Le FFS dénonce l’agression contre l’imprimerie ALDP

imprimerie.jpgCommuniqué www.ffs-dz.com

A propos de l’agression criminelle contre l’imprimerie, ALDP appartenant aux journaux El Watan et El Khabar, survenue dans la nuit de mercredi, le Front des Forces Socialistes condamne avec force un acte qui révèle l’ampleur prise par la violence, à l’état brut ou manipulée, et dénonce l’instrumentalisation de la misère et de la délinquance dans la vie publique nationale.

Le secrétaire national à
la Communication 

Chafaâ Bouaiche 

 

Commentaires

  1. Omar dit :

    Bravo au FFS, pour sa condamnation claire et nette de la tentative d’incendie de l’imprimerie d’El Watan et d’El Khabar, meme si ces deux quotidiens, reputes plus proches du RCD que du FFS, ne menagent pas le plus vieux parti de l’opposition algerienne.

    Les baltaguias, qui ont déjà été utilisés contre les Patriotes et les grévistes de la CNCD de Ali Yahia,Sadi et Bouchachi, voulaient-ils rééditer une “nuit des longs couteaux” algérienne ?

    Il se dégage une écoeurante odeur de pourriture du royaume de Boutef

    En déclarant hier à Benghazi « La France, la Grande Bretagne et l’Union Européenne aideront tous les peuples arabes qui désirent se débarrasser, comme le peuple lybien, de leurs tyrans, et somment les pays qui hébergent sur leur sol d’anciens barons du régime sanguinaire de Kadhafi ou des membres de sa famille inculpés par les instances judiciaires internationales, de les livrer d’urgene à ces instances sinon ils seront eux memes poursuivis pour complicité active des crimes contre l’humanité commis par le régime de Kadhafi
    , » .
    M. Nicolas Sarkozy lance ainsi un message direct à l’Algérie de Bouteflika, dont il connait la faiblesse extreme a cause des abus, mefaits et forfaits du clan presidentiel et qui a récemment dit à Moustafa Abdeldjalil, le Président du CNT « qu’elle vivra son printemps au plus tard dans un an ».
    ,
    Vive l’Algérie !

    Vive la République !

  2. dolby dit :

    personnellement je n’accorde pas trop de confiance à la presse algerienne qui , malgré comporte quelques (rares) plumes honnêtes et probes qui sont soit sur la touche soit en exil .
    Le regime algerien tel qu’il est conçu , construit et voulu ne peut tolérer les solistes , specialement ceux qui ne chantent pas la partition qu’il choisit et qu’il veut imposer au peuple.
    Deux exemples flagrants qui demontrent l’infeodation de la presse algerienne au regime des generaux :
    -le crise lybienne : concernant , le soutien intensif du regime algerien au tyran dechu de lybie, la presse algerienne a manifesté un consensus sur la these cousue de fil blanc du regime coupable. Ce n’est que par la suite, quand la carotte fut cuite et que le monde entier recriminait la complicité scandaleuse que certaines plumes , pour rattrapper un train (de democratie) deja loin , emit quelques critiques fades et sans aucun effet.
    -deuxieme exemple: l’unanimité dans les rangs vis à vis de la politique agressive et destabilisante du regime algerien vis à vis de ses voisins , notamment le royaume du maroc .
    Trop de plumes ont intervenu pour remettre en cause le soutien inconditionnel d’un regime aussi dictateur que belliqueux et pour attenuer les effets desastreux sur l’opinion du relais le plus dangereux de ce regime : le FLN.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER