La démocratie dans les pays arabes, c’est nécessaire mais c’est aussi un piège!

democratie1600x120012284161111.jpgZimzem pour « Algérie Politique » 

Tout le monde crie à la démocratie pour le développement d’une nation, comme si c’était une baguette magique. Il suffit d’aller voter, de choisir son candidat et d’avoir un vote honnête, transparent. Et le tour est joué: On aura une assemblée et un Président. Et tout va aller à merveille. C’est croire à l’histoire de Don Quichotte. La démocratie est une culture et un long parcours. Même le modèle Occidental de démocratie est vieillot et dépassé. Ces pays n’arrivent pas à faire face à tous les défis, et leur modèle de gouvernance est dépassé. Dans les pays arabes, la démocratie n’est qu’un début mais elle est fondamentale, car l’Homme n’a pas d’autres modèles pour bâtir des nations de paix, de travail, de liberté, et de prospérité, sans distinction de race, ni de sexe, ni de religions. Le seul frein à la démocratie dans ces pays arabes est l’ingérence du religieux dans le politique. L’histoire l’a prouvé de part le monde, cela aboutit au fanatisme et aux absurdités humaines. Même s’il y a des démocraties, modernes, laïques, ou mixtes, les défis restes immenses. Beaucoup de questions épineuses et une plate-forme de réflexion sont indispensables. Certains pensent qu’un pays est producteur de pétrole, le pétrole jaillit du sol comme une bénédiction du Bon Dieu, c’est fini, la nation sera riche et prospère. C’est faux. Cette cagnotte est une chance et un piège politique en soi pour le pays, car le pétrole n’emploie au maximum que 2 % de la population locale. Vue la démographie galopante, et les jeunes qui arrivent sur le marché de Travail, aucun régime, même ces puissances Occidentales prétentieuses peuvent résorber ce problème.

Tout politicien avisé, économiste compétent, et leader devraient se poser les questions suivantes :
- Avoir une démocratie moderne basée sur le pétrole, et avoir une économie d’assistanat et d’assistés. A court terme, c’est une solution, mais à long terme, c’est une catastrophe. Tous ces pays du Golfe, toute leur économie est basée sur le pétrole, mais toute la productivité est faite par des étrangers (de l’ouvrier jusqu’au manager, stewardess, etc…inclus). Ce qu’ils savent faire, c’est faire de grands projets dans le Génie Civil, et acheter de l’armement.Et les arabes ne travaillent pas, n’apprennent pas à travailler. Quand le pétrole est fini, ces pays tomberont en ruine l’un après l’autre, car ce sont des pays en carton.
- Se poser la vraie question: Quel modèle de société va-t-on adopter ? où chaque citoyen (ne), Homme et Femme sans distinction, peuvent avoir accès au marché du Travail, avoir leur place dans la machine économique,
- Comment le gouvernement doit-il alléger les choses pour faciliter le secteur privé, car ce secteur est une source de création de richesses et d’emplois ?
- Quel type de démocratie à a à adopter pour avoir une économie productive, compétitive, créatrice d’emplois et de richesses. Si j’étais un industriel de textile, et j’ai envie d’investir. Evidemment, je vais investir en Chine, pas dans un pays arabe. Pour faire un pantalon Jean, un chinois le fait en 4 heures, et un arabe va le faire en 8 heures. Ce n’est une insulte. C’est une réalité de la productivité.

L’Etat à pétrole est une maladie pour le développement d’un pays. Evidemment, il y aura une caste bourgeoise comme dans tous ces pays, et la sous-caste qui doit faire la manche pour faire sa famille. Dans ce grand panorama de ce printemps arabe de la ruée vers la démocratie, les seuls pays qui ont les atouts d’y arriver : la Tunisie a toutes les chances , car elle est pauvre, et c’est une bonne chose. Donc, elle va miser sur la richesse des Hommes et des Femmes. Et peut-être, le Maroc qui va suivre. Quant aux autres pays arabes, c’est une chimère, car cela sera encore un terrain propice pour la création d’Etat islamistes à la Mollah iranienne, sauf s’il y a des Leaders d’une autre trempe.

Commentaires

  1. Thomas dit :

    Bonjour, salam,

    Je remercie Monsieur Zimzem pour son esprit perspicace, car au lieu de peter les flammes sur la mort des tyrans, vos politiciens et dirigeants doivent retrousser les manches, et y tremper leur cervelle pour sortir vos pays du chaos politique et du sous-developpement. Le developpement d’un pays n’a rien a avoir avec les religions. Ce que je trouve de ces Presidents ou Leaders (ignoranst benis par Dieu), dans leurs discours de demagogie, ils invoquent toujours Dieu (God Bless the country). C’est pervers. Allah ou autre bon dieu n’ont rien a faire dans la gouvernance ou la gestion du pays. Ce sont les gouvernants de ce pays qui y sont responsables. Meme en Occident, tous ces pays catholiques (soit-disant democratiques) tatillonnent, car leur gouvernance n’est pas transparence. Autant dire que dans les pays musulmans. Si vous rentrez dans une maison d’un Ministre, c’est exhorbitant ce que vous voyez: du luxe et une aramada de serviteurs. Idem dans ces pays catholiques, tout est secret et confidentiel. En revanche, les pays qui se debrouillent tres bien, sont les pays protestans (les pays Nordiques, l’Allemagne, etc..), car dans ces pays, il y a une gouvernance de transparence, et surtout des Hommes et Femmes. Pour chaque reunion, un rapport est redige et disponible pour le public. N’en parlons pas des depenses de l’Etat! Mais les pays catholiques et les pays arabes, tout est confidentiel. C’est la gouvernance de l’opacite, et sujette a la corruption. La base du developpement et ausssi cette gouvernance. Les etres humains sont universels et partout la meme chose. Ils sont capables du pire que de l’excellence. Meme ces pays arabes peuvent exceller et devenir des pays modernes, ouverts, competitifs et prosperes. Tout dependra de leurs dirigeants qui doivent veiller et ecarter du pouvoir ces illumines dogmatiques religieux de n’importe quel bord qu’ils soient. Nous sommes sur la terre, ce ne sont pas les lois divines qui vont developper un pays et mettre du pain tous les jours sur la table pour nos enfants. C’est le fruit commun de tous les hommmes et femmes d’un pays.

  2. Brahim dit :

    Salam, Azul,
    Le diable vert, avec sa milice, est-il déjà à la porte de tous ces pays arabes ? Je suis très sceptique sur l’avenir de la démocratie dans ces pays. Je suis musulman. Je pratique ma religion depuis l’âge de douze ans. Ma religion m’a enseigné l’amour des autres, le respect des autres, le respect de la religion des autres, etc…. Je suis content et triste en même temps sur le bourgeon de démocratie qui tombe sur nos pays. A entendre le Premier Ministre Intérim, dans son discours, parler de l’installation de la Charia en Lybie, cela me donne le frisson dans le dos et du vertige à toutes mes sœurs musulmanes. La Charia n’est pas synonyme de démocratie. C’est l’anti-pôle. Cette Charia va conforter la position la position du mâle arabe, et réprimer la condition de la femme, sans énumérer les conséquences désastreuses (fouet, couper le bras, décapiter, etc..). La Charia est plutôt synonyme de la guillotine. Le Diable vert, avec sa milice, est-il déjà à la porte de tous ces pays arabes ? Si nos politiciens ne sont pas avisés, et vigilants, l’euphorie de cet embryon de démocratie va rapidement tourner au cauchemar. Quelle est la différence entre une démocratie, une dictature et le diable vert ? Il y a des similitudes et des points communs. La démocratie est ouverte, généreuse, constructive, tolérante, car elle accepte les partis extrémistes. Tant dis qu’une dictature et le Diable Vert, ils ferment toutes les portes, et ils ont en commun : le bâton. Durant 50 ans, dans tous ces pays, les dictatures successives ont assassiné toute étincelle de société civile, et ont fait des institutions nationales faibles, et un vide politique. La majeure partie de la population (80%) est pauvre et est illettrée. Entretemps, dans le sillage, les religieux (communément appelés les barbus) sont organisés, actifs, et ont rempli le vide social dans les quartiers défavorisés. Et si le Diable vert se présente aux élections, il va gagner largement les élections , et c’est l’Etat islamiste. Le peuple arabe n’est pas encore sorti de l’auberge. Certains adhèrent à des partis religieux modérés. Ce ne sont que des loups dans la peau d’un mouton. N’oublions que Hitler a été élu démocratiquement, et sous le III Reich, c’est l’enfer sur la terre. C’est cela le point faible d’une démocratie : tolérer et permettre au diable de faire un parti politique. Si dans tous ces pays arabes, les démocrates sincères, et les hommes de bonne foi, ne font pas attention et barre la route à ces individus , alors le Diable vert sera Président dans chaque pays arabe. Dans ce cas-là, je préfère mieux une dictature militaire à la Pinochet, que de vivre sous le parapluie de ce régime vert.
    Brahim de Ouargla

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER