Attentat de Cherchel: 18 morts selon le MDN

cherchel.jpgLe nombre de décès dans l’attentat terroriste perpétré vendredi contre le mess extérieur de l’Académie militaire inter-armes de Cherchell s’élève désormais à dix-huit (18) morts, dont deux (02) civils, indique samedi un nouveau bilan du ministère de la Défense nationale.

Vingt personnes ont été blessées et ont quitté l’hôpital après y avoir reçu les soins nécessaires. Cependant, six autres personnes ont été maintenues sous contrôle médical, dont l’une est dans « un état très grave », précise-t-on de même source.

Le ministère de la Défense nationale estime que ce crime terroriste « démontre une nouvelle fois que les groupuscules terroristes tentent à travers cet acte abject d’atteindre des objectifs médiatiques afin de desserrer l’étau qui leur est imposé sur le terrain par les forces combinées de sécurité qui ont réalisé des résultats remarquables, notamment durant les dernières semaines ».

Le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire, « tout en s’inclinant à la mémoire des chouhada ayant péri dans cet acte ignoble », a réitéré sa « détermination à mettre hors d’état de nuire ces bandes criminelles et assurer la paix et la quiétude dans l’ensemble du pays ». APS

Commentaires

  1. Rachidoo dit :

    Ils tuent et assistent à l’enterrement.
    Ces renegats.

  2. Algeriemeilleur dit :

    A qui profite le terrorisme en algerie ??
    Il y a des QUESTIONS qu’on peut se poser depuis 1992 :
    1/Comment des groupes qui vivent cacher dans des forets arrivent à fabriquer des bombes, se procurer des armes, se nourrir, se soigner…..????
    1/Pourquoi les victimes ne sont que de simples civils , militaires ou policiers…..aucun hauts responsables, aucun maffieux impliqué dans des détournement d’argent, ni aucun trafiquant de drogue !!!!!!!!
    Alors qui sont les commanditaires et les exécutants de ces attentats………la réponse : ceux qui, jusqu’à prestent, ont été épargnés !!! Logiquement !

  3. Kamel DAOUD dit :

    ce qui est inquiétant c’est la culture kamikaze
    Desperados? ou bien drogué au point de croire qu’il ira ainsi très vite au paradis ?
    Les commanditaires n’ont pas renoncé
    Comment faire pour les ramener à la raison ?

  4. coco dit :

    @Algeriemeilleur, tu veux dire depuis 1962 plutôt.
    comme on dit : « yesrek maa eddib ouyebki maa errai ».
    ah ils sentent le vent tourné, alors ils savent comment sortir le jeu au bon moment faqo !
    ils continuent à se foutre du peuple.

  5. El hadi dit :

    Vivant depuis plus de trente ans en dehors de l’Algérie mais suivant l’évolution du pays à la loupe et faisant des incursions dans le pays au moins deux fois par an, L’éloignement et les valeurs que m’ont inculquées mes parents et l’école post indépendance m’ont permis de garder des valeurs et ne pas normaliser l’anormal( comme le disait très bien Mr Karim Tabou). Cet oeil encore non accoutumé à l’aberration me permet d’émettre un avis sur les causes de cette violence aveugle.
    1/ la cassure nette et brutale entre une économie dirigée et dirigiste et une économie de bazar des années 80 a fait perdre au citoyen ses repères et l’a poussé à brader ses valeurs pour acquérir le moindre droit transformé en privilège.

    2/ le rêve d’une société égalitaire, supposée juste par ses concepteurs s’est écroulée comme un château de carte avec une crise économique aiguë, exacerbée par les corrompus d’hier et d’aujourd’hui et la chute du bloc socialo communiste.

    3/ L’université, véritable moteur, source d’inspiration et de création,
    fief de la contestation et des propositions a laissé place aux médiocres, aux capacitaires sans bagage ( parmi eux un meneur de la débandade des années 98) à défaut d’intellect, les intrus de l’université ont trouvé refuge, hypocritement dans le cultuel ( mal interprété) aidés dans leur oeuvre destructrice par les éternels donneurs de leçons de patriotisme de façade( encore très actif)

    4/ La passerelle existante en le monde ouvrier, agricole et l’université a été cassée par le parti encore au pouvoir, (Kateb yacine et sa troupe ne produisaient ils pas dans les fermes et les usines)

    5/ La mosquée et à sa tête des imams dignes de ce nom, étaient un exemple de tolérance, de clairvoyance et parfois de contestation lucide et sans violence.

    6/ une discipline citoyenne existait encore jusqu’aux années 70, l’écolier respectait « son maitre » en classe comme dans la rue, avant qu’ils ne deviennent complice dans la délinquance, ces derniers temps, les étudiants, malgré les pressions du pouvoir avait su garder sa liberté d’expression et parfois d’actions constructives a ciel ouvert au su et au vu de tout le monde, avant qu’ils ne se transforment ces derniers temps en comploteurs dans les caves et j’en passe.

    6/ Une télévision qui avec des moyens rudimentaires et en noir et blanc réussissait à nous montrer des émissions culturelles de qualité, aiguisant notre curiosité et notre sens de la critique constructive contrairement à l’aire actuelle où elle joue le rôle de la crétinisation de la société et de la déculturisation.

    7/ Le citoyen malgré ses moyens plus que rudimentaire était digne et fier, solidaire plus qu’il n’en faut des fois a laissé place, par la volonté d’une politique destructrice des valeurs, a des consommateurs décérébrés, voulant ressembler à ses bourreaux par tous les moyens, bradant ses valeurs, respectant celui qui a le plus de biens, celui qui le plus grand bidonville en béton (étiqueté comme villa) roulant dans la plus grosse limousine mâle acquise et non entretenue etc………..

    Monsieur Daoud, j’allais dire maitre, votre question sur l’origine du mal me rassure car elle prouve que des gens on su préserver leur intellect pour pouvoir agir dans le bon sens, une fois le diagnostic posé.

    Le terrorisme est le produit de toutes ces aberrations( boulimie bestiale, arrivisme, clientélisme, appât du gain facile, absence d’éducation, absence de perspectives d’avenir pour les jeunes, manque de communication, admiration des autres et occultation de ses propres atouts , tels sont les éléments qui ont permis l’émergence des illuminés analphabètes et incultes (« bras cassés ») qui n’ont comme moyen d’expression que la violence et le crime, les commanditaires, vous dites? cherchons du côté des véreux de certains partis qui n’ont comme moyens de « subsistance » que les postes qu’ils se sont construits, parasitant la société depuis l’indépendance et « marchandant » l’histoire glorieuse d’un peuple et à laquelle ils n’appartiennent pas . Eh oui ma frustration me pousse, des fois au délire !

  6. Ayrad dit :

    La fabrique de kamikazes est située sans aucun doute à Hydra ou à El mouradia,Boumarafi nous rappelle l’acte isolé qui a couté la vie au président Boudiaf.A mon humble avis,il ne s’agit pas de fanatiques ou de drogués mais plutot de gens conscients recrutés par la pégre dans les milieux defavorisés.Ces derniers cherement payés acceptent de se sacrifier au profit de leur famille.Autre hypothese…il se pourrait qu’il n’a point de kamikazes car les horaires chisies pour se faire exploser soient 04h00 du matin ou 05 minutes aprés la repture du june,c’est quand meme douteux parcequ’il ne peut y avoir de temoins;alors à vous de reflechir,en tout cas il y a anguille sous roche………

  7. El hadi dit :

    PS: prière ne pas tenir compte des érreurs de frappe

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER