• Accueil
  • > Monde
  • > Dix Ans Après: le Partenariat, la Détermination, et le Triomphe de l’Esprit Humain

Dix Ans Après: le Partenariat, la Détermination, et le Triomphe de l’Esprit Humain

usa.jpgPar : l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Alger, Henry S. Ensher 

Le 11 Septembre 2001, nos vies ont changé à jamais.  En ce Mardi matin, 19 pirates ont détourné deux avions et les ont fait écrasés sur les tours jumelles du World Trade Center à New York, un sur le Pentagone, et un sur un champ à Shanksville, Pennsylvanie.  Dans ces actes haineux de terreur périrent environs 3000 personnes, y compris des citoyens de 90 pays différents. 

Le 11 Septembre a été un réveil brutal pour l’Amérique.  Mais de nombreux innocents avaient déjà fait face au mal qu’est le terrorisme.  L’Algérie a en particulier souffert durant les années 90, lorsque les gens vivaient dans la peur constante de la menace de la violence.  Cette décennie noire a pris les vies de plus de 200,000 Algériens- un chiffre incompréhensible sans justification ni prétexte.  Malheureusement, ceux qui ont perpétré cette violence sont encore en mesure de détruire des vies.  Il n’y a pas si longtemps, nous avons été témoins d’une attaque terroriste à l’encontre de l’Académie militaire de Cherchell à un moment qui devait être une joyeuse célébration d’un Iftar.  Les victimes innocentes de ces attaques suicides, de différents pays, ont donné leurs vies pour la quête d’un monde plus sur et sécurisé.  Il est à nous tous de continuer cette quête et vaincre l’extrémisme qui a mené à une telle destruction.

Après les attentats du 11 Septembre 2001, l’Algérie a été une des premières nations à les condamner et à exprimer ses sincères condoléances.  Notre forte relation bilatérale n’a depuis fait que grandir.  Le Président Bouteflika a visité  Washington à deux reprises après le 11 Septembre – la première en Novembre 2001 – pour montrer la solidarité et le soutien de l’Algérie.  Dans les années suivantes, un Secrétaire à la Défense, deux Secrétaires d’Etat, un ministre de la Justice, deux sous-secrétaires, de nombreux membres du Congrès, ainsi que le Chef du Commandement militaire des Etats-Unis pour l’Afrique, en plus d’autres officiels américains militaires et civiles ont visité l’Algérie en signe de soutien à notre combat commun contre l’extrémisme et le terrorisme qu’il engendre.  De nombreux officiels étaient à Alger la semaine dernière pour la Conférence de sécurité régionale que l’Algérie et ses partenaires régionaux avaient organisés pour débattre de la sécurité régionale et de la menace terroriste.  Les Etats-Unis continuent à considérer l’Algérie comme un partenaire stratégique dans la lutte antiterroriste et nous nous engageons à renforcer d’avantage cet aspect de notre relation. 

Comme mentionné auparavant, l’Algérie a abrité une conférence capitale les 7 et 8 Septembre sur la sécurité régionale et le contreterrorisme.  Ses efforts admirables dans l’organisation de cette rencontre démontrent encore une fois le dévouement de l’Algérie pour travailler avec ses partenaires régionaux en vue de faire face aux multiples challenges dans la région du trans-Sahara qui alimentent l’extrémisme et le terrorisme, notamment les problèmes d’accès aux services élémentaires et au travail, le crime transnational et les capacités locales insuffisantes pour faire face de manière effective aux groupes terroristes et criminels. 

Durant les dix dernières années, les pays ont œuvré collectivement pour réduire la menace du terrorisme.  La présence de plus de 15 pays à cette conférence régionale sur la sécurité et la lutte anti terroriste à Alger a souligné cet engagement.  A travers les efforts conjoints de la communauté internationale, nous pouvons bloquer les capacités des groupes terroristes dans le recrutement, la formation et le financement de leurs activités.  Les Etats Unis demeurent indéfectiblement dévoués à travailler avec leurs partenaires à travers le globe pour faire face aux violents extrémistes. 

Les terroristes ont échoué à atteindre leurs objectifs.  Les personnes, communautés et nations ont montré qu’ils étaient plus forts que la peur.  Loin d’être paralysés par les actions violentes d’une minorité, les peuples, de par le monde, sont concentrés sur la poursuite de plus grandes ambitions pour eux mêmes et pour leurs enfants: atteindre des niveaux plus élevés d’enseignement, créer de nouvelles opportunités économiques, et améliorer les systèmes qui les gouvernent. 

L’anniversaire du 11 Septembre est un jour pour se rappeler de ceux que nous avons perdus.  Aujourd’hui, nous rendons hommage à ceux qui ont trouvé la mort le 11 Septembre 2001 – à New York, Washington, et Shanksville – et réaffirmons qu’ils nous ont laissé un monde plus sur, fort et déterminé, nous sommes dévoués à travailler avec nos partenaires pour déraciner le terrorisme.   Durant les dix dernières années, les Etats-Unis ont exercé une pression forte et sans relâche sur Al Qaida dans sa forme infinie.  Cela a aidé à renouveler les alliances et bâtir de nouveaux partenariats internationaux.   La vision d’Al Qaida du meurtre et de la destruction divergent d’avantage aujourd’hui qu’avant le 11 Septembre avec les soutiens pour la paix, la sécurité, la prospérité et les droits universels de nos partenaires dans tous les coins du globe. 

En ce jour sombre, alors que nous honorons toutes les victimes du terrorisme, nous honorons également la détermination des survivants, des familles et de toutes les communautés de ceux touchés par le terrorisme dans tous les continents de la Terre.   Nous nous devons de ne jamais oublier ceux qui sont partis, et nous devons rester unis pour prévenir de futures attentats et de futures victimes.  Le dixième anniversaire du 11 Septembre est une étape importante, un moment où toutes les sociétés peuvent réfléchir à la force de l’esprit humain.  En faisant ainsi, nous envoyons un message unifié: le terrorisme ne prévaudra pas.  Il n’a pas religion.  Il n’a pas de pays.  Il n’a pas de future.  Nous demeurons vigilants et nous continuerons nos vies sans peur et avec la confiance et la conviction côte à côte avec nos alliés.

Commentaires

  1. Omar dit :

    Les Etats Unis d’Amerique : entre interets et principes ?

    Les dirigeants autoproclames de notre pays, qui appartiennent majoritairement a la tranche d’age des plus de 60 ans, representant moins de 5% de la polpulation algerienne, ne doivent pas imposer a l’ecrasante majorite du peuple algerien, dont 85% ont moins de 40 ans, leur vision du monde archaique, sinistre et cupide.

    N’en deplaise aux Ambassadeurs americain et francais en Algerie, qui occupent intelligemment la scene mediatique algerienne desesperemment abandonnee par les officiels algeriens et leur alter egos de l’opposition, en ces temps de crise interne , regionale et internationale et qui sont apparemment satisfaits des projets de reformettes que Bouteflika leur a soumis avant de les rendre publics en Algerie, la jeunesse algerienne, belle et rebelle, doit evoluer au rythme des jeunesses des autres pays du monde et des exigences vitales de son temps et non pas au rythme suicidaire des papis, qui veulent sceller son destin et transformer l’Algerie en un enfer, fuie par son elite et sa jeunesse livree au chomage chronique, a la drogue et a la harga.

    Le satisfecit interesse de ces Ambassadeurs, qui ne cessent de conseiller a leurs obliges du regime algerien d’ouvrir encore plus l’economie et le commerce algeriens a la predation etrangere et de les feliciter pour leur etroite collaboration dans le domaine securitaire mais ferment leurs yeux sur le rythme tortuesque des reformes politiques et sociales, est pour le moins injuste et indecent.

    Vous vous trompez lourdement, Excellences, car le peuple algerien n’acceptera jamais ce deal honteux conclu avec un pouvoir illegitime, a genoux voire meme moribond, qui n’a pas le droit de brader l’avenir du pays.

    Je ne suis pas sur que M.M. Barack Obama, Nicolas Sarkozy et leurs Ministres des Affaires Etrangeres, qui ont choisi, des le debut des revolutions arabes pour Washington et apres le soulevement du peuple libyen et la menace de bombardement de Benghazi par Kadhafi, pour Paris, d’etre resolument aux cotes des peuples arabe revoltes et non pas de leurs tyrans, vont approuver l’attitude ambigue de leurs ambassadeurs en Algerie

    Les ressources naturelles non renouvelables de l’Algerie, les ressources financieres considerables que l’exploitation sauvage des ressources naturelles a rapportees ainsi que le capital-experience douloureusement accumule par l’Algerie en matiere de lutte contre le terrorisme islamiste ne seront pas dilapides, dans le seul but de permettre a Bouteflika et a son clan de predateurs de rester quelques mois de plus dans leurs koursis vermoulus afin de perpetuer leur regne de l’echec et de la regression.

    NON ! NON ! ET NON !

    Ces predateurs, venus d’ailleurs, doivent partir aujourd’hui et maintenant.

    En tous les cas, au plus tard a la fin de l’annee 2011, qui restera l’annee du printemps des peuples arabes, de tous les peuples arabes, le peuple algerien y compris.

    C’est pour cela qu’a l’instar de l’ete, l’automne, c’est a dire la rentree sociale 2011 sera chaude et explosive.

    Le gouvernement autoproclame de Bouteflika, qui a choisi le recours a la force, a la violence et la confrontation en reponse aux revendications socio-politiques pacifiques des Algeriens et des Ageriennes, sera servi au centuple et assumera l’entiere responsabilite de sa fuite en avant suicidaire.

    God bless Algeria ! .

  2. ALGERIEN dit :

    Regarder cette video publier sur le site egaliteetreconciliation.fr le vendredi le 9 septembre comme ca vous aller vous faire une idée sur ce qui c’est passé le fameux 9/11 :http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-Americains-savent-qu-Israel-est-derriere-le-11-Septembre-8058.html ça fait froid dans le dos franchement ……..

  3. Omar dit :

    Pays occidentaux-pays arabes : entre interets et principes

    Les dirigeants autoproclames de notre pays, qui appartiennent majoritairement a la tranche d’age des plus de 60 ans, representant moins de 5% de la polpulation algerienne, ne doivent pas imposer a l’ecrasante majorite du peuple algerien, dont 85% ont moins de
    40 ans, leur vision du monde archaique, sinistre et cupide.

    N’en deplaise aux Ambassadeurs americain et francais en Algerie, qui occupent intelligemment la scene mediatique algerienne desesperemment abandonnee par les officiels algeriens et leur alter egos de leur opposition de pacotille, en ces temps de crise nationale , regionale et internationale et qui sont apparemment satisfaits des projets de reformettes que Bouteflika leur a soumis avant de les rendre publics en Algerie, la jeunesse algerienne, belle et rebelle, doit evoluer au rythme des jeunesses des autres pays du monde et des exigences vitales de son temps et non pas au rythme suicidaire des papis, qui veulent sceller son destin et transformer l’Algerie en un enfer, fuie par son elite et sa jeunesse livrees au chomage chronique, a la drogue et a la harga.

    Le satisfecit interesse de ces Ambassadeurs, qui ne cessent de conseiller a leurs obliges du regime algerien d’ouvrir encore plus l’economie et le commerce algeriens a la predation etrangere et de les feliciter pour leur etroite collaboration dans le domaine securitaire mais ferment encore leurs yeux sur le rythme tortuesque des reformes politiques et sociales, est pour le moins injuste et indecent.

    Vous vous trompez lourdement, Excellences, car le peuple algerien n’acceptera jamais ce deal honteux conclu avec un pouvoir illegitime, a genoux voire meme moribond, qui n’a pas le droit de brader l’avenir du pays.

    A ceux qui pensent stupidement que cette collaboration avec les pays occidentaux va leur procurer une certaine immunite contre des ingerences futures, je voudrais seulement rappeler que leur collaboration ne represente absolument rien en comparaison avec celle des Shah d’Iran, Saddam Hussein, Anouar Sadate, Hosni Moubarak, Zine Benali, Mouamar Kadhafi, Ali Abdallah Salaeh ou El Bechir, qui ont pourtant ete laches comme des sans etat d’ame, apres leur avoir offert leur pays sur un plateau d’or.
    Le « bon point » decerne par l’Ambassadeur americain et brandi par le pouvoir algerien aux abois, comme un certificat de virginite, ne leurre personne et surtout pas le peuple algerien, extremement preoccupe par l’evolution dramatique de la situaton politique, economique et sociale en Algerie.

    Je ne suis pas sur que M.M. Barack Obama, Nicolas Sarkozy et leurs Ministres des Affaires Etrangeres, qui ont choisi, des le debut des revolutions arabes pour Washington et apres le soulevement du peuple libyen et la menace de bombardement de Benghazi par Kadhafi, pour Paris, d’etre resolument aux cotes des peuples arabe revoltes et non pas de leurs tyrans, vont approuver l’attitude ambigue de leurs ambassadeurs en Algerie

    Les ressources naturelles non renouvelables de l’Algerie, les ressources financieres considerables que l’exploitation sauvage des ressources naturelles a rapportees ainsi que le capital-experience douloureusement accumule par l’Algerie en matiere de lutte contre le terrorisme islamiste ne seront pas dilapides, dans le seul but de permettre a Bouteflika et a son clan de predateurs de rester quelques mois de plus dans leurs koursis vermoulus afin de perpetuer leur regne de l’echec et de la regression.

    NON ! NON ! ET NON !

    Ces predateurs, venus d’ailleurs, doivent partir aujourd’hui et maintenant.

    En tous les cas, au plus tard a la fin de l’annee 2011, qui restera l’annee du printemps des peuples arabes, de tous les peuples arabes, le peuple algerien y compris.

    C’est pour cela qu’a l’instar de l’ete, l’automne, c’est a dire la rentree sociale 2011 sera chaude et explosive.

    Le gouvernement autoproclame de Bouteflika, qui a choisi le recours a la force, a la violence et la confrontation en reponse aux revendications socio-politiques pacifiques des Algeriens et des Ageriennes, sera servi au centuple et assumera l’entiere responsabilite de sa fuite en avant suicidaire.

    God bless Algeria ! .

  4. mus dit :

    pour algérien je trouve ton commentaire indécent, vouloir innocenter la horde terroriste est immoral de ta part. La politique d’ISRAEL ENVERS LE PEUPLE PALESTINIEN EST INJUSTE, tout le monde est d’accord avec cette idée, même au sein de bon nombre d’israéliens. Par contre prendre un raccourci aussi dangereux est en faisant cet amalgame avec le 11 SEPTEMBRE, cela s’appelle du mensonge

  5. francais dit :

    Comme vous dites

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER