Grève Air Algérie: le PDG pour un compromis, sans hausse salariale

Elles sont prévues à 14H00 à Kouba, dans la banlieue d’Alger, au siège d’une filiale d’Air Algérie, a annoncé à l’AFP le secrétaire général du Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC) Yassine Hamamouche.

La compagnie « espère trouver un compromis » sur les revendications des employés, a déclaré M. Boultif à la radio algérienne. Il a assuré disposer « d’une marge de manoeuvre ».

Mais il n’est pas favorable à une hausse des salaires supérieure aux 20% déjà accordés par la compagnie à l’ensemble de ses 9.000 personnels. « Je n’irai en aucun cas contre les intérêts de l’entreprise », car on ne peut « traiter de manière corporative » cette question, a-t-il dit.

Les revendications catégorielles du personnel navigant commercial -hôtesses de l’air et stewards- portent sur deux volets: une hausse de salaire supérieure aux 20% déjà attribués et un nouveau statut.

Pour ce qui est du statut, ces personnels réclament d’être alignés sur celui des pilotes puisqu’ils sont soumis à la même mobilité et aux mêmes risques en matière de sécurité. Pour l’heure, ils sont payés comme le personnel au sol.

Le SNPNC avait aussi réclamé et obtenu la levée de toutes les mesures disciplinaires et les licenciements contre le personnel en grève.

Interrogé sur les pertes subies par la compagnie lors de cette grève menée du 11 au 14 juillet, M. Boultif les a chiffrées sur le réseau international à 31,7 millions de dinars (3,17 millions d’euros).

Ce surcoût n’engendrera pas de problèmes financiers à Air Algérie dont la situation financière n’est « pas extraordinaire » mais « pas catastrophique » non plus, a assuré M. Boultif.

Vendredi, les vols d’Air Algérie, qui avaient immobilisé dans les aéroports européens, essentiellement français, des milliers de vacanciers d’origine algérienne, ont repris. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia avait promis la veille aux grévistes par l’entremise d’un médiateur, le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA, syndicat officiel), Abdelmadjid Sidi Saïd, de répondre à leurs revendications. AFP

Commentaires

  1. TAG dit :

    1)VOILA CE QUI SE PASSE EN FRANCE :
    Face à l’annulation des vols de la compagnie Air Algérie qui entraine le blocage de milliers de passagers dans plusieurs aéroports français, Thierry MARIANI, ministre chargé des Transports, a réuni ce matin des représentants de l’ambassade d’Algérie en France, de la compagnie Air Algérie, d’Aéroports de Paris et des services de l’Etat.
    A cette occasion, le ministre a insisté sur les obligations de la compagnie envers ses clients, notamment le devoir d’assurer l’information la plus complète des passagers afin notamment d’éviter qu’ils ne se rendent inutilement dans les aérogares. La compagnie doit aussi mettre en œuvre tous les moyens alternatifs d’acheminement que ce soit par les airs ou par d’autres modes (train/bus + bateau) à destination de l’Algérie. Enfin, les services de l’Etat et les opérateurs aéroportuaires sont pleinement mobilisés pour assurer une prise en charge des passagers bloqués dans les aérogares.
    Thierry MARIANI se rendra dans la soirée à l’aéroport d’Orly afin de faire le point sur la situation, de rencontrer les personnels mobilisés et surtout d’apporter son soutien aux passagers en attente de réacheminement.

    2)REVOILA CE QUI SE PASSE EN ALGERIE :
    Personne n’a le droit de s’exprimer.

  2. sgp dit :

    TOU et rien

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER