• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Archive pour juillet, 2011

Procès Matoub: La partie civile (Nadia Matoub et ses deux soeurs) se retire !

nadia.jpgAprès le retrait de Malika et Aldjia Matoub, c’est au tour de Nadia, la veuve du Rebelle et ses deux soeurs, Farida Brahmi et Ouarda, représentées par Me Hanoune, de se retitrer de l’audience. Le retrait est décidé suite à la décision du tribunal criminel de ne pas rendre public le contenu détaillé et le dispositif de l’arrête de renvoi.

Par ailleurs, Malika Matoub n’a pas cessé de demander à ce que le procès ne soit pas celui de l’assassinat de Matoub, mais celui de la culpabilité de Medjnoune et Chenoui impliqués dans une affaire dite de terrorisme. La soeur du Rebelle a également demandé l’audition publique de Hassan Hatab et du député du RCD, Nouredine Aït Hamouda. Le tribunal s’est retiré pour délibérer. El Mouhtarem 

Procès de Matoub: Malika et Aldjia Matoub se retirent d’un « procès baclé »

lounes.jpgLes avocats de Malika et Aldjia Matoub, maîtres Aissa Rahmoune, Kaci Rahem et Smail Boussalah se sont retirés de l’audience à la Cour de justice de Tizi Ouzou à l’ouverture du procès de l’assassinat du Rebelle.   

Contacté au téléphone, Aissa Rahmoune nous explique que le collectif d’avocats constitué par la mère et la sœur de Lounes, Aldjia et Malika Matoub, n’a rien à voir avec une instruction bâclée. Selon Me Rahmoune, «un arrêt de renvoi fait en 2000 qui frappe de nullité et couvre toutes les erreurs et les lacunes de l’instruction, une liste de témoins déposée en 2008 comportant 51 témoins entre personnalités politiques, artistes et journalistes n’étaient pas convoqués pour être entendu, la procédure de reconstitution des faits est mal faite, l’expertise balistique est absente du dossier, les commanditaires, les exécutants et bénéficiaires de l’assassinat de Matoub sont absents, c’est pour toutes ces raisons que Malika et Aldjia Matoub ne sont pas constituées en partie civile ».  El Mouhtarem   

Décès du camarade Ali Belmehdi

Très attristé par le décès du camarade ALI BELMEHDI, ancien premier secrétaire fédéral de Béjaia et professeur à l’université de Béjaia, le Secrétariat national du FFS présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, proches et alliés, et les assure en cette douloureuse circonstance de sa profonde compassion. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. 

Article d’El-Watan: démenti de Mohamed Benchicou

benchicou.jpgL’ancien directeur du quotidien Le Matin a démenti l’information rapportée par El Watan dans l’article intitulé « La journaliste Nadia Kerboua arrêtée puis libérée ». selon laquelle il serait à l’origine des déboires judiciaires de Nadia Kerboua, arrêtée jeudi à l’aéroport de Annaba par la police algérienne des frontières.

« Je démens catégoriquement avoir intenté une quelconque «action judiciaire» contre qui que ce soit, et encore moins contre Nadia Kerboua. D’abord parce que je n’ai aucun reproche à faire à cette collègue que je n’ai pas vue depuis 10 ans. Ensuite parce que l’idée peu élogieuse que je me fais de la justice de mon pays m’empêche d’y recourir pour quelque contentieux que ce soit », a écrit Benchicou.

Grève Air Algérie: le PDG pour un compromis, sans hausse salariale

Elles sont prévues à 14H00 à Kouba, dans la banlieue d’Alger, au siège d’une filiale d’Air Algérie, a annoncé à l’AFP le secrétaire général du Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC) Yassine Hamamouche.

La compagnie « espère trouver un compromis » sur les revendications des employés, a déclaré M. Boultif à la radio algérienne. Il a assuré disposer « d’une marge de manoeuvre ».

(Lire la suite)

« Des gens et des faits »

Lu dans « Des gens et des faits »: Le pouvoir a soboté les freins de la voiture du SG du SNAPAP, Rachid Malaoui pour le tuer !

La journaliste Nadia Kerboua arrêtée à l’aéroport de Annaba puis libérée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

Nadia Kerboua, l’ex-correspondante à Montréal (Canada) du quotidien Le Matin, a été arrêtée, jeudi vers 14h, à l’aéroport international Rabah Bitat de Annaba par la police algérienne des frontières (PAF) alors qu’elle venait de débarquer du vol Paris-Annaba de la compagnie française Aigle Azur, apprend-on de sources policières.

Selon les premières informations, Mme Kerboua, qui avait quitté l’Algérie pour s’installer au Canada, ne savait pas qu’une action judiciaire avait été intentée à son encontre par Mohamed Benchicou, alors directeur de publication du quotidien Le Matin, suspendu définitivement en 2004. Selon toujours les mêmes sources, Mme Kerboua n’est pas la seule à être l’objet d’une action judiciaire; trois autres journalistes sont également concernés par cette mesure, dont le plaignant est toujours Mohamed Benchicou, l’ex-directeur de publication du Matin.

Après vérification de l’identité de la journaliste, les éléments de la PAF l’ont remise à la sûreté de daïra d’El Bouni, territorialement compétente, tel que prévu par la réglementation. Après son audition sur procès-verbal, Mme Kerboua a été libérée et a pu rentrer chez elle, à Constantine ; elle doit cependant comparaître devant le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, pour faire opposition.  El Watan

Ould Abbès prévoit un policier dans chaque polyclinique d’ici septembre

Le ministre de la Santé, Djamel Ould Abbes, qui s’est rendu hier à la polyclinique Khelaf, située aux Annassers (Kouba), en vue de rendre visite à une infirmière qui avait été poignardée, durant sa garde de nuit, a affirmé que d’ici septembre prochain, un policier sera placé dans chaque polyclinique.

Harraga: 40 mineurs recensés depuis le début de l’année

Plus de 40 mineurs sont recensés parmi la centaine de candidats à l’émigration clandestine enregistrée depuis le début de l’année par la cellule de rétablissement des liens familiaux du Croissant-Rouge algérien à Oran. «Les contacts que nous avons établis par la Cruz Roja espagnole ont permis de retrouver la trace d’un mineur âgé tout juste de 14 ans qui avait fugué du domicile familial pour embarquer vers l’Espagne», notera une source de cette cellule. Le Temps

Assassinat de Matoub: Vers la libération de Malik Medjnoune

madjnoune.jpgLa famille Matoub a reçu il y a seulement deux jours une convocation pour assister au procès de l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounes. L’affichage de l’audience a été fait hier en violation du code de procédures pénales qui stipule que l’audience doit être affichée 10 jours avant.

Le pouvoir veut faire passer sous silence le procès qui sera sans doute renvoyé en l’absence de témoins. Par ailleurs, selon une source judiciaire, Malik Medjnoune, l’assassin présumé de Matoub Lounes, bénéficiera de la liberté provisoire lors du procès qui aura lieu le 18 juillet prochain. El Mouhtarem

123456

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER