Ali Bey Boudoukha sera inhumé samedi à Zeralda

Ali Bey Boudoukha sera inhumé samedi 12 novembre à 13 h au cimetière Sidi Lahbib de Zeralda (première entrée sur l’autoroute Alger-Tipaza). A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. 

Commentaires

  1. Akli NYOTAN dit :

    Intenses moments d’émotions au cimetière de zeralda , ce samedi 12/11, mais vous auriez pu choisir quelqu’un d’autre….pour le sermon !
    Dommage : c’est ce qui a froissé beaucoup d’entre nous présents pour rendre un dernier hommage à notre cher Ali !
    Allah Y Rahmou.

  2. l'indigné dit :

    BOUDOUKHA Ali Bey est rappelé auprès de Dieu, après avoir semé les bonnes semences de l’espérance dans sa patrie algérienne.
    Nous le rejoindrons un jour avec le souhait
    d’avoir fait autant que lui.
    Nous le pleurons avec ses proches.
    Adieu, BAB !

  3. Fidéle au blog dit :

    Repose en paix mon ami, repose toi un peu et reviens vite.
    Merci pour tout Ali, merci pour tout.
    Merci à Si El mouhtarem et au blog de nous avoir permis, d’avoir permis à sa famille, ses amis, ses collegues, ses anciens collegues, ses anciens camarades d’école, avant et après son décés, de partager notre peine. De nous avoir permis de lui adresser tous ces beaux messages de soutien que ses proches lui lisaient régulièrement avant sa mort. Merci à Djeff.
    Je me suis souvent demandé d’où venait le courage et la solidité de ce garçon. Je l’ai compris ces dernières semaines : l’amour, l’amitié, la fidélité, la loyauté, la confiance d’une belle et grande famille et d’un beau et grand groupe d’amis. Sans le soutien et la confiance de ceux qui l’aimaient et qu’il aimait, le parcours aurait peut être été aussi droit mais plus accidenté.
    Je te resterais donc fidéle mon frére Ali. Je n’ai pas la tête assez dur pour faire éclater du béton mais j’ai le coeur assez pur pour continuer ce que nous avons commencé : jamais se faire complice de ce régime pourri, jamais contribuer ne serait ce que du petit doigt au developpement de la pourriture, de la corruption, de la cupidité, de la lacheté, de l’injustice, de l’arrivisme, de l’accumulation du capital indu, de la médiocrité. Ne rien accepter de ce regime. Jamais !
    Vive l’Algérie, vive les algériens comme nous.

    Blek

  4. Blek le roc dit :

    Je n’aime pas trop Brel mais je suis comme Ali : pour le regne des gens simples au service d’idées claires.
    Six pieds sous terre, je t’aime encore.

    http://youtu.be/tDi5TyWG-9o

  5. jojo dit :

    @Blek
    C’est une très belle chanson, une belle oraison… Elle lui va si bien. Merci.

    Ali, je ne rentre plus nulle part, je m’habille de nos rêves
    Ali, tu sais maintenant le nom des fleurs et tu vois que mes mains tremblent.
    Ali, nous parlions souvent en silence d’une jeunesse vieille.
    Ali, Tu me donnes en riant
    Des nouvelles d`en bas
    Je te dis mort aux cons
    Bien plus cons que toi
    Mais qui sont mieux portants

    Ali, je te connais, six pieds sous terre, tu fréres encore, six pieds sous terre tu espéres encore.
    Six pieds sous terre, on t’aime encore.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER