• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 30 septembre 2011

Archive pour le 30 septembre, 2011

ALGERIE : Halte à la campagne de harcèlement contre les militants syndicaux !

Copenhague, Paris, Genève, Alger, 30 septembre 2011

 

A la veille du premier Sous-comité Union Européenne-Algérie « dialogue politique, sécurité et droits de l’Homme », prévu le 3 octobre à Alger, le Réseau Euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH), l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme – un programme conjoint de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), le Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA) et la Ligue Algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) dénoncent fermement l’intensification de la campagne de harcèlement à l’encontre des militants syndicaux et défenseurs des droits de l’Homme algériens.

(Lire la suite)

Séminaire du RAJ, les 2 et 3 octobre à Alger: Pour un changement responsable par une citoyenneté active

raj.jpgLe Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) organise un séminaire les 3 et 4 octobre 2011 à La Maison des syndicats à Alger. 

Lundi 3 octobre 2011: 09h00 : accueil des participants et invités/  10h00 : Allocution d’ouverture/  10h30 : Conférence débat: « Algérie 2011: quel prolongement pour la révolution inachevée d’octobre 1988»  Animée par :

Idir Achour , Secrétaire Général du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) et membre de l’intersyndicale. Hakim Addad, Secrétaire national du FFS chargé de la coordination avec les mouvements sociaux, Taher Belabas, Coordinateur du Collectif national de défense des droits des chômeurs (CNDDC)

13h00 : Déjeuner. 14h30: Conférence débat «La jeunesse face au défit de la construction d’un Maghreb des peuples». Animée par:

Fersaoui Abdelouhab, Président du RAJ, Dahmani Raja, Forum de la Jeunesse pour la Citoyenneté et la Créativité (FJCC-Tunisie). Ghassane Hassan Wail El Karmounie, Action Jeunesse (FMAS-Maroc),

Mardi 04 Octobre : 10h00 : Table ronde: « Etudiant-Enseignant : quelle voie pour la démocratisation de l’université algérienne» Animée par:

Djamel Bahloul, Enseignant à l’université Abderrahmane Mira de Béjaia, Adel Abderrezak,  Enseignant à l’université de Khenchela et syndicaliste, Farid Hamzaoui, Etudiant à l’université d’Alger et membre de la Coordination nationale autonome des  étudiants (CNAE), Fouad Ouicher, Etudiant à l’université de Béjaia et membre de la CNAE

12h30 : Déjeuner. 14h30. conférence débat «Maghreb-Machrek : Révolutions démocratiques et Sociales, la marche pour le changement ».  Animée par :

Hocine Belaloufi, journaliste et écrivain. Khaled  Sid Mohand, journaliste en poste en Syrie. Abdeslam Benbrahimi, Vice SG du l’ODT et Membre du FMAS  (Maroc) Yousra Frawes, avocate et militante des droits de l’homme (Tunisie) Midhat Azzahid, président de l’organisation Elbadil (Egypte)

18h00 : clôture du séminaire.

 

 

 

Post-autopsie de Saïd Sadi

nezzaravecharounetsaadi.jpgHicham A. www.algerie-focus.com

Même si on n’a pas eu notre révolution, le printemps arabe aura au moins eu le mérite de nous dévoiler le vrai visage du RCD ou plus exactement de son patron Saïd Sadi. On aura découvert un homme qui ressemble en fin de compte beaucoup à tous ce qu’il prétend combattre. Pire encore, Sadi sans masque est encore plus moche qu’un Ouyahia déguisé ou un Belkhadem démasqué.

L’homme a causé beaucoup de mal au RCD, à l’opposition et a presque anéanti tout espoir de révolte populaire par son impopularité, ses fréquentations, ses frasques médiatiques et son faible maladif pour les plateaux «in» du paysage médiatique parisien.

Sadi a sa propre vision du combat politique. Il veut faire avancer les Algériens mais préfère s’adresser aux Français. Il combat le système et jouit de sa protection. Il s’attaque au DRS mais tiens informé son patron. Il critique Bouteflika mais participe à ses gouvernements et siège au sein du conclave de marionnettes qu’il a confectionné.

Sadi est démocrate mais n’aime pas qu’on le critique car tous ceux qui le font, sont soit les défenseurs du clan d’Oujda ou les messagers de Toufik. Sadi est un totalitaire cultivé, d’où son amour pour les diatribes stériles. Non M. Sadi, il faut vous faire à l’évidence que vous ne représentez que vous-même au sein du RCD et auprès du peuple algérien à propos duquel, vous ne cessez de vous tromper.

Tous les Algériens ne sont pas comme vous, fan du DRS et alibi du Bouteflikisme. Des Algériens «cleans», il en existe toujours, tant pis pour vous. Vous devriez même essayer de le devenir, ça vous procurera un sentiment d’autonomie réconfortant et libérateur. D’où cette chronique.

Le président par intérim du MAK empêché de se rendre en Tunisie

Le président par intérim du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Mouloud MEBARKI est actuellement aux frontières Tunisiennes où les services douaniers algériens lui ont confisqué le passeport l’empêchant ainsi de participer aux travaux du Congrès Mondial Amazigh (CMA) qui devrait se tenir à Djerba en Tunisie.  

Nouveau

En ce moment même (14h16), Mouloud Mebarki est relâché après 03 heures d’interrogatoire à la frontière Tunisienne. Il poursuit son chemin vers Djerba où il va prendre part aux travaux du CMA. Source Facebook

Mohamed Kacimi Romancier, dramaturge et essayiste: «Il faut qu’on sorte de la mythologie d’Octobre 1988»

kacimi.jpgPourquoi les écrivains, artistes et intellectuels arabes, algériens surtout, ne disent rien sur les crimes abominables des régimes syrien et yéménite, à part quelque rares exceptions ? 

Je viens de passer un mois en Tunisie. Et j’ai travaillé pendant des années sur le Yémen. J’ai été étonné par l’absence de réaction et de curiosité en Algérie par rapport à ce qui s’est passé en Tunisie. Il est curieux que des intellectuels algériens n’aient pas fait le déplacement en Tunisie pour témoigner et assister aux changements exceptionnels dans ce pays voisin. On se sent honteux d’avoir été dépassé par quelque chose. Il y a un sentiment de fierté, presque de schizophrénie d’Algériens disant : «Nous étions aux origines de tout cela !» Nous sommes dans une espèce de repli honteux sur nous-mêmes comme si les autres avaient réalisé notre rêve à notre place, surtout par rapport à
la Tunisie.

(Lire la suite)

FFS: Allocution du 1er Secrétaire fédéral de Tizi-Ouzou au meeting du 29 septembre

bouaziz.jpg- A Tistmatine,  A Yatmatene, azul fellakent, azul fellawen; honorables invités, chers camarades,

C’est pour que nul n’oublie que nous sommes réunis aujourd’hui pour commémorer la date anniversaire du 29 septembre 1963 qui est une date très chère au Front des Forces Socialistes. Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour commémorer le 48ème anniversaire de la fondation et de la proclamation de notre Parti, le FFS. La date du 29 septembre 1963 reste et demeure l’une des dates les plus chères pour les militants de la démocratie et des libertés en Algérie.
Une date très chère puisqu’elle est une date anniversaire de la fondation de notre Parti; Une date très chère puisqu’elle coïncide avec une proclamation lue le même jour à 12 h au balcon de l’ancienne mairie de Tizi-Ouzou par Hocine AIT-AHMED pendant qu’un autre cadre du Parti, le commandant Lakhdar BOUREGAA donnait lecture de cette même proclamation sur la place publique à Médéa.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER