Déclaration du Conseil National du Secteur Agricole affilié au SNAPAP

agritracteur.jpgLe Conseil National du Secteur Agricole affilié au Syndicat National Autonome de l’Administration Publique (SNAPAP), a achevé  le 05 octobre 2011 la grève, avec un taux de participation que nous estimons très satisfaisant et qui a atteint 100% dans plusieurs wilayas (Béjaia, Mascara, Tiaret). Les agronomes spécialisés en phytosanitaire exerçant au niveau des ports de Jijel et Skikda dont la mission est de contrôler la qualité des intrants agricoles exportés ont été solidaires avec leurs collègues appartenant au même corps d’ingénieur agronome en paralysant le port pendant deux jours les 04 et  05 octobre 2011.  

Toutefois nous dénonçons les manœuvres et répressions exercées durant cette grève sur les sections syndicales et leurs adhérents allant contre la liberté d’expression et la liberté d’exercice du droit syndical et du  droit de grève au niveau de la wilaya de Béchar et Tiaret par le wali et son secrétaire général qui ont instruit les directeurs des services agricoles des deux wilayas d’arrêter la grève qui selon lui n’est pas réglementaire ce qui est complètement  en contradiction  avec la constitution et les lois de la république notamment  le décret exécutif n°90/02 du 06/02/1990 et le n° 14/90 du 02/07/1990.

Les responsables du ministère de l’agriculture affichent par leur  mutisme manifeste l’indifférence aux mouvements de protestation engagés le 13 juin 2011 par la remise d’une plate forme de revendication portant des droits légitimes.  

Une balance déséquilibré entre les agronomes (50%) et forestiers (110%)  et vétérinaires (110%)  en matière de régime indemnitaire et une prime de documentation mensuelle  estimée 5000 DA dont les agronomes sont privés.

Les agronomes dénoncent les pratiques non réglementaires de l’administration centrale dévalorisant le diplôme d’ingénieur d’état  en le sous payant en qualité de gardien,

Le ministre aspire à une sécurité alimentaire alors qu’il a des cadres sous alimentés.

Ni le mutisme du ministre, ni son indifférence n’arrêteront le combat mené par les agronomes, techniciens et les fonctionnaires du corps commun du secteur agricole contre la discrimination et la dévalorisation.

Si le ministre parle de réussite de ces programmes « contrats de performance » et de résultats satisfaisant  et probant ……..c’est grâce aux piliers du secteur qui sont les agronomes, même sous payés continuent à servir leur pays et leur drapeau.

Commentaires

  1. SOFIANE dit :

    si vous allez attendre et esperez une intervention de la part de son excellence,vous commettrez la plus grosse erreur, ce tartuffe, tiens tiens un veterinaire de formation continuera à faire la sourde oreille à vos revendications légitimes pauvres fellahs bougres d’ingenieurs!!!
    le probleme n’est pas technique, il ressort du politique et il de trés forts relents corporatistes!
    selon lui, vous n’etes qu’une bande d’ignares qui n’attendent que la providence divine pour sauver l’année’, vous ne faites absolumement rien, vous n’etes armés que de faulx et de pioches
    le developpement rural a été délapidé en votre nom, les crédits octroyés au developpement du secteur ont été, par votre passiité complice,détourné par un ministre fantoche et une oligarchie de pseudo conseillers ivres de rapine et de lucre
    chers agronomes votre reveil est tardif, votre naiveté ayant été ‘primeur’alors travaillez , prenez de la peine, c’est pas le fonds qui vous manque vieux bougres
    pour meriter un oeil de rab dzeir, immolez vous ou taisez vous à jamais
    un agronome indigné

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER