• Accueil
  • > Algérie Révolte
  • > Affaire du Bois des Pins: « Les habitants veulent construire une mosquée et une coopérative immobilière », selon le Wali

Affaire du Bois des Pins: « Les habitants veulent construire une mosquée et une coopérative immobilière », selon le Wali

bois.jpgLe wali d’Alger s’est expliqué hier sur l’affaire du parking du Bois des Pins dans la commune de Hydra. Le wali a affirmé que «le terrain n’est pas une forêt». «C’est un terrain qui appartient à l’Etat. J’ai les documents qui le prouvent… Je ne vois pas de quel droit des citoyens ou une association non agréée s’arrogent le droit de parler d’un terrain qui appartient à l’Etat».

Kebir Addou a affirmé que le terrain en question «a été versé à la commune de Hydra en 1987». «Où étaient ces gens-là quand une villa était en construction ? Pourquoi ils n’appellent pas à la destruction de cette baraque ? Et ces extensions illicites du bâtiment ? C’est helal pour le privé et interdit pour l’Etat ?», s’est-il interrogé. «Il y avait des dossiers pour des permis de construire une mosquée et  une coopérative immobilière. Mais, on n’a pas accepté les demandes», a-t-il conclu. Le Jour  

 

 

Commentaires

  1. Mohand1 dit :

    Je me demande pourquoi on a attendu aussi longtemps pour donner ces informations. Avons nous été trompés par les agissements de ceux qui manipulent les masses? Entre une coopérative immobilière donc des villas pour les coopérateurs et un ouvrage public, il n’y a pas photo , le choix est évident. Et puis pourquoi en effet personne ne conteste quand de gros bonnets irrespectueux des règles et des lois construisent des maisons. Cette Villa construite sans permis de construire sur ce terrain , elle appratient a qui? Qui peut nous le dire?
    Est ce vraiment des agitations orchestrés en sous mains? Franchement je ne sais quoi parler.
    Il me vient à l’esprit un fait proche de celui ci. Il y a quelques temps des citoyens ont portés à la connaissance du Wali (M.ADDOU) l’occupation indue de terrain et de plage dans la banlieue d’Alger, par des indus occupants qui ont les faveurs et la complciité d’élus d’une commune reputée pour les malversations dans le foncier, le wali a dépéché une enquête qui conclut à la véracité des faits dénoncés. Alors que les citoyens attendaient une action de dégagements, quelques temps après on voit arriver une femme escortée par la police venir installer un chantier sur ce même terrain, une villa a été érigé en quelques semaines, se permettant même d’occuper la route et une partie de la plage. Certaines personnes avancent des informations impossible à vérfier, on parle d’une personne du cabinet du ministre de l’interieur précédent et d’autres disent c’est un colonel etc… tout compte c’est toujours pareil en Algérie , ce n’est pas parcequ’on a un poste quelconque qu’on se permet d’agir comme on peut. Les postes donnent des avantages ok mais aussi des obligations et la plus importante est de respecter les lois de la République.
    Il aurait été bloqué dans son désir d’accaparer tout ce qui est libre entre temps, semble t il , mais la grande maison est terminée , elle a été construite en peut de temps, c’est dire aussi que l’argent ne manque pas pour ces gens et parcequ’ils ont les appuis, les postes et l’argent , ils font fi des règles et narguent le peuple qui les regarde enfreindre les lois… Pourtant les règles en la matière sont formelles depuis 1993 (loi protégeant le rivage) elles ont été bafouées.
    Au crédit du Wali certaines décisions ont été prises, y compris des sanctions de certains dirigeants et élus mais , il y a trop de tolérance et de laisser aller des agents publics. Le wali ne peut pas tout faire seul, et quand il fait son travail, il faut le dire , l’encourager ou lieu de le critiquer.
    Pour mieux comprendre ce phénomène en Algérie , rien de tel que de tout dire sur les faits pour mieux cibler les incohérences du système. Ce système qu’on critique parcequ’il est entretenu et nourri par des actions de personnes malveillantes. Quand les démembrements de l’Etat ou ceux qui le répresentent ne respecte pas les règles et la loi on doit pouvoir les dire mais quand ceux il y en a , qui font leur travail consciencieusement il faut aussi les soutenir/ Voila ce que je voulais dire à sur ce sujet « brulant ».

  2. Kamel DAOUD dit :

    Pourquoi le wali ne ferait pas preuve d’une transparence totale: les demandes de permis de construire, les autorisations accordées, les dérogations, la coopérative refusée, la construction d’une villa illicite ( qui est l’heureux bénéficiaire, intouchable ?). Depuis 1987 SVP, ce serait tellement plus simple ! qui veut faire un parking ou un centre commercial, des Qataris ? des Séoudiens ? des Koweitiens ? Allez chiche …

  3. Mohand1 dit :

    Le wali a parlé d’un ouvrage communautaire (public) et le maitre d’ouvrage serait la wilaya.
    Quant à la gestion c’est un autre volet de la question;peut être sera t elle confiée à une société de services nationales ou étrangères. On a bien confié l’aéroport, le port d’Alger, la distribution de l’eau, la recherche minière et pétrolière, les assurances etc…
    Dans l’avenir on pourrait aussi confier la gestion de l’autoroute etc. C’est dans l’air du temps.
    Peut être aussi sera t il géré par des fonctionnaires, mais il faudra qu’ils se lèvent tot …Il y a des personnes qui pensent qu’il faut revigorer les structures étatiques y compris les sociétés industrielles , mais pour cela il faut travailler, il faut des hommes et il n’y a pas de commissions à réclamer.

    La dissimulation par les deux clans est tout à fait nocive. l’absence de transparence fait que les uns accusent et les autres s’évertuent à imposer leur décision et chacun cache une partie des faits.
    C’est en effet beaucoup plus simple d’appeler un chat un chat et de dire tout. Il faut cultiver les vertus de la transparence qu’on a oubliées. Une transparence pas seulement pour des élections, mais aussi dans les programmes, dans la gestion , dans la justice, dans les controles, et dans toutes actions quotidiennes.
    On voit bien dès que la vérité est dites les évenements se tassent et les querelles font tchifft! et s’arrêtent. Par ailleurs la presse a une grande part de responsabilité dans ce mic mac généralisé, ils ont peur de dire des vérités et d’enquêter mais ils nous abreuvent d’informations incomplétes et parfois l’usage du conditionnel leur donne la latitude de tout inventer. Une presse a un rôle dans la société, c’est comme la justice, la police, les élus etc… ce n’est pas de protèger un « pouvoir » mais de défendre la partie saine de l’Etat. L’information est controlée disent les uns , alors pourquoi deux poids deux mesures , parfois on lit des choses invraisemblables et tous au diapason ils disent la même chose. Et dans certaines autres situations on est frappé de constater leur mutisme intégrale.
    Je souhaite vivement qu’une conférence de presse soit organisée pour démeler les tenants et aboutissants de ce dossier qui a fait couler des larmes, qui a vu des excès se faire sous le couvert du respect de l’ordre. Si on a expliqué aux personnes ce qui se passe dans ce domaine, il y a fort à parier que les gens raisonnables comprendront vite le manège, mais quand on se tait et on fait parler le baton , la repression , les gens pensent tout de suite à la Hogra etc.. Nous avons bien des attachés de presse , à la DGSN, au Ministère de l’Intérieur, à l’APN à l’APW à l’APC, à la Justice, pourquoi personne n’a pensé devoir le faire et informer complétement les gens? C’est vrai que les autorités élues ou désignées ne dialoguent pas, ne se justifient pas devant le peuple et là est le problème.
    Si l’on disait tout en effet , il faut dire tout depuis le début et il faut bien aussi parler de cette villa construite sur ce terrain communal elle appartient à qui et pourquoi les services concernés n’ont rien fait contre, pourquoi aussi les citoyens ont laissé faire?
    Souhaitons enfin que la presse reprendrait ce dossier pour mettre les points sur les I en toute quiétude et en toute transparence.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER