Archive pour août, 2011

Le FFS commémore l’anniversaire du congrès de la Soummam

ffs1.jpgA l’occasion de la célébration du double anniversaire du 20 août, les événements du Nord constantinois de 1955 et le Congrès de la SOUMMAM de 1956, le FFS organise :
Vendredi 19 août 2011 à  14h30
commune de Bouhitem ( Mila)
Conférence animée par  deux secrétaires nationaux du FFS, Amar Beloul et Djamal Bahloul.
Lieu : Maison de jeunes d Bouhitem

Vendredi 19 août 2011 à 22h
Commune Ouzellaguen (Béjaia)
Conférence animée par deux secrétaires nationaux du FFS, Temzi Mohamed Ouremdane et Malek Ait Ouakli
Lieu : Maison de jeunes

Samedi 20 août 2011 à 10h
Recueillement et dépôt d’une gerbe de fleurs au niveau du Musée d’Ifri

Azeffoun: Un officier de l’ANP cible d’un attentat

armeealgerie.jpgUn capitaine de l’ANP a échappé aujourd’hui jeudi à une tentative d’assassinat au centre ville d’Azeffoun (Tizi-Ouzou). Selon une source locale, une bombe artisanale a explosé au passage du capitaine qui était à bord de son véhicule. El Mouhtarem


Le groupe FFS à l’APW d’Alger dénonce la répression contre les habitants de Bois des pins

boisdespins.jpgEn solidarité avec les habitants de la cité Bois de pins de Hydra qui se battent pour leur cadre de vie, le groupe du FFS à l’APW d’Alger s’est rendu sur le site, le 16 août, pour s’enquérir de la situation. Cette visite fait suite à une série de rencontres entre les représentants de la cité et les élus du parti. La délégation du FFS s’est entretenue avec les habitants et a pu s’apercevoir de visu de la situation qui y prévaut.

 

Le dispositif sécuritaire déployé tout autour de la cité apparaît comme totalement disproportionné face à des citoyens désarmés qui ne cherchent qu’à faire entendre leur voix et sauvegarder leur cadre de vie. Le mépris de l’appareil judiciaire vient lui aussi se mêler aux injustices vécues par les citoyens.

(Lire la suite)

FFS: Table ronde à Tazmalt le 18 août à 21h30

ffs.pngA l’occasion du 55ème anniversaire du congrès de la Soummam, la section FFS de Tazmalt organise une table ronde sous le thème: « Les préoccupations et les souffrances des Algériens, 55 ans après le congrès de la Soummam ». La table ronde qui aura lieu le 18 août 2011 à 21h30 la maison de jeunes de Tazmalt sera animée par:

 

Slimane Zenati, coordinateur du CNAPEST de Béjaia; Zahir Milane, coordinateur de l’UNPEF de Béjaia; Zoubir Messaoudi, coordinateur du CNAPEST de Bouira; Ali Yahia, président du conseil national des communaux du SNAPAP; Belkacem Melikeche, coordination nationale des étudiants; Boualem Lekrim, mouvement national des chômeurs.

Le comité des chômeurs dénonce l’arrestation des membres du comité de Skikda

tiaret.jpgLe comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce énergiquement l’arrestation de nos camarades du comité local de Skikda, à leur tête Riadh Laamri, membre du bureau exécutif de notre organisation. Selon nos informations, les deux camarades ont été arrêtés hier et seront présentés aujourd’hui devant le procureur de la République pour destruction des biens d’autrui.

Le seul tort de ces camarades harcelés par les forces de police, c’est d’avoir organisé des rassemblements devant le siège de la wilaya de Skikda depuis le vendredi passé, pour dénoncer les passe droits dans la distribution du peu d’emplois existants et demander un travail décent pour les chômeurs de la région. Et ce sans aucun incident.

(Lire la suite)

FFS: Conférence-débat au siège de la section de Béjaia

ffs.bmpDans le cadre de ses activités, la section du FFS de Béjaia a organisé ce vendredi 12 Août 2011 au siège de la section une conférence-débat animée par  Chafaa Bouaiche, secrétaire national à la Communication autour du thème «Le rôle des réseaux sociaux dans les révolutions arabes».

Devant une assistance nombreuse composée de militants et de sympathisants, le camarade Chafaa Bouaiche a présenté une réflexion autour de ce thème. Il dira que les réseaux sociaux Facebook,  Twitter constituent aujourd’hui assurément le moyen le plus rapide d’assurer le lien entre les citoyens mais aussi le moyen de transmettre toute forme de message.

Cependant dira-t-il aussi: «n’attribuer le succès d’avoir imposé le changement de régime dans les pays arabes, particulièrement en Tunisie et en Egypte, comme tentent de le faire les médias occidentaux, qu’aux seuls internautes serait occulter la prise de conscience de pans entiers de la société civile qui  à travers ses associations, ses élites, ses syndicats, les partis politiques a su initier les révolutions ».

Après l’exposé, un débat a été ouvert.Les militants ont donné leur appréciation sur l’exposé qui leur a été présenté. A la fin du débat su-cité certains militants ont interpellé le secrétaire national quant au fonctionnement interne du parti.Le camarade Chafaa répondra de façon claire et précise à tous les questionnements soulevés.

Il appellera les militants à faire dans la retenue, de s’interdire le débat de personnes et d’aller au vrai débat politique, invitant ainsi tout un chacun à s’investir dans l’action militante pour accompagner la population dans son farouche désir de changement. Synthèse de D.Z

Un garde communal tué par des militaires à Akfadou

armeealgerie.jpgUn garde communal, âgé de 45 ans, a été tué ce matin vers 9 h par des militaires  qui ratissaient la forêt de l’Akfadou dans la wilaya de Béjaia. Le garde communal, Goudjil Madani, qui se dirigeait en compagnie d’un collègue, tous les deux originaires du village Imeghdassen, au cantonnement de la garde communale, chargé de surveiller un émetteur de la TDA (Télévision Diffusion Algérienne) a été  tué par des militaires. Son collègue a été blessé. El Mouhtarem

Lors d’une table ronde organisée par le FFS: La presse passée au crible

photo.jpgLa situation de la presse algérienne est peu reluisante. Prise entre l’enclume du pouvoir et le marteau du «trabendisme» qui gangrène le secteur depuis quelques années déjà, elle sombre dans une régression sans précédent. 

Ce constat a été établi par des journalistes et des spécialistes des médias lors d’une table ronde sur le thème «La presse algérienne : état des lieux et perspectives», organisée, jeudi soir, par le Front des forces socialistes (FFS).

(Lire la suite)

Attentat kamikaze à Tizi Ouzou, au moins 29 blessés

Un attentat kamikaze a ravagé cette nuit le commissariat de Tizi Ouzou. Un premier bilan hospitalier fait état de 29 blessés, dont 8 policiers. «Toute la ville de Tizi ouzou a été réveillée par la très forte explosion, entendue à des kilomètres. Le kamikaze a foncé sur l’entrée du commissariat» dimanche vers 4 heures du matin, «faisant de nombreuses victimes et d’importants dégats», précise El Watan.

L’APS censure le FFS

Dans son compte-rendu de la table ronde organisée hier par le FFS sur « la presse algérienne: état des lieux et perspectives », l’Agence officielle APS n’a pas jugé utile de citer le nom de l’organisateur, c’est-à-dire le FFS. Rien ne peut expliquer cette censure. 

Dépêche de l’APS

« La mise en place d’organes régulant la scène médiatique nationale a été vivement soulignée lors d’une table ronde organisée jeudi soir à Alger par des professionnels du secteur. « Il est impératif de mettre en place des instances de régulation de la presse nationale qui demeure dans un état pitoyable du point de vue éthique et organisationnel », a indiqué M. Amar Belhimer, journaliste et docteur en droit, lors de cette rencontre sur le thème « La presse algérienne : état des lieux et perspectives ».  

M. Belhimer a suggéré, à ce propos, la restauration des deux autorités de régulation (le Conseil supérieur de l’information et le Conseil supérieur de l’audiovisuel) créées dans le cadre de la loi 90-07 portant code de l’information et dissous en 1992. Arborant, dans ce sens, un document intitulé « Baromètre africain des médias» évaluant la situation de la presse algérienne, il a dressé un bilan négatif de cette presse en matière d’éthique et de déontologie et d’exactitude et d’impartialité dans le traitement de l’information.

Il a estimé qu’à cause d’une formation professionnelle « généralement insuffisante », les normes techniques n’étaient pas toujours respectées et le traitement des événements était largement superficiel. Dans certains cas, a-t-il dit, les journaux se contentent de l’information qui leur ait fourni sans mener leur propre enquête.  Il a relevé que l’autocensure à tous les échelons d’une rédaction était   devenue, à la longue, une pratique courante, notant que les médias privés faisaient   attention aux gros annonceurs. A côté de l’autocensure, a-t-il ajouté, « les propriétaires des médias empiètent sur l’indépendance des journalistes ». 

De son côté, M. Ali Djerri, ancien directeur du quotidien El Khabar, a plaidé, lui aussi pour la création d’instances régulant le secteur, relevant une saturation du marché de la presse par la création de nouveaux titres « au mépris de capacités d’absorption du secteur ». Il a indiqué que le secteur de la presse écrite est en nette recul en   matière d’organisation et de formation des journalistes, notant l’absence presque systématique de couverture sociale et la faiblesse des moyens de travail. 

M. Djerri a expliqué, par ailleurs,que l’accès à l’information publique est « théoriquement libre, mais, a-t-il dit, dans la pratique elle n’est pas organisée et est difficile »

1...345678

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER