Les régimes de dictatures prédatrices sont devenus des agents de la recolonisation

qatar.jpgPar El Mouhtarem

La boucle est bouclée. Ce régime, à force d’agir contre sa propre population et de chercher des soutiens extérieurs, a fragilisé l’Algérie; au point où un ministre d’un pays-confetti comme le Qatar se permet de proférer des menaces contre notre pays. http://bit.ly/ssvkpJ On peut effectivement dire que le gros ministre du Qatar, pays assis sur des champs de gaz, sur Al Jazira et surtout «hôte» bienveillant du commandement de l’armée américaine, connait bien la situation algérienne. Il menace le régime et exige de lui de se plier… Devant cette grossièreté qatarie, il ne faut pas se tromper d’analyse. Le Qatar est dans l’agenda américain…. Le ministre algérien des affaires étrangères, cet homme si «intelligent» comme on l’a vu au procès spectacle de Khalifa, s’est tu.

Aussi simple que cela. Le petit plouc du Qatar se permet de faire taire le représentant d’un pays libéré par le combat de plus d’un million de chouhada ! Que l’Algérie soit représentée par de tels hommes d’un tel régime est un outrage aux martyrs. Il faut le redire. Le Qatar n’est rien. Ce qui pose problème, c’est le régime algérien. Comme ses «frères» syrien et libyen, il est devenu une menace pour la sécurité de l’Algérie. L’équation est désormais connue: ces régimes sans soutien de leurs peuples doivent se plier au désidérata américain «arabisé» via le sac à merde… qatari ou bien être «dégagé».

Nous savons qu’ils se plient et se rendent et remettent en cause les intérêts et la dignité de ce pays de résistants. C’est cette raison qui explique qu’un minus comme le Qatar ose le traiter, sans crainte, de cette manière. Il peut le faire car il sait que c’est une dictature composée de prédateurs fragile et sans soutien. Le message humiliant du Qatar nous confirme une fois de plus que les régimes de dictatures prédatrices sont devenus des menaces à la sécurité nationale, des agents de la recolonisation.

Commentaires

  1. El hadi dit :

    On ne prête qu’aux riches/
    Comment peut on admettre qu’ un petit pays aussi minuscule par sa taille que par l’envergure ( carcasse exclue ) de ses despotes , puissent donner des leçons à des pays de l’envergure de l’Algérie( quelque soit la valeur de ses dirigeants ), est ce les sérénades que leur ont chanté certains dirigeants algériens pour attirer leurs investisseurs engraissés par les revenus du sous sol , qui leur a donné autant de suffisance et d’arrogance? Ces nabots et pantins doivent savoir que la roue tourne, et une fois éssorés par leurs souteneurs ils retournerons dans la case du mépris et de l’oubli, leur »insignifiance » ne mérite pas la rancune , on ne peut être rancuniers qu’envers les gens qui nous importent . Je n’éprouve aucune sympathie pour  » les danseuses du ventre  » en politique et les dictateurs mais il faut reconnaître qu’on ne peut pas admettre qu’un petit réduit comme le Quatar puisse sermonner un pays comme la Syrie et je dirais même la Libye , ces pantins manipulés par leurs maîtres, font tout pour transformer une révolte populaire en guerre civile afin d’assurer la pérennité de la domination du capital symbolisé par les états unis et autres. Jean de la fontaine réveille toi ta fable » le bœuf et la grenouille » n’est plus d’actualité……

  2. ABDOU dit :

    Meme notre presse se met de la partie(EL WATAN et consorts)Ils se prennent pour C N N ou AL djazera ILS SERVENT DE RELAIS pour les pays occidentaux concernant LES REVOLTES DANS LES PAYS A DICTATURE.Ils nous livrent que du KHORTI en ce qui concerne l’Algerie.

  3. Rabah dit :

    Dans quelques mois au plus tard, après leur chute, Bouteflika et son clan de prédateurs de Tlemcen, vont voir tous les détails de leurs abus, méfaits et forfaits commis depuis 1999, étalés dans les médias algériens et étrangers.

    Les scandales de la Sonatrach, de l’autoroute Est-Ouest, de GNL 16, d’Alger capitale de la culture arabe, du PANAF II, de Tlemcen capitale de la culture islamique et de la Grande Mosquée d’Alger, entre autres, vont subitement livrer tous leurs secrets et plus.

    L’important n’est donc pas de prendre le pouvoir à tout prix et tout faire pour mourir sur le koursi pour ne pas avoir à assister à sa déchéance, mais de penser à comment le quitter proprement, disait le Sage des Aurés, Liamine Zeroual, au moment de quitter ses fonctions dans l’honneur et la dignité sous le regard hagard de son indigne successeur, que le petit Qatar mène par le bout du nez à cause de sa cupidité et de sa fuite en avant suicidaire.

  4. Rabah dit :

    A quoi joue le Qatar ?

    A force de jouer avec la bombe elle finit par nous éclater en pleine figure.

    C’est le cas du petit Qatar aujourd’hui , qui a soufflé dans tous les foyers de feu qui se sont declarés ou ont été allumés dans les pays arabes, directement, en joignant la coalition de l’OTAN, comme en Lybie ou indirectment à travers Al Jazeera, qui passe son temps à dénigrer les pays arabes, sauf Qatar qui héberge pourtant la plus grande base militaire américaine du Moyen Orient, avant celles de l’Egypte, l’Arabie Séoudite, la Jordanie et même Israel.

    Depuis un certain temps, encouragé par les pays occidentaux et Israel, l’émir du Qatar, qui n’a pa hésité à faire un coup d’Etat à son propre père, pour avoir osé critiquer Israel et dire que la Révolution iranienne avait contribué à ouvrir les yeux des pays arabes, a la grosse tête et veut jouer un rôle de premier plan dans les affaires arabes et musulmanes, dans le sens voulu par ses sponsors.

    Pour le récompenser pour les services rendus et à rendre, il a obtenu l’organisation de la coupe du monde en .2022 en battant, excusez du peu, les candidatures des Etats Unis et de l’Angleterre notamment.

    Même Zidane a été utilisé comme alibi, contre la coquette somme de 15 millions de dollars US en soutenant la candidature du Qatar.

    Les observateurs avertis s’étaient demandés à l’époque que cachait la victoire de la candidature du Qatar ?

    Quelques mois après, ils ont eu la réponse d’abord avec “la révolution du jasmin”, ensuite avec “le printemps arabe” enfin avec “le printemps de l’islamisme”, qui ne dérange et n’effraie plus personne apparemment.

    Pour faire taire Bouteflika, Medelci et Messahel, qui ne cessent de crier au loup islamiste d’Al Qaeda et vont finir par ramener le loup atlantiste dans la bergerie algérienne, ouverte à tous vents, le Sous-Secrétaire d’Etat américain adjoint, M. maxwell, chargé du Maghreb, leur a répondu avant-hier, à partir d’Alger, dans le cadre de sa tournée maghrèbine, que les mouvements islamistes, qui ont pris le pouvoir en Tunisie et en Lybie ne dérangent nullement les USA, du moment qu’ils ont accèdé au pouvoir par les urnes et la volonté de leur peuple.

    Par ailleurs, à mon avis, la pression que les USA, la Grande Bretagne et Israel exercent actuellement sur l’Iran, n’est pas annonciatrice d’une prochaine attaque contre l’Iran, qui serait grave mais elle serait surtout destinée à neutralsier ce pays dans la furure pression voire même attaque de la Syrie qui s’enfonce de jour en jour et que le plan de la Ligue arabe, inconsistant et faible car reflétant les différents courants de cette organisation régionale minée par ses contradictions internes, ne pourra pas sauver.

    Bourguiba le sage, que les Tunisiens redécouvrent aujourd’hui après la chute de Ben Ali, avait dit un jour :”Si tu veux qu’un problème ne soit jamais réglé confie le à la Ligue arabe ou à l’OUA.”

    Qu’a fait la Ligue arabe en Somalie, au Sahara Occidental, au Soudan, Irak et Lybie ?

    Qu’a fait l’OUA en Somalie, Soudan,Erythrée, Zimbabwe, Cote d’Ivoire, Congo, Burundi, Rwanda ?,

    L’appel de Chelgham, l’ancien MAE de Kadhafi au djihad contre le Qatar a été apparemment entendu.

    Le Qatar a peut être mis le doigt dans un engrenage qui va lui couter cher et le broyer ?

    Moralité de cette histoire :o n ne joue pas dans la cour des grands quand on est petit. On finit toujours par être avalé par lun ou l’autre ou partagé entre tous.

    Aacha man aarafa kadrahou.

    Sauf si Qatar se considère déjà comme le 52ème Etat des Etats Unis d’Amérique ?

  5. Keramane dit :

    Cela est une TRAHISON !

  6. Ahmed dit :

    D’une certaine manière, cet affront nous est utile. Il nous montre la veulerie de ceux qui gouvernent l’Algérie. Il nous montre à quel point le système en place menace les intérêts présents et à venir de l’Algérie. Il nous invite, nous, fils d’une révolution grandiose à nous Indigner devant la petitesse de ces dirigeants. Il faut qu’on s’indigne, qu’on leur montre la porte de sortie; ce n’est pas au gros pachyderme du Qatar ou à l’Otan de le faire.

  7. Omar dit :

    Il est de notorieté publique que l’Emir du Qatar, qui est un grand corrompu et corrupteur devant l’Eternel, manipule comme il veut son obligé Bouteflika, lourdement handicapé physiquement et mentalement par sa grave maladie.

    Grace à cette influence néfaste, une abstention certaine au dernier vote de la Ligue arabe est devenue un oui, mitigé ( aggravé ) par la décision absurde de ne pas rappeler notre ambassadeur et nos Diplomates à Damas.

    Je suis d’accord avec M. Keramane.

    Consciemment ou inconsciemment Bouteflika a commis une trahison que la Constitution algérienne, régulièrement violée par Bouteflika depuis 1999, condamne clairement.

  8. Benyoucef dit :

    La decision de Bouteflika de ne pas rappeler son ambassadeur en Syrie est une fanfaronnade gratuite, qui expose nos Diplomates en poste en Syrie à un danger de mort certain.

    Le malheureux précédent des deux Diplomates algériens assassinés à Baghdad par les terroristes de Zarkawi, ne suffit pas aux tarés qui dirigent notre Diplomatie.

    Je parie qu’aucun de ces pauvres Diplomates n’est de Tlemcen ou enfant de baron.

    Je voudrais preciser que l’ambassadeur d’Algérie en Irak, M. Bouatouara, n’a pas été assassiné.

    Ce sont M. Ali Belarouci, l’Adjoint ambassadeur et un autre Diplomate qui ont été égorgés par la bande de Zerkaoui tandis que l’ambassadeur était installé au chaud en Jordanie.

    Son collègue en Syrie va certainement suivre son exemple en allant se réfugier en Jordanie ou au Liban et laisser son staff tout seul à Damas.

  9. Farfara dit :

    @El Hadi.Sans jeu de mots, ce n’est pas une question de taille des pays mais plutot celle des hommes qui les dirigent.

  10. Salem dit :

    @El Mouhtarem…Quelle dictature? militaire? poliière? royaliste? La question de la « nature du pouvoir » en place est primordiale en »analyse politique ». C’est aussi une question de crédibilité. Il nefaut pas laisser de se faire dépasser par la gauche par les partis de droite, et de surcroit des partis liés au Régime militaire, voirel’aile dure des Généraux, le DRS en l’occurence: c’est le cas du RCD, du MAK, de l’UDR, etc; etc. L’autre question qui gène c’es pourquoi cette mollesse du discours…..

  11. elmouhtadi dit :

    ya si mouhtarem, le lien qui tien l’information sur le sujet(el watan de syrie) appartiens à un journal syrien pro-pouvoir ,vous devez vérifié la source avant de jeter n’importe quoi sur ce site.

  12. NETIZEN dit :

    La position de l’Algérie dans la ligue arabe n’est pas celle du peuple algérien.
    Retirer les ambassade ou pas c’est aussi n’est pas notre problème.
    Notre problème, c’est comment faire pour être libéré de ce système mafieux qui nous a ridiculisé, et nous a rendu des vaux rien devant tout le monde même le monde arabe.
    La position de l’Algérie dans le monde, même arabe est incontestablement rétrogradée.
    Le monde bouge, et il nous traverse même, nous, nous somme figés.

  13. tripode dit :

    Qu’un pays sans passé ayant pour seul avenir le bout du porte avion qui le porte.
    Qu’un pays pas plus habité qu’une commune moyenne d’Algérie.
    Qu’un pays dont les dirigeants libidineux, gras et instinctifs.
    je veux cite le Qatar vienne à menacer de la sorte un ministre bien de chez nous sans qu’il ne bronche , nous indique une frilosité incompréhensible et inacceptable quels que fussent les probèmes dont lesquels on est empêtré.
    Inimaginable ya din errab.

  14. Rabah dit :

    L’Equipe Nationale de football du Cameroun refuse de jouer contre l’EN algérienne.

    Ce genre de d’humiliations n’arrivent qu’à l’Algérie que meme les pays africains ne respectent plus.

    En d’autres temps, ce c’était ces équipes qui payaient pour jouer contre notre EN ou voir Alger « la Mecque des Révolutionnaires », qui est hélas devenue l’alliée des tyrans et le serviteur zélé des pays occidentaux, à cause du clan de prédateurs qui la dirigent depuis 1999.

    Ce clan pense qu’en se soumettant à la volonté vorace des grandes puissances occidentales notamment, elles vont lui foutre la paix et le laisser continuer à brader les ressources naturelles non renouvelables de notre pays et piller les importantes ressources financières émanant de leur exploitation massive.

    Ils se trompent lourdement et n’ont qu’à voir ce qu’il est arrivé au Shah d’Iran, à Saddam Hussein, Moubarak, Benali et Kadhafi, qui se croyaient les alliés intouchables des pays occidentaux.

    Ils ont été pressés et jetés comme des citrons pourris.

    Seule une légitimité populaire, comme en Turquie et dans une moindre mesure en Iran et en Tunisie, permet à un gouvernement de faire face efficacement aux menaces et pressions extérieures émanant de puissances étrangères qui convoitent son territoire et ses richesses sinon, ce genre de régimes, comme le nôtre, tomberont l’un après l’autre comme feuilles mortes en automne, sous la pression conjuguée de leurs peuples respectifs et celle de l’extérieur.

    L’automne des dictatures arabes.

  15. Medea dit :

    Depuis mon jeune âge, j’ai entendu et j’entends toujours les mêmes bêtises : « Wahrani, kbayeli, zwawa, mzabi, kbayeli –el-gawaouri, twargua elkahlache, kbayeli-yhoudi, aarbi-elkslane, aarbi-sarrake, aarbi-kadhabe, elbleb-taazbzel, etc.. ». Je suis ingénieur en géologie. Je suis retraité. J’ai travaillé et vécu dans beaucoup de villes d’Algérie. Et j’ai eu toujours à l’oreille à l’écoute. Certains de mes compatriotes, peut-être par frustration, par ignorance ou par arrogance, savent toujours où est le bon et le méchant. Une haine sournoise s’est cachée dans nos cœurs, envers l’oranais, l’algérois, le constantinois, le chaoui, le mozabite, et surtout envers le kabyle. C’est malsain d’en arriver à ce point. Tout le monde déteste tout le monde. La toxine du régionalisme est toujours active dans notre pays. D’où vient-elle, car elle s’est bien installée. Depuis l’Antiquité, l’Algérie était un pays hospitalier, généreux, tolérant, mais aussi convoitée par d’autres peuples, de part l’ histoire. Nos ancêtres ont su toujours repousser, avec courage, ardeur, les envahisseurs. Ce n’est qu’en 1978, quand Madame la France a débarqué à Staouéli, elle a commencé à appliquer sa politique de régionalisme pour diviser et mieux régner. Elle a d’ailleurs favorisé et privilégié certains groupes pour les utiliser à bon escient. Tout cela, dans le but, d’asseoir à jamais sa colonisation de peuplement. Toutefois, le peuple algérien, riche dans sa diversité, n’était pas dupe. Il ‘etait resté uni, et avait front à la France, sous l’égide de grands leaders de toute l’Algérie, à ne nommer que quelques-uns parmi, Abane Ramdane, Krim Belkacem, Hocine Ait-Ahmed, Boudiaf, Zirout Youcef, Khider, et j’en passe !… A ce moment, le FLN était né et a rassemblé tous les algériens sans distinction ethnique, ni de race, ni de religion, ni de sexe. C’était le valeureux peuple algérien, tout entier, qui s’est dressé pour arracher l’indépendance en 1962. Malheureusement, la révolution algérienne des braves a tourné au cauchemar et a été kidnappée par un groupe de gens opportunistes venus d’Oudja et de Tunisie. La plupart d’entre eux étaient des officiers de l’armée française, que l’on appelle familièrement la troisième colonne du hizb franssa. Malicieusement, ils ont pu détourner la révolution algérienne comme des pirates et ont pris le pouvoir par un coup d’état en 1965, sous le push du Président Houari Boumédienne. Comme certains leaders l’avaientt bien dit justrement: « le vrai FLN est mort en 1962 ». Ainsi un nouveau FLN mutant était né, et s’est accaparé la légitimité historique de tout le peuple. Ce mutant-FLN a continué sa politique de régionalisme en s’attaquant férocement à la kabylie, région qui a tant donné à ce pays, et qui est la seule contestataire et revendicatrice pour les idées du vrai FLN (une Algérie pluraliste, démocratique, moderne). Les autres régions sont restées ballotées , et restées dans le mutisme et le silence malade. Après le coup d’Etat, on a commencé à assassiner tous les leaders historiques dont beaucoup sont des kabyles, et le dernier en date (Allah Yarhmouhoume) était le Président Boudiaf qui est venu rendre encore ses services pour sauver encore le pays. Tout le monde sait qu’un vrai Leader ou un vrai Président doit rassembler son peuple, il est comme un capitaine d’une armée. Il va mourir pour ses troupes, si c’est nécessaire. mais . Cependant, quand un Président commence à insulter son peuple (voir la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=hfJUO4Jpd-I&feature=related
    , ce Président et son régime acquis par force n’étaient pas dignes de conduire un peuple, ni de représenter un peuple. Pour asseoir son pouvoir, Houari Boumédienne et sa cliqué ont attisé et maintenu la culture du régionalisme, car le racisme ou le régionalisme sont une éducation, une culture de haine, de clivage social. Cela continue aujourd’hui, car certains responsables politiques aillent jusqu’à tenir encore de tels propos sournois : « Le leader du FFS, Hocine Ait-Ahmed, est un kabyle. Il est avant tout kabyle et plus pour les kabyles ». Au fond, cela ne veut rien dire, mais politiquement, c’est très dangereux, car l’auteur essaie d’inculquer de manière subconsciente une idée raciste et régionaliste. D’autres, pour dénigrer un Président d’un parti vont à même de le traiter de fils de Harki, en disant que son père était un informateur. Cela est de la diarrhée verbale et politique. Même, si son père était un harki, il faut d’abord le prouver par un Tribunal, et ensuite, si c’est vrai, l’enfant n’a rien avoir avec le passé du père, et la guerre est finie depuis 48 ans. Tout ce brouhaha est fait dans un seul but : stimuler le régionalisme pour casser la société civile algérienne et dilapider les richesses nationales, comme la France l’a su bien faire. Sociologiquement parlant, toute nation est faite d’une diversité ethnique, culturelle, religieuse, raciale. Et l’Algérie, également. C’est ce qui fait la richesse d’une nation. Cette idée de régionalisme a gagné beaucoup d’esprit et fait toujours hôte dan le cœur beaucoup d’algériens . Le matin, quand nos petits enfants prennent le chemin de l’école, ce sont tous des petits algériens. Ce sont les adultes et les discours de ces politiciens qui leur bourrent le crâne de régionalisme. De même, on leur enseigne une histoire fausse, même le Congrès de la Soumame n’est jamais inclus dans les livres d’histoires. Ces jeunes ne savent même pas qu’il existe. C’est une violation de l’histoire algérienne. A que cela ne plaise aux démagogues, aux manipulateurs, aux trouble-fêtes, aux faux politiciens, le peuple algérien est adulte, mûr, conscient de son histoire glorieuse, de sa richesse et de sa diversité. C’est une Unité dans la diversité, qui veut reconquérir son indépendance, et construire une Algérie moderne, prospère.
    A bas le racisme aveugle ! A bas le régionalisme !
    Vive le peuple algérien ! Vive l’Algérie qui rassemble ses enfants !

  16. El hadi dit :

    @Farfara/ L’Algérie que je porte dans mon cœur, abstraction faite de sa composante humaine, est grande et restera grande quelque soit x.
    la haine des dirigeants ne doit pas nous faire oublier notre fierté  » même pathologique » , notre sens de l’honneur et notre droiture qui approche la rigidité devant ceux qui osent essayer de nous humilier. Ce qui me désole c’est de voir le président de la rêpublique, le lendemain des propos irrévérencieux de ce grassouillet Katari envers un reprêsentant de l’état algérien , assister au Katar à une réunion sur le gaz alors que la majorité des pays est représentée par des responsables de second rang. En d’autres temps les responsables nous avaient habitué à plus de rigueur et du sens de l’honneur, rappelons nous le prèsident Zeroual à l’ONU qui avait refusé de rencontrer le président Chirac en cachette ou le président Boumediene qui n’avait pas hésité à traiter le rioi Hussein de « chien » et de traître. Grandeur et décadence ……

  17. NETIZEN dit :

    Cette Algérie gouvernée par les pions des occidents ne mérite ni la ligue arabe ni l’ONU. Aussi je ne vois pas pourquoi on défend les criminels, soit en Libye ou en Syrie ? la seule raison c’est parce que on a peur d’un soulèvement populaire en Algérie, pourtant l’Algérien n’a pas encore atteint le niveau des syriens., aussi il est accablé à cause de la sale guerre contre les civils.
    Quant à L’OTAN il a quand même un coté positif dans son intervention en Libye. On ne doit pas laisser un Chien enragé de tuer les civils. Il doit le faire aussi en Syrie contre le criminel el Assad, et dans n’importe quel pays qui ne respecte pas la volonté de son peuple.

  18. Larbi dit :

    J’ai eu vraiment envie de vomir quand j’ai vu Bouteflika à la télé , physiquement et mentalement ravagé par la maladie, embrasser fébrilement Moustafa Abdeljalil, le Président du CNT, méprisant et fier de voir enfin l’Algérie venir se prosterner à ses pieds grace à la médiation-piège de son allié le Qatar.

    Bouteflika m’a fait vraiment pitié car il était pathétique et ne se rend même pas compte de la situation ridicule ou son absence de lucidité diplomatique, concernant le printemps arabe notammnnent, a mis l’Algérie, de plus en plus isolée sur les plan interne et régional.

    Il n’y a pas mieux que l’établissement de contacts directs surtout lorsqu’il s’agit d’un pays voisin.

    Pourquoi donc avoir fait un tel cadeau à Qatar, qui ne cache plus ses intentions hostiles voire même belliqueuses contre notre pays, pour les nombreuses raisons largement évoquées et analysées par la presse indépendante algérienne et étrangère ?

    Abki ya bladi aala saadak lemsaoued ki rakhsouk el fachline.

  19. Rabah dit :

    La conspiration des nains

    Je parie un vrai billet de 500 Euros
    contre un faux billet de 2000 DA flambant neuf que c’est encore le Qatar qui a organisé la rencontre entre M. Mourad Medelci et M. Fassi El Fihri et qu’il va bientot organiser, à Doha, une rencontre Bouteflika-Nétanyahu ou Bouteflika-Ouyahia, son PM qu’il n’a pas rencontré en tete a tete depuis plus d’un an.

    Cette situation est tragi-comique : un nain, le Qatar,dirigé par un géant, qui mène par le bout du nez un géant, l’Algérie, dirigée depuis 1999 par un nain.

    Nous protestons avec la plus grande vigueur contre cette conspiration des nains contre notre pays.

    Sinon, il faut remettre les choses à leurs places par une opération de troc : Qatar nous donne son géant, qui a fait d’un nain un pays à ses grandes mesures et nous lui céderons notre nain, qui a réduit un pays géant à ses dimensions minuscules.

    Cette mis en adéquation est necesaire et urgente.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER