L’Algérie a, dès le début de la crise libyenne, observé une « stricte neutralité »

algerie.jpgPar l’APS

L’Algérie a, dès le début de la crise libyenne, observé une « stricte neutralité en refusant d’interférer, de quelque manière que ce soit, dans les affaires intérieures » de ce pays voisin, a souligné, vendredi, dans une déclaration, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani.

L’Algérie a également réaffirmé « son respect de la décision de chaque peuple découlant de sa souveraineté nationale », a-t-il ajouté. Dans le cadre de son interaction avec l’ONU et les organisations régionales sur la crise libyenne, dont « elle suit les derniers développements avec une extrême attention », et s’agissant des obligations découlant du respect de la légalité internationale, l’Algérie s’est « conformée scrupuleusement aux résolutions des Nations unies et elle en a tenu informés les membres du Conseil de sécurité », a-t-il précisé.

M. Belani a indiqué, que dans une correspondance adressée, le 24 août 2011, au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité, l’Algérie a porté à la connaissance de l’ensemble des Etats membres de l’ONU, les éléments d’information suivants en rapport avec la situation en Libye.

« Dès le début de la crise en Libye, l’Algérie a déclaré, de la manière la plus officielle, qu’il s’agit d’une affaire interne à la Libye, qui concerne au premier chef le peuple libyen tout en soulignant ses implications régionales en termes de stabilité et de sécurité », a-t-il rappelé.

Les autorités algériennes ont relevé toutefois des « accusations répétées et inadmissibles mettant en cause le respect par l’Algérie des obligations découlant de la résolution S/RES/1970 (2011) du 26 février 2011 et de la résolution S/RES/1973 du 17 mars 2011 relatives à la Libye », a souligné le porte-parole.

Il a fait savoir à cet égard, que « l’Algérie s’est conformée scrupuleusement et a appliqué, activement et de bonne foi, les résolutions 1970 (2011) et 1973 (2011) du Conseil de sécurité imposant des sanctions à la Libye ».

« L’Algérie a tenu à informer, dans un premier temps, les membres du Conseil de sécurité des mesures prises dans le cadre de la mise en oeuvre de ces deux résolutions », comme « elle a, également, notifié ces mesures à la partie libyenne et soumis, le 21 juin 2011, au Comité des sanctions du Conseil de sécurité un rapport sur les mesures prises au plan national pour la mise en oeuvre des résolutions 1970 (2011) et 1973 (2011) du Conseil de sécurité sur la Libye », a-t-il précisé.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a en outre indiqué que le gouvernement algérien a « autorisé l’approvisionnement de l’ensemble du marché libyen en produits alimentaires et pharmaceutiques à travers des contrats commerciaux entre opérateurs algériens et libyens », et que « le système des Nations unies a été invité à déléguer un représentant pour assister à ces opérations ».

Le gouvernement algérien a, aussi, « apporté une aide humanitaire au peuple libyen notamment au niveau de la frontière et fourni l’assistance nécessaire pour l’évacuation des ressortissants étrangers qui le souhaitent », a-t-il encore rappelé.

M. Belani a également indiqué que le gouvernement algérien a « accepté la visite en Algérie de la délégation d’experts du Comité des sanctions aux différentes dates proposées par les Nations unies, à savoir les 15 et 16 août, puis les 25 et 26 août ou les 28 et 29 août 2011, et à chaque fois reportée à la demande des Nations unies ».

Les Nations unies, notamment le secrétaire général, le Conseil de sécurité et le Comité des sanctions, sont les dépositaires des résolutions 1970 et 1973, « qu’il leur revient de constater le respect ou le non-respect, par les Etats membres de ces textes, et de mettre fin, en cas de besoin, aux allégations et accusations qui mettent en cause des Etats membres et donc l’autorité de l’Organisation des Nations unies elle-même », a réaffirmé le porte-parole du ministère.

Commentaires

  1. El hadi dit :

    L’Algérie est un pays souverain et il a le droit de choisir sa stratégie, comment peut on croire en « la révolution Libyenne  » quand elle est menée par des pantins « politiques » qui, pas plus loin qu’hier faisaient les courbettes et « le baise main » au mégalomane Khadafi? Comment un pays comme l’Algérie, quelque soit la qualité de ses dirigents actuels, peut il cautionner des sous fifres manipulés par des puissances étrangères,pour prendre le pouvoir à ses frontières et alimenter les obscurantistes et les sanguinaires en armes pour faire perpétuer le terrorisme et l’instabilité dans la région dont la première victime serait l’Algérie . Que les fans des » thouars » et des « opportunistes de tout bord fassent leur choix en tant qu’individus mais ils n’ont pas à imposer à l’Algérie un choix , qui par principe ne peut être le sien. Quelque soit le pouvoir en place, quelque soit la qualité des dirigeants , quelque soit la haine qu’on éprouve vis à vis des corrompus qui détiennent le pouvoir, l’unité doit être totale quand il s’agit de la sécurité du pays. Ni Khadafi ni ses anciens larbins reconvertis en pantins aux services des lobby financiers, qui finirons comme leurs semblables en Irak. Avant de rêver d’un Maghreb fictif et chimérique oeuvrant pour une Algérie vraiment indépendante démocratique et débarrassée de tous les fléaux qui la rongent et en particulier la corruption et l’injustice, ne laissons les pétro- dollars des monarchies orientales polluer le pays et ne bradons pas la souveraineté du pays au profit des voraces locaux et étrangers. Le président Boumediène ne disait-il pas l’Algérie au dessus de toutes considérations « EL djazair faouka kouli aatibar »

  2. hamid dit :

    El hadi ,ton beau discours nous l’avons entendu en 1962 et nous y avons crus mais maintenant dezz maaahoum

  3. Amesfulman dit :

    La grande solitude des despotes algériens après la chùte du « guide » libyen chassé par les « rats ».La position du gouvernement algérien est honteuse et scandaleuse mais elle est logique avec la nature anti-démocratique de ce régime.C’est la solidarité despotique qui a prévalu que soit en Tunisie ou en Libye au détriment des intérèts du pays.Sans cette intervention militaire étrangère décisive,les insurgés libyens auraient été écrasés par le pouvoir assasin de Gaddafou.Les partisans de la non-ingérence n’ont pas toujours raison et la preuve est là:en Libye et en Cote d’Ivoire.Les massacres à huis clos c’est fini!Face à des régimes de type fasciste comme la Libye ou la Syrie,l’intervention militaire,diplomatique,humanitaire est indispensable.Ces régimes sont sans foi ni loi,faut-il laisser faire au nom de la pseudo « souveraineté » làche et hypocrite ???

  4. Omar dit :

    On ne peut pas etre neutre quand on a a choisir entre un bourreau est une victime.

    Dans ce cas on devient tout simplement complice du bourreau, passible des memes peines.

  5. El hadi dit :

    Hamid, si vous parlez de 1962 c »est que vous avez l’âge de la maturité et vous êtes supposé bien éduqué , votre » dez mahoum « est le signe de l’inculture et de la mauvaise éducation, dans l’état actuel du pays celà ne m’étonne guère…..

  6. El mouhtadi dit :

    El hadi votre houari bouledienne est le grand criminel qu’à connue l’algerie et il est responsable de tout se qui nous arrive maintenant au nom de quawmia arabia .l’histoire ne pardonne pas et vive les hommes de lybia chapot.maintenant au suivant

  7. Anonyme dit :

    Bonjour à tous … La photo qui accompagne l’article est blanche (Propre, clean, … ) quant à la souveraineté, la liberté, le démocratie on v.. je ne sais pas comment on dit ça : verra ou ça viendra …

    Verra qui vivra

  8. Askuti dit :

    Franchement la langue de bois a encore de beaux jours dans notre pays car il y en aura toujours ceux qui la pratiqueront avec beaucoup de conviction et c’est là ou le bas blesse.C’est un peu drole de mentir à soi tout en essayant d’entrainer les autres. Demander à Boutef de soutenir le CNT Lybien c’est lui demander de se renier lui-meme car le régime d’Alger quel que soit son président est exactement le meme que ceux des Ben Ali,Moubarek, Kaddafui,El assad…. Boumediene qui ressemble beaucoup à Seddam -on dirait son frere jument- n’a rien à envier à ces derniers car il aurait fait pire.N’est-ce pas Boumediene qui a permis aux officiers de l’armée française de tisser une toile d’araignée dans les rouages de l’Etat Algerien, lesquels officiers ont permis par la suite à la france de reprendre le dessus sur tout ce qui bouge en Algerie.Pour ce qui ne savent pas encore,Boutef et Toufik sont de petits agents de la DST au service de la France alors paler aujourd’hui de la souvreineté nationale, mon oeil!parait-il au fait,parmis les dignitaires du régime actuel qui se trouvent au sommet de la pyramide de l’Etat Algerien,il y en a ceux qui ont la double voire la triple nationalité croyant se prémunir du géle de leurs avoirs lorsque le moment sera venu quant la nature ,le peuple et la revolution reprenderont leurs droits. A bon entendeur salut.

  9. El hadi dit :

    Avec le délire et la paranoia actuelle, je suis convaincu que le sysyème actuel dont les piliers sont le comérage, la délation et la haine de l’autre , a encore de longues années devant lui. Au fait l’ex officier de Khadafi, reconverti de dernière minute qui s’est prononcé recemment sur la chaine « el djazira » demande des comptes à lAlgérie, pourquoi ne vous portez pas volontaire pour l’aider à passer à l’acte . A propos de Boumediene, bien que je ne suis pas un adepte de sa politique et qui à l’époque bénéficiait de l’appui du PAGS dont certains militants sont devenus, depuis des affairistes, il a le mérite d’avoir maintenu l’ enseignement à un niveau honrable, toud les étudiants étaient boursiers. Il avait soutenu tous les mouvements de libération dans le monde en général et en afrique en particulier . Ce monsieur est mort depuis plusieurs décennies, mais posons nous la question qu’avons nous fait pour changer les choses et empêcher les escrocs , les corrompus et les affairistes de prospêrer, de pousser comme les mauvaises herbes et mener le pays là ou il est maintenant, une grande partie des défenseurs de la veuve et de l’orphelin rêve de bénéficier des mêmes privilèges quitte à paxer avec le diable. A vous écouter parler de DST, DRS, CIA etc … on se coirait vivre un film d’espionage des années 40. C’est par le travail, le labeur , l’honneteté intellectuelle, l’accomplissement de ses obligations citoyennes et le dialogue ouvert et sincère dans un cadre organisé qu’on peut espérer un changement et se débarrasser de tous les escrocs, les corrompus qui ont mis le pays dans la situation actuelle. Tout en vomissant le système actuel je dénonce les opportunistes et les propagandistes interéssés…. en mal de sensations qui sont plus nuisibles pour le pays que le système corrompu et clientéliste vu qu’ils assurent sa perenité .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER