• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 septembre 2011

Archive pour le 7 septembre, 2011

Une journaliste de Radio Algérie Internationale veut interviewer Bachir Boumaaza, deux ans après sa mort !

boumaza.jpgUne histoire drôle et triste est arrivée à la Radio Algérie Internationale… Une journaliste s’est mis dans l’idée de faire un entretien à Bachir Boumaza, ancien président du Conseil de la nation, à l’occasion du 20 août…Elle a donc appelé chez lui et elle est tombée sur la veuve… Elle lui a demandé à parler à Bachir Boumaza.

La dame a du, la pauvre, être secouée: elle lui a dit: vous plaisantez ! Mais elle était sérieuse ! La fille de Bachir Boumaza quand elle a appris la chose, les a appelé pour leur passer un savon. Ils ne savaient pas quoi faire à la radio. Bachir Boumaza est mort le 6 novembre 2009. El Mouhtarem

Pour avoir reçu le premier secrétaire du FFS, le maire de Souk El Tenine interpellé par le wali !

chafa3.jpgAgissant en « chikour », le wali de Béjaia, a adressé une correspondance au président de l’APC de Souk El Tenine pour lui demander des explications sur une visite de courtoisie qu’a effectuée le premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou en juin dernier dans cette commune cotière.  »Il m’a été donné d’apprendre que dans la journée du du dimanche 26 juin 2011, une réunion s’est tenue au niveau du siège de l’APC de Souk El Tenine en votre présence et celles du premier secrétaire du FFS et du P/ APW. A cet effet, je vous demande de m’adresser un compte rendu sur cet acte d’utilisation d’une institution à des fins partisanes », a écrit le wali au maire de Souk El Tenine. Ces dérives doivent être dénoncées et condamnées. Un wali n’a pas le droit d’interdire à un maire de recevoir, dans son bureau, un responsable politique ou un président de l’APW. El Mouhtarem

Le wali de Béjaia à un élu du FLN: « Taisez-vous »

wali.jpgLe wali de Béjaia, Hammou-Ahmed Touhami, ordonne à un élu, lors de la session de l’APW, de se taire ! « Taisez-vous », a déclaré le wali, hier, à l’adresse de l’élu A. Messaoudi du FLN devant une assistance composée d’élus, de maires, de directeurs de l’exécutif de la wilaya et de citoyens. Le tort de l’élu du FLN est d’avoir tenté d’interrompre le wali qui, dans son intervention, s’est attaqué violemment au DLEP. Depuis son arrivée à Béjaia, Hamou-Ahmed Touhami se comporte en véritable chérif. Sa mission principale: renforcer le RND et casser l’opposition dans la région. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER