• Accueil
  • > Archives pour juillet 2011

Archive pour juillet, 2011

Assassinat d’un jeune à Azazga: Deux officiers et 4 soldats devant le juge

azazga11.jpgLes auteurs présumés de l’assassinat du jeune Dial Mustapha d’Azazga dans la wilaya de Tizi Ouzou, au nombre de 6, ont été présentés la matinée d’hier devant le juge d’instruction du tribunal militaire de Blida. Deux officiers, le commandant du détachement incriminé et son adjoint, ainsi que d’autres soldats sont poursuivis dans cette affaire qualifiée de bavure.

Pour rappel, le 23 juin dernier, Mustapha Dial, âgé de 42 ans, père de 4 enfants, a trouvé la mort suite aux tirs des soldats de l’ANP et un sexagénaire a été blessé par des militaires, non loin de l’hôpital d’Azazga, sur la RN12 desservant Yakourène. Source l’Expression. 

Lakhar Bouregaa: « Je garde pour Aït-Ahmed et Benbella le même respect »

lakhdar.jpgBen Bella, Aït-Ahmed. De qui vous sentez-vous le plus proche ?

C’est un vrai problème. Un paradoxe, que je n’arrive pas à résoudre. Sur un plan idéologique, je me sens plus proche de Ben Bella, son attachement à la nation arabe, à un destin commun, à une sorte de militantisme internationaliste. Il avait une vraie ambition pour l’Afrique, pour les pays pauvres. Il a eu la chance inouïe de côtoyer des gens, de l’envergure de Che Guevara, Castro, etc.

Mais sur le plan concret, je me retrouve plus à côté d’Aït-Ahmed. Il est plus constant, plus cohérent, et je me suis retrouvé avec lui dans l’opposition. Dans l’action, dans les prises de position et dans les relations au pouvoir, je suis très proche d’Aït-Ahmed. Il a une analyse plus complète, et son action est plus conforme aux idées qu’il prône. Ceci dit, je garde pour les deux le même respect, la même affection. Et je crois que je préfère rester sur ce terrain de l’affection.

Source blog de Abed Charef

Hors d’haleine, ces ingénieurs de second souffle de sonatrach !

sonatrach.jpgUn cadre de sonatrach pour « Algérie¨Politique »

Sonatrach est parmi les entreprises à caractère technique, à travers ses métiers de base, qui avaient plaidé en faveur de la promotion interne démesurée de son personnel devenu cadre au point de provoquer le naufrage d’une belle ambition. Le récit se polarise surtout autour des faux cadres et ingénieurs de boîtes qui ont paralysé le dynamisme managérial de sonatrach aussi bien sur le plan technique qu’administratif.

Jadis dans les années qui avaient succédé la nationalisation des hydrocarbures en 1971, sonatrach était effectivement dépourvue quantitativement de cadres et notamment d’ingénieurs pour relever le défi. Toutefois, les anciens diplômés dont y compris les anciens ingénieurs, malgré leur nombre réduit, avaient pu s’adapter et prendre la relève car ils disposaient d’une formation académique universelle et un cursus complet et régulier pour prouver finalement leur niveau professionnel très ambitieux. Ceci étant évidemment dû au niveau académique requis qui prévalait dans les formations particulièrement à caractère scientifique en Algérie, complétées le plus souvent par des formations de valeur à l’étranger.

(Lire la suite)

Déclaration du Conseil national du FFS

ffs.jpgLe Conseil national du FFS, réuni en session ordinaire les 1er et 2 juillet 2011 à Alger, a procédé à l’évaluation de la situation politique du pays.
 
Sur le plan national.
L’année 2011, comme l’année 2010, sont marquées par l’intensité et la multiplicité des conflits sociaux et des émeutes à travers tout le pays.

La jeunesse algérienne dans toutes ses composantes, urbaine et rurale, étudiants, chômeurs, jeunes femmes, est soumise à toutes les violences. L’extrême est atteint, et les mots ne suffisent pas, pour décrire, le drame des «haraga», la tragédie des suicides par immolation mais aussi par la dureté des mouvements de contestation notamment des étudiants, médecins résidents, enseignants contractuels, jeunes chômeurs…

Il est encore prématuré de mesurer l’influence et l’impact des événements qui se déroulent dans le monde arabe sur la crise politique, économique et sociale qui dure et perdure dans le pays depuis plusieurs années. 

Le conseil national du FFS regrette à ce propos que la télévision nationale montre des images de pays en crise, de pays en guerre mais ne montre jamais des peuples en marche vers la liberté.

(Lire la suite)

123456

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER