El Mouhtarem à la troisième rencontre des blogueurs arabes à Tunis

blog.bmpPar El Mouhtarem

Depuis dimanche, 2 octobre, je suis à Tunis où je prends part à la troisième rencontre des blogueurs arabes. La rencontre est organisée par la Fondation Heirich Böll, Global Voicies et Nawaat tunisienne. C’est une occasion pour moi de revoir des ami ()s blogueur-ses que j’ai rencontrés il y a deux ans à Beyrouth (Liban). L’édition de cette année se tient dans un contexte différent de celui de 2009. En 2009, personne ne pouvait imaginer qu’il était possible d’organiser une rencontre de blogueurs en Tunisie. Et pour cause. La Tunisie de Benali traquait les cybers activistes et contrôlait l’internet au point où il était impossible d’accéder même à certains sites d’information. D’ailleurs, au premier jour de notre rencontre dimanche, le directeur de l’Agence tunisienne de l’internet a révélé que des sociétés américaines et européennes, à l’époque de Benali, expérimentaient les outils de censure en Tunisie !

Bref. La Tunisie a réussi sa révolution. Les Tunisiens ont réussi à chasser leur bourreau. Aujourd’hui tout le pays respire… L’élection d’une assemblée constituante est prévue pour le 23 octobre prochain… J’ai rencontré des candidats indépendants. Je leur ai même évoqué l’expérience algérienne où en juin 1991, à l’occasion des élections législatives reportées, le pouvoir a utilisé les candidats indépendants pour affaiblir les partis politiques. Les « indépendants » tunisiens, notamment les blogueurs, se disent conscients des enjeux…Ils disent qu’ils ne sont pas convaincus par les partis politiques… C’est la seule raison qui les aurait poussées à se présenter à l’élection du 23 octobre… Les « indépendants » se plaignent de leur marginalisation par les médias tunisiens et de l’inexistence de moyens financiers qui leur permettraient de mener une bonne campagne électorale.

A la question de savoir si les islamistes d’Enahda leur font peur à l’occasion de l’élection prochaine, les blogueurs tunisiens répondent par NON. Ils ne souhaitent pas la victoire des islamistes mais, en cas de victoire de ces derniers, les tunisiens n’appelleraient pas à l’arrêt des élections. Ils veulent épargner à leur pays 200.000 morts.

(…) Au premier jour de la rencontre, j’ai retrouvé Hisham El Mirat du Maroc, Sami Bengharbia de GV, Malek El Khadraoui de la Tunisie, Slim Amamou, Leena Benmehenni… Slim Amamou, ancien secrétaire d’Etat à la jeunesse a changé de look. Cheveux bouclés et barbe. On a discuté de l’Algérie et bien sûr de l’avenir de la Tunisie…Actuellement, il a mis son savoir faire et ses compétences au service des candidats indépendants à l’élection prochaine. Lina Benhenni, nominée au prix Nobel de la paix dit que cela ne changera rien en elle. «Le prix Nobel de la paix ne m’intéresse pas », m’a répondu Leena, une blogueuse très populaire en Tunisie. Elle est très touchée par les attaques qu’elle reçoit notamment de certains milieux tunisiens.

Revenons à nos moutons. Alors qu’en Tunisie, le peuple respire l’air pur de la démocratie, chez nous, c’est «Avancer en arrière », comme le disent les receveurs de bus. Il suffit de cliquer sur TSA ou un autre site d’information pour lire ce qui suit:  « Des prédicateurs de l’ex-FIS lancent une campagne CONTRE les débits de boissons alcoolisées », «Libyens recherchés : l’Algérie MENACE d’appliquer les résolutions de l’ONU », « Les candidats à la présidentielle INTERDITS de se retirer de la course », « Incursion terroriste dans deux bars au sud de Tizi Ouzou », « Des jeunes descendent dans la rue et se heurtent aux forces de l’ordre », «Un texte éloigné de l’esprit d’une transition démocratique»…Llah Yetar.

Enfin, je suis de tout cœur avec les amis de RAJ qui organisent un sit-in à l’occasion du 5 octobre à la Place des Martyrs à Alger.

NB: Nous sommes deux Algériens à  prendre part à la rencontre, moi et Abdou www.abdoumenfloyd.centerblog.net

Commentaires

  1. dahmane dit :

    Bon courage et bonne continuation ya elmouhtarem .Votre blog c’est tout de même un bol d’air frais dans cette atmosphère viciée de l’algérie.

  2. El Hôr , dit :

    Salam ,

    Pareillement, les enRAJés (ées) sont avec toi,Abdou ET le Peuple Tunisien dans sa conquete de Liberté et de Justice Sociale.

    Juste info, Sahat a Chouhada étant » bizarement »férmée pour « traveaux imaginaires » , la commémoration aura lieu à 12h30 à la Place Tourri Mohammed (ex Square Bresson) face au TNA (Alger).
    « Ils auront beau couper toutes les fleurs , ils n’empecheront pas l’arrivé du Printemps ».

    Tahiyaat Nidhal al Karama.

  3. Sadik, dit :

    Bonsoir,
    Les Tunisiens ont réussis à chasser leur boureau Oui , absolument que OUI et ils ont tout notre Respect pour cela.Mais non ,ils n’ont pas encore réussi ni fini leur Revolution, elle ne doit s’arretter au départ d’un ou de quelques individus , la route sera encore longue et semer d’embuches , nous Algeriens (es) , nous en savant quelque chose, cela dûre depuis 1988 ,ce n’est toujours pas fini et encore moins réussi.
    Mais je reste certain que le Peuple Tunisien et Egyptien en attendant les autres , sauront déjouer les pieges de toutes sortes mis sur leur chemin.
    Oui Mr El Mouhtarem a raison pour tout le reste, qu’ils méditent l’éxperience
    Algérienne. Que nos morts et disparus ne soient pas « partis » en vain.
    Tahiya il a Chaab a Tounsi. Antoum mina wa nahnou minkoum.
    Tahiya il al Mouhtarem.

  4. LOUNI.M dit :

    bon courage cher ami afud yegarzen

  5. yanni dit :

    azul al mouhtarem surtout n’oublie pas de nous ramener de Tunisie le mode d’emploi de leurs révolte.apparemment comme disait fellag,le manque de pratique fait perdre la fonction des organes.ce qui veut dire que nous manquons terriblement de vision juste,de volonté,d’enthousiasme,mais surtout de capacité a accorder toutes les force du changement sur une même note.

  6. Amazigh dit :

    non évenement,je ne suis pas un arabe

  7. Lubnan dit :

    La Tunisie a fini sa Révolution ? Les « révolutions arabes » ne sont que le dernier refrain à la mode chanté par les dirigeants occidentaux pour imposer aux Arabes la dictature des Saoud. On a remplacé Ben Ali et Moubarak par des officines de l’impérialisme, qui déguisées sous le masque de l’Islam, ne font que saper les bases de la nation arabe. Je vous signale qu’en Tunisie il est bien connu que le Qatar donné à Ennahda et aux Frères musulmans des millions pour sa campagne, tandis que l’Arabie « Saoudite » a financé les salafistes a coup de pétro dollars.

    Bref ouvrez un peu les yeux…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER