• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 août 2011

Archive pour le 24 août, 2011

Fulbright Foreign Language Teaching Assistant 2012/ Programme de Bourse Hubert H. Humphrey

Dans le cadre des programmes éducatifs de la section culturelle de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Alger,  la section des Affaires publiques organise des sessions « portes ouvertes » sur les programmes  « Fulbright Language Teaching Assistant  (FLTA) » et le « Hubert Humphrey ».  Une assistante culturelle de l’ambassade sera disponible pour informer les personnes désirant postuler à ces programmes.  Toutes les informations concernant ces deux programmes sont postées sur le site web de l’ambassade : http://algiers.usembassy.gov/academic_exchanges.html et sont en pièce jointe.  Les candidats intéressés sont  cordialement invités à s’inscrire pour une des sessions d’orientation prévues pour les dates du 14 et 21 septembre de  15:00 à 17:00 concernant  le programme FLTA et les 15 et 22 septembre de 15 :00 à 17:00 pour le programme Hubert Humphrey.
Les sessions d’informations se feront au siège de l’ambassade sis,  5 Chemin Cheikh Bachir El Ibrahimi, El Biar, Alger.  Veuillez transmettre un email  à l’adresse:
Fulbright-Algiers@state.gov.   Pour confirmer votre présence à l’heure et date de votre choix. Le jour du rendez-vous, les candidats doivent  se munir d’une pièce d’identité pour accéder à la chancellerie.
 

AFFAIRE BOIS DES PINS: Des moudjahidate répondent à la DGSN

boisdespins.jpgDans l’édition n° 6327, du quotidien El Watan, du jeudi 11 août 2011, p7, la DGSN nie «toutes les accusations de violences émises à l’encontre de leurs éléments», au sujet de la répression qui s’abat sur les habitants de la cité Bois des Pins à Hydra. Ce «démenti» est l’expression de l’ignorance des événements, très graves, qui se sont déroulés à la cité Bois des Pins. Comment oser nier les accusations de violences perpétrées, contre d’innocentes victimes, coupables de vouloir défendre leur espace vert, seul bol d’oxygène dans un ciel pollué ? En plus d’importantes plaies visibles (points de suture, tympan percé, blessures multiples) constatées par des médecins légistes et les expertises médicales faisant foi.

Durant ce mois sacré de Ramadan 2011, des enfants ont été malmenés et des femmes menacées de viol, à l’intérieur, même des appartements dont les portes ont été défoncées, après le saccage des grilles de l’immeuble et des boîtes aux lettres. Ces violences physiques ont été accompagnées, de surcroît, d’insultes grossières, que la décence ne nous permet pas de préciser. Ceux qui ont pour fonction «de sauvegarder et (…) d’assurer les biens privés et installations publiques» sont dans la logique des parachutistes de Massu.

Les tortures de toutes natures qui ont été infligées, aux moudjahidates que nous sommes, étaient peut-être une invention de l’esprit ? L’armada des forces policières, instrumentalisées, et la progéniture des magistrats faussaires, aux ordres d’un pouvoir aux abois, ont-elles besoin, aujourd’hui, d’un recylcage pour améliorer leur savoir-faire ? Ils vont, sûrement, apprendre à mieux réprimer ! Hier c’était l’oppression, aujourd’hui c’est la répression. L’Algérie n’est pas le domaine qui appartient à un pouvoir qui manque de légitimité.

Djamila Bouhired – Fettouma Ouzegane Zoulikha Bekaddour – Louisa Ighil Ahriz – Louisa Oudarène

Mahmoud Chemam, porte-parole du CNT à Tunis: « Nous aurions aimé voir l’Algérie se mettre du côté du peuple libyen »

anciendrapeaulibyen.gifEffectivement, les relations (avec l’Algérie) passent par une période très sensible au regard de la position algérienne qui a apporté un soutien sans faille au régime d’El Gueddafi. Les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, n’étaient pas pour apaiser les esprits. Il a décrété que les révolutionnaires ne pourraient pas diriger et gouverner la Libye. L’attitude du régime algérien est regrettable.

Nous demandons à l’Algérie de nous fournir des explications. Pour nous, l’Algérie reste un pays frère qui nous est très cher. C’est notre profondeur historique et stratégique, le peuple libyen était du côté de la Révolution algérienne. Nous aurions aimé voir l’Algérie se mettre du côté du peuple libyen qui lutte pour sa liberté et son indépendance et jouer le rôle que lui dicte sa position géopolitique. Hélas, elle n’a pas vu juste.

La révolution libyenne va œuvrer pour l’instauration du grand Maghreb politique et économique dans lequel l’Algérie devrait jouer un rôle. Mais malheureusement, elle a enregistré un énorme retard en apportant son soutien au régime d’El Gueddafi. Pour que les rapports connaissent une évolution positive, l’Algérie se doit d’être transparente et franche. El Watan (extrait de l’interview)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER