingues du DRS devant les médias et à l’Assemblée-croupion, et dont les micro-partis ne sont autres que des officines, des succursales de la Gestapo du Régime dictatorial !
    Après son éviction du RCD, Ferhat avait promis de publier un livre intitulé « Clair-obscur » où il allait révéler tout ce qu’il savait sur cette sombre affaire, et donner les noms des neufs militants RCDistes chargés d’organiser la pseudo-séquestration à Ath Erveh, mais en vain. Un énième promesse non tenue! Grave pour une affaire si grave !
    Matoub avait été assassiné après son coup de colère où il avait menacé de révéler les manipulations et machinations dont il était victime de la part de ces faux-opposants et alliés du Régime militaire. Djaout était, lui aussi, assassiné après son clash avec ces ponce-pilâtes, Mammeri, après avoir refusé de leur apporter sa caution morale à la création illégale, «avant termes» du «micro-parti » RCD, considéré par Les Maitres du DRS comme l’As d’Atout dans ce Poker-menteur dans la région….

  2. slam dit :

    Encore un simulacre de justice ! Un prévenu retenu en détention provisoire pendant 12 ans , du jamais vu dans le monde ! Affaire Matoub Lounes, tout comme celle de Mohamed Boudiaf, n’ont aucune chance d’aboutir! Nous ne connaitrons jamais le dénouement de ces deux affaires.Savoir la Vérité dans notre pays est interdit!

  3. Hakim dit :

    bjr,
    Nouredine ould Hamouda a téléphoné au domicile du pere de Kasdi Merbah quelques minutes apres son lache assassinat,il voulait confirmer l’information ,alors que la famille elle meme ne le savait pas encore!!!!!!!,reposez en paix Mon COLONEL,votre fils ne vous ressemble en rien.

  4. Salem dit :

    Un texte collectif, sous forme pétitionnaire en guise de » MISE EN DEMEURE » doit être adressée à ces sulfureux personnages dont les noms ont été cités et associés moult fois dans l’abondante littérature produite sur cette affaire. Les Ait Hamouda, Ferhat, Sadi, Ait Larbi, Khalida Toumi doivent être interpellés nommément par ce « genre d’écrit juridique » qui se pratique en Europe comme procédure normale, émise par les avocats ou huissiers. La formule rédactionnelle doit être confectionnée par des juristes et des journalistes, des militants associatifs, à envoyer par Lettre AR, et diffuser largement sur les sites partisans, militants et associatifs.
    Il est impératif de déjouer le stratagème du Régime criminel qui tente de nous jouer « l’arbre qui cache la foret » , le crime qui cache les crimes, les milliers de crimes, c’est d’ailleurs l’objectif visé par cette justice aux ordres qui fait trainer, piétiner et patauger cette affaire…
    Il importe d’exiger « et la vérité et la justice » , et tout de suite.
    Il est temps d’adopter une « production de discours « radical, direct, offensif. C’est le seul discours qui mobilisera et aidera à « la prise de conscience »contre « l’ennemi commun » qu’est ce Régime criminel.
    « Le point d’intolérable » est atteint il y’a fort longtemps depuis, et pourtant ça tarde à venir, à s’amarrer aux mouvements révolutionnaires de nos frères et voisins…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER