• Accueil
  • > Syndicats en Algérie
  • > L’Intersyndicale autonome de la fonction publique n’est pas concernée par les décisions de la tripartite

L’Intersyndicale autonome de la fonction publique n’est pas concernée par les décisions de la tripartite

SATEF-SNAPAP-CLA-Coordination CNES

Devant la situation sociale dramatique que vivent les travailleurs et fonctionnaires algériens, caractérisée par :
• Une baisse dramatique du pouvoir d’achat,
• Une précarisation effrénée de la relation et des conditions de travail,
• Des abus de pouvoir sur les lieux de travail et des atteintes intolérables aux droits syndicaux sur fond d’intimidations et de pressions sur les syndicalistes,
• La dévalorisation de tous les métiers,
• La généralisation de la corruption et de la bureaucratie à tous les niveaux.

Tout cela se déroulant alors que les tripartites se succèdent amenant leur lot de misère au nom d’un dialogue social entre des partenaires qui ne représentent que leurs intérêts, loin des intérêts des travailleurs.
Devant cette mascarade, l’IAFP dénonce avec la plus grande vigueur la tentative d’étouffer le marasme social par l’entremise d’une tripartite «à blanc» annoncée avec fanfare pour le 29 septembre prochain et annonce qu’elle se considère non concernée par les décisions qui y seront prise en l’absence des représentants réels des travailleurs.
L’IAFP prend acte que le pouvoir continue toujours dans sa logique de fausses solutions au travers d’une tripartite obsolète et soumise instrumentalisée comme pompier du front social et comme caisse de résonnance à ses décisions unilatérales et antisociales.
L’IAFP note aussi que la persistance de l’exclusion et les fausses représentations sonne comme une réponse sèche à l’exigence de changement et de démocratisation exprimée par la société.
L’IAFP réitère son engagement avec les mouvements qui s’expriment sur le terrain des luttes sociales pour transformer les rapports de forces en faveur des travailleurs et imposer :
• Un pouvoir d’achat respectable et viable à travers l’indexation des salaires sur la réalité des prix,
• L’intégration de tous les contractuels et vacataires, la transformation des emplois précaires en emplois permanents et l’arrêt de la précarisation du travail,
• Le droit à l’auto-organisation des travailleurs, le respect des libertés syndicales et l’arrêt immédiat des pressions et intimidations vis-à-vis des syndicalistes.

En riposte à cette tripartite fantoche, l’IAFP décide de l’organisation d’une action de protestation pour le jour de sa tenue (29 septembre 2011) dont la nature et le contenu seront annoncés en conférence de presse le samedi 24 septembre 2011.
Alger, le 17 septembre 2011

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER