Déclaration du jour

brutalit.jpg« Je suis un démocrate, un homme de paix et je n’aime pas l’injustice. Je n’accepte pas que les Algériens soient traités avec brutalité. J’accepte qu’un policier reçoive des coups, mais pas un citoyen ». Ould Kablia, ministre de l’Intérieur et des collectivités locales in Ennahar.

Commentaires

  1. Adnane dit :

    M. le Ministre, si vous etes sincere, ces paroles vous honorent.

  2. Abbad dit :

    Nous aimerions bien y croire cet ancien malgache qui a peut-être trompé dans pas mal de manigances sordides, qui sait ? Souhaitons simplement que ce n’est pas uniquement la conjoncture qui force ceux qui nous gouvernent à changer de discours,jusqu’à devenir conciliants. Parce que les peuples n’ont plus peurs de mourir pour leur dignité, et toutes les libertés confisquées depuis longtemps.Comme dans notre pays ou les crimes n’ont jamais été punis.Il viendra ce jour là ou les crimes et autres dépassements seront punis, inévitablement.

  3. dolby dit :

    tiens !tiens!
    langage nouveau qui sort de la bouche d’un ministre de l’Interieur !

    je crois que le « bateau » prend eau et chacun veut s’assurer une marge de securité …..en cas où……

    sortie intelligente mr DOK!

  4. tina dit :

    Moi aussi j’ai entendu Nounou zerhouni (son predecesseur au M I )à la radio chaine 3 discourir sur l’histoire millinaire de l’ALGERIE. Il a parlé de JUBA II et de MASSINISSA . Ca me rapelle la chanson de MATOUB
     » anwa ara namen thurra immi dh BENBELLA IQARRES NEK DHAMAZIGH.

    HYPOCHRITES VOUS AVEZ VECU HYPOCHRITES VOUS MOURRIREZ

  5. afertoto dit :

    wi ikyoumnen ?

  6. afroukf dit :

    ce n’est pas un résumé inversé?

  7. Rabah dit :

    @Mouhtarem. Papa DOK a du vous prendre au serieux lorsque vous avez dit que Amarni allait lui piquer sa place. Il a eu peur et a perdu son alphabet. Wait and see. Un bon malgache est un malgache mort disait Ben Bella, leur illustre victime.

  8. gkgjfkj dit :

    Je suis immigré et je ne parle pas l’arabe et tant mieux. Car le parler ne me permet en aucune façon de vivre donc de m’épanouir. Pour cette raison chaque fois que je vais en Algérie je subis des humiliations. En présence de mon beau frère d’Alger et de mon neveu de Blida deux policiers crétins armés algérois face au port m’ont fait ouvrir et fouillé mes valises neuves sur la terre. Ils ont ensuite en se moquant de moi essayé de me faire réciter La Chahâda. Et tant d’autres choses encore me sont arrivées. A chaque fois le manque de respect et les insultes sont et flagrantes. Je pense que leur politique c’est Chacun chez soi. La hogra spécialité arabo algérienne.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER