Le colonel Bencherif: « Le Wali de Béjaia est un corrompu »

wali.jpgAhmed Bencherif
Membre du Conseil national de la Révolution algérienne

 

L’enquête que je mène depuis fort longtemps me permet actuellement d’affirmer que l’ex-wali de Djelfa, Hamou Ahmed Touhami, surnommé du temps où il était wali de Béchar «Hamou 10 %» est un corrompu. Ces 10 %, faisant allusion à sa quote-part, étaient exigés de chaque entrepreneur détenteur d’un marché public représentant une commission de 10 % qui lui était remise en mains propres, une fois le marché obtenu.


Cette pratique a fonctionné tout au long de son passage à Béchar où il a sévi pour se servir et non servir l’intérêt collectif. Pour ce wali en question, la trahison de sa mission est flagrante. L’ex-wali a trahi la wilaya de Djelfa qui lui a offert son hospitalité et sa confiance. Il en a abusé en piétinant ses traditions et son mode de vie, en profitant de son poste uniquement pour s’enrichir rapidement, défiant les lois de la République et celles de Dieu.

 

Si les milliers de milliards, dont a bénéficié, durant son «règne» la wilaya pour son développement pour les différents programmes, n’avaient été entachés de corruption, cela aurait donné de bons ouvrages et de meilleurs résultats quant à l’avenir économique de la wilaya. La corruption a créé une faille terrible dont la population se souviendra. Le wali et ses sbires partageaient les dividendes de cette corruption. Il l’a même «légalisée» pendant son règne à Djelfa où le maître mot était la part du «Maâlem».

 

Selon certaines indiscrétions qui me sont parvenues, ce wali, devenu plus gourmand, ne se contentait plus de 10 % et réclamait sans rougir plus à ses proies. Ces entrepreneurs rackettés par ce gangster n’avaient d’autre choix que de répercuter ce manque à gagner sur la qualité des travaux et les prestations effectués en les entachant d’irrégularités et de malfaçons. Ce semeur de trouble a cultivé l’esprit de la fraude et s’est habitué à intimider les gens. Actuellement, le nouveau wali, fraîchement arrivé, a hérité d’une gestion qu’il tente de redresser malgré certaines poches de résistance de l’ancien clan, tentant par tous les moyens de le déstabiliser.

 

Les citoyens de la wilaya de Djelfa affluent nombreux à mon domicile, à l’occasion de la célébration de l’Aïd el Adha, ils m’ont supplié de dénoncer publiquement, et au plus haut niveau, cet état de fait. Il risque de faire autant de mal à Béjaïa, ville de Yemma Gouraya, ville d’Histoire et d’intelligence. Sa promotion (alors qu’il devrait aller à la retraite) en tant que wali de Béjaïa n’aurait pas eu lieu si son dossier avait été divulgué au moment opportun. Mais les méfaits qu’il a commis pendant toute sa carrière le rattraperont un jour, là où il se trouve.

Ce corrompu a bafoué les principes fondamentaux et moraux de la société et Djelfa se souviendra des stigmates qu’il a laissés lors de son passage dans cette wilaya martyre.

 

Afin de contribuer à lever le voile sur les agissements de cet ex-wali, j’exige à titre d’exemple l’ouverture d’une enquête sérieuse sur les dossiers suivants :
1- Le dossier de l’APC de Aïn Chouhada classé sur simple décision du wali et non transmis à la justice depuis 2005 ;
2- le dossier de l’APC de Aïn el Bel classé sur simple délibération et non transmis à la justice pour y statuer sur simple recommandation du wali ;
3- les autorisations «provisoires» signées par le wali pour exploiter des carrières sur des sites naturels et culturels protégés en commettant des pillages et des catastrophes sur le patrimoine ;
4- le dossier du foncier urbain et agricole où il y a eu beaucoup de dilapidations et de malversations ;
5- le dossier du choix de terrain fait par le wali de construire un hôpital sur un terrain rocheux et boisé (surcoût de plusieurs dizaines de milliards) ce qui a conduit à la destruction du patrimoine naturel ce qui a conduit l’ex-DLEP, M. Lakhal, à démissionner. Des milliards ont été dépensés pour niveler ce terrain, alors que les terrains plats existent à Djelfa à profusion. J’en resterai là, pour le moment, car la liste des irrégularités est encore longue, sans compter le mal qu’il a fait à certains cadres qui se sont mis sur son chemin pour défendre les valeurs de la République algérienne.

 

Je reste à l’entière disposition de l’autorité pour faire la lumière sur ce dossier car il était de mon devoir de moudjahid de dénoncer cet état de fait, même tardivement, à cause de certains recoupements longs à établir. Ce wali doit rendre des comptes devant la justice. Elle seule établira sa culpabilité ou sa non-culpabilité en toute impartialité.
Vive l’Algérie !!!

 

Commentaire: Lors de la réunion du conseil national du FFS, le 2 juillet 2011, j’ai pris la parole pour dénoncer le wali de Béjaia. J’ai expliqué que la fermeture des cabarets dans cette wilaya visait à mettre de la pression sur les propriétaires pour les ramener à « négocier » avec le wali et payer une rançon. Ce Wali aurait désigné un patron d’un cabaret connu à Béjaia comme rabatteur. Tahia El Djazair. El Mouhtarem  

Commentaires

  1. kaci dit :

    merci ;El Mouhtarem pour tout ce que tu fait pour notre wilaya vraiment toi seul tu a oser faire la lumière sur les pratiques d’un voyou je vous remercie pour ton courage et ta responsabilité ; dommage pour notre wilaya une apw qui continu a protéger un wali voyou ‘

  2. El hadi dit :

    Monsieur Bencherif,

    Votre prise de position vis à vis des corrompus est tout à fait louable mais permettez moi de vous posez une question sur votre position vis à vis de ce fléau mortel pour le pays , pendant que vous étiez un membre très influent dans le système ( membre du conseil de la révolution, chef de la gendarmerie, ministre etc……) dans l’affaire de l’ONAMHYD et de Kouidri n’étiez vous pas le ministre
    de l’hydraulique ? ce qu’on disait de vous à l’époque où vous étiez « actif  » : est que vous agissiez à votre guise dans les affaires publiques et que vous considériez les entreprises dont vous aviez la responsabilité , comme votre propre propriété, ce wali s’il a utilisé des méthodes plus que condamnables c’est qu ‘il était » « maqué » comme le sont pas mal d’autres, à votre époque, après votre époque et encore maintenant et demain.

  3. hypster dit :

    la verification est tres simple a verifier .moi je crois tres fort monsieur Benchrif . moi depuis l’indepandance a ce jour j,ai du mal a construre un F4 dans mon village ,quant a mon compte banquaire il est tjs vide. en 62 j’etais fils de pauvre, 50 ans aprés je le suis toujours . faisant maintenant le compte de notre Wali. en 62 il avait 15 chévre et baghla pour le lait 50 ans apres il a un ranch, un yatch. une villa au bord de mer sans compter les dollars et les euro cacher sous le matlas.

  4. el menfi dit :

    j’ai tres bien aimé ce paragraphe.
    Je reste à l’entière disposition de l’autorité pour faire la lumière sur ce dossier car il était de mon devoir de moudjahid de dénoncer cet état de fait, même tardivement, à cause de certains recoupements longs à établir. Ce wali doit rendre des comptes devant la justice. Elle seule établira sa culpabilité ou sa non-culpabilité en toute impartialité.
    Vive l’Algérie !!!
    merci et 1000 merci . rien n,est trop tard pour bien faire et remettre de l,ordre et une confiance.
    un geste honnorable merci encore

  5. hamid, ancien maquisard dit :

    Chiche monsieur Bencherif, commencez par reverser au trésor public les milliards que vous avez détourné ( et autres biens immobiliers que vous avez spolié de force) du temps de votre splendeur avec la bénédiction du colonel Boumediène.Alors, vous seriez plus crédible. Ce wali, comme bien d’autres,use de la prédation en toute impunité comme vous en avez usé vous et vos semblables par le passé !

  6. soltane dit :

    j’accuse de cet individu n’est que du vent que des paroles en l’air.C’est il n y avaient des gens comme bencherif ,il n y urait jamais des gens comme ce wali voleur.d’ailleurs il n y a pas que lui ,avec l’argent qui coule a flot ,les generaux ,les ministres ,les freres du presidents,les walis ,tout le monde vole ,c’est la politique du systeme ces dernieres années,c’est tellement visible .

  7. Hammadi. dit :

    Mr Benchérif, cette affaire de l’ex Wali de Djelfa que tu viens de débusquer risque de se retourner contre toi, car même toi tu n’es pas saint ni à l’abri des affaires de corruptions, il faut reconnaître que durant ton règne de chef de la Gendarmerie Nationale des années 197O/1980, des Milliards ont été détournés par tes soins lors de la réalisation du Parc Zoologique à Alger, de même que sur les marchés d’achats d’armements et d’autres fournitures, pour le fonctionnement des Brigades de Gendarmerie, alors mieux vaut garder le mutisme et terminer tes jours paisiblement je suis un ancien qui connaît toutes les magouilles de corruptions. Un bon conseil tait toi, si tu persiste a affronter cette affaire du Wali en exercice à Béjaïa, Avec ton âge et toutes les palpitations qui surgissent de temps à autre dans ton corps tu n’es pas à l’abri d’un choc cérébrale. car dit toi bien que tu es souillé toi aussi.

  8. Amar dit :

    Eh bien! qui s’assemble se ressemble. Tous ces gens etaient du systeme. Ils ont tous les mains pleines de dollars. En Algerie, comme tout idiot le sait, la mano di dio est la corruption. Mais qui est la mano di dio. C’est la main de tous ces gens issus du FLN et ayant eu des postes de responsabilites. Ils se sont tous enrichis tres vite…Par exemple, les pays construisent un aeroport en 5 ans, nous, en 20 ans. Le metro, l’autoroute, ainsi de suite..Ce sont des methaniers de dollars evapores. Maintenant, Mr Ben Cherif veut nous donner des lecons, comme si lui etait un ange. La corruption est l’ADN du systeme depuis 1962. Moi, je connais un simple conseiller municipal, il a 10 appartements et 5 terrains qui etaient des biens publics. Evidemment, il tout vendu, et il s’est achete un hotel de 3 etoiles a Billancourt avec son frere… hamdoulahe, la mano di Dio. Amen

  9. Rabah dit :

    Merci Colonel Bencherif.
    Je sais que je vais heurter la susceptibilité de notre ami El Mouhtarem en écrivant ce qui suit mais je le fais avec la plus grande conviction : Les Présidents algériens issus de l’ALN/FLN ou de l’ANP sont globalement plus propres que les prétendus Présidents de la Republique dits civils, qui, en l’occurence ont été tous les deux allaités et gavés des valeurs féodales du makhzen.

  10. CHOURAR dit :

    Le Colonel Benchérif nous avait libérés en février 1976 des mains de nos bourreaux du Tribunal Militaire de Constantine où des gendarmes nous avaient torturés physiquement et moralement!
    L’homme est honnête et propre et il faut retenir ce qu’il dit car il connait bien cet homme dont il parle et dont on nous a dit à sa venue tellement de bien!
    Mais la question qui se pose est la suivante: pourquoi pour Tizi Ouzou, les pouvoirs publics ne nomment que des walis originaires de Tizi Ouzou et de ses environs alors que pour Bejaia, nous ne voyons que de louches individus qui viennent et repartent sans avoir rien fait? La réponse est simple: les cadres supérieurs de la wilaya de Tizi Ouzou travaillent pour leur région alors que les cadres de la wilaya de Bejaia s’inscrivent dans un cadre national qui nous pénalise! Bejaia est devenue une succursale de Tizi Ouzou et de Sétif en matière de nominations de directeurs( tous domaines confondus) et c’est à croire que Bejaia n’a pas été trois fois CAPITALE DE L’HUMANITE!

  11. massi dit :

    mr bencherif ses bien beaux de parler de corruption mais vous êtes le plus grand corrompu que l’algerie a connu tu sais même les gendarme de l’ époque en garder tes chèvres donc tu es mal placé pour parlé de corruption tu es un homme issu de la corruption de la dictature il suffit de nous rappeler des gendarmes de l’époque en pourras connaitre le sieur bencherif tu possède la moitié de djelfa

  12. massi dit :

    ses vraiment abéran d’entendre bencherif parler de corruption ses grave tu es le créateur le fondateur de la corruption de la hogra de tout les dépassement orchestrer sur cette terre de grand révolutionnaire comme amirouche krim abane le ridicule ne tue pas tu as une histoire qui fait honte au vrais révolutionnaire de l’algerie comme le dit matoub qu’il se taise alors stp ferme ta salle gueule

  13. Salam dit :

    Il n’est pas le seul ?

  14. El hadi dit :

    @ Mr Hamid
    Je pense que les extravagances de Mr Bencherif avaient atteint leur paroxysme pendant le règne de Bendjedid, période pendant laquelle, le colonel Bencherif était ministre et avait utilisé son ministère pour assouvir tous ses caprices et se comportait en vrai « bachagha ». À écouter et à lire ces anciens responsables j’ai l’impression qu’ils ont une mémoire sélective et ils nous prennent pour des amnésiques de naissance mais ils oublient que le citoyen algérien peut être amnésique mais il a le syndrome de Korsakoff ( il oubli les faits récents mais il se rappelle bien des faits anciens ) et monsieur Bencherif fait partie de ses souvenirs enfuis dans sa boîte à mémoire.

    Le fameux wali de Bougie, comme tant d’autres ne font que perpétuer les actions de leurs maîtres « à penser » dont monsieur Bencherif est une sommité.

  15. Karou dit :

    Ce walou non wali 10%

  16. Karou dit :

    أنا اطلب من وزير الداخلية و رئيس الحكومة ان يفتح تحقيق في قضية المخيم الصيفي سوق الاثنين اين ساوم هاذ الوالي الجيعان المستثمر الذي شيد اكبر واجمل مركب على طول الساحل بجاية جيجل فتركه حتى انتهى من الاشغال فبعث له الشرطة ليغلق له المخيم في نصف فصل الصيف لان هذا المستثمر لم يريد إعطائه عشرة بلمئة و هذا مثال واحد من الف وانا كموضف في ولاية بجاية اطلب من هذا المستثمر المسكين ان يشكي الى العدالة بهذا الوالي الخامج الذي خان الامة والوطن أر حل ارحل ارحل راك في بجاية ماشي الجلفة اولاش السماح

  17. Anonyme dit :

    reponse pour El Mouhtaram, tu as tt a fait raison,tes accusations sont la verite, il faut tt simplement denoncer ce rabatteur.Des rumeurs parlent d un certain rabatteur encienne connaissance du wali hamou, qui serait un certain hocine jsk.

  18. sala dit :

    Hocine JSK est un agent de certain Allili, chef au niveau du DRS. Ce Hocine JSK possède aussi un h^^otel et un Restaurant à Fort de L’eau ou les sbires, les corrompus viennent pour se restaurer§ Sans oublier les gens du mouvement des arch, dont un certain Bessassi?

  19. Anonyme dit :

    exact mon ami;hocine jsk est un rabatteur de hamou 10

  20. yakhi hala dit :

    au moins ce fameux wali est un enarque sa lui va

  21. adekar dit :

    oui, hocine jsk est un gars d’adekar, je confirme qu’il est l’un de ses rabatteurs car il y en a bcp!!! lors d’une visite officielle a adekar ce wali a osé de presenté l’ami de hocine jsk, j’ai tte de suite su que c’est une presentation pour jouer le role de rabatteur!!!

  22. El hadi dit :

    Je viens de lire la réponse du wali incriminé par le colonne Bencherif. et je trouve ces propos respectueux envers son détracteur. La corruption est un fait avéré et reconnu à tous les niveaux, et comme disait le défunt Boumediene  » celui qui touche le miel ne peut pas s’empecher de se lécher les doigts » ( excuser l’approximation de la traduction ), le wali en question doit avoir beaucoup de choses à se reprocher mais ça ne permet pas à monsieur Bencherif , connu pour ses extravagances, sa boulimie quand il s’agissait de se servir des caisses de l’état, et son autoritarisme tribal relaté par ses administrés de l’époque. Un peu de décence monsieur Bencherif, profitez de votre butin accumulé pendant des années de détournement de fonds publiques et d’abus de pouvoir, épargnez nous vos leçons de morale Avec tous le respect que je dois à un vieillard, je ne peux pas m’empêcher ( devant l’aberration) de dire « blis yanhi ala elmounker »

  23. kaci assahli dit :

    merci ;El Mouhtarem pour tout ce que tu fait pour notre wilaya vraiment toi seul tu a oser faire la lumière sur les pratiques d’un voyou je vous remercie pour ton courage et ta responsabilité ; dommage pour notre wilaya une apw qui continu a protéger un wali voyou .sans oublier‘Bencherif est celui qui a détourné un hipopotame du parc zoologique de Ben Aknoun au temps où il était à la tête de la gendarmerie. Beaucoup de gendarmes ont travaillé aussi comme bergers dans son ranch de Djelfa. Ils surveillaient son bétail, Mr ilmouhtaram
    Je pense que les extravagances de Mr Bencherif avaient atteint leur paroxysme pendant le règne de Bendjedid, période pendant laquelle, le colonel Bencherif était ministre et avait utilisé son ministère pour assouvir tous ses caprices et se comportait en vrai “bachagha”. À écouter et à lire ces anciens responsables j’ai l’impression qu’ils ont une mémoire sélective et ils nous prennent pour des amnésiques de naissance mais ils oublient que le citoyen algérien peut être amnésique mais il a le syndrome de Korsakoff ( il oubli les faits récents mais il se rappelle bien des faits anciens ) et monsieur Bencherif fait partie de ses souvenirs enfuis dans sa boîte à mémoire.l parle de Hamou 10 % alors qu’il y’a Said 15%, Kaci 20%, Ali 25%, Mohamed 30%, ainsi de suite jusqu’à Abdelaziz 100 %. La faillite morale générale a fait que c’est toute la nation qui est corrompue…

    Le fameux wali de Bougie, comme tant d’autres ne font que perpétuer les actions de leurs maîtres “à penser” dont monsieur Bencherif est une sommité

  24. SAID N VGAYET dit :

    Bonjour à tous le camardes qui ont écris concernant cette affaire. Je confirme que Hocine JSK est un rabatteur, mais il y’a un autre rabatteur qui n’est autres que Larbi son protocole. j’ai des preuves que je vais étaler prochainement.

  25. hocine dit :

    pkoi ne parle t-il pas des magouilles de son protégé CHERIF comme lui à l’ environnement? non prcq il est de djelfa?

  26. said dit :

    on disait à l’ epoque ou Bencherif etait le chef de la gendarmerie qu’il utilisait les helicoptere de la gendarmerie pour surveiler sa propriété et ses troupeaux tellement c’ etait immense!!!!!

  27. yakhi hala dit :

    j’aimerai bien s il y aurait des journaliste d’investigation qui puissent faire des reportage en se bason sur la rue ke sa soit a bechar ou a djelfa.excuse moi mes bencherif qui parle apres ke ce wali s en va c louche il n’a pas voulu le régler .quand a bencherif son passé le suivera c t 1 daf il a vendu son pays je ne vois pas comment il peut rester credible.
    faites des recherches sur internet et essayé de voir son passé c un veritable mafia mais qu’ils l’appelent toujours colonel

  28. Messabih dit :

    Bencherif etait membre du « conseil de la revolution « ,un conseil alimentaire ,immobilier puis prebendier avec l’avenement des hydrocarbures ,et pour carburer ,ça carburait en ce temps là !

  29. rachedi miloud dit :

    monsieur vous avez dénoncer le mal qui est la corruption mais nos gouvernant tous des corrompus comment voulez vous qu il réagisse le mal est en eux que dieu nous sorte de leur griffe ces des tyrans ils ne récule devant rien ils sont aveugler par le pouvoir et l argent l enfer les attend

  30. El hadi dit :

    une patie de mon commentaire figure dans celui de Mr Kaci, il s’agit sûrement d’un problème technique, prière en tenir compte.Merci

  31. acherouf dit :

    pourquoi avoir sequestre les corps d’amirouche et houes ,chose abominable et vous en etes le principal acteur avec boumedienne et bouteflika

  32. Hammadi. dit :

    Parmis toutes les interventions faites par la presse, médiats, et internautes, j’ai relevé une mention qui m’a intriguée, c’est celle de la date de naissance de ce symbole Moudjahid, et membre du conseil de la révolution et j’en passe. Sauf avis contraire Mr Ahmed Benchérif, serait né présumé en 1946. ce qui laisse dire, en 1958, il avait 12 ans, période selon laquelle il était déjà moudjahed, et en 1962, il avait 16 ans, date à laquelle il a pris le commandement de la Gendarmerie Nationale. Au regard de son bas âge, il me parait impossible à ce que ce personnage soit moudjahed et plus tard commandant de Gendarmerie. Pour ne pas rester dans le doute il serait souhaitable à ce que Mr Benchérif ou ceux qui ont la charge de clarifier les tenants et les aboutissants de cet état de fait. L’honneur et la réputation de l’intéressé sont dans le doute.

  33. kheiredine dit :

    Dans le commentaire n° 16, il est fait allusion à notre établissement « ANISSA TOUR » qui exploite le camp n° 3 à Souk El Tenine (Béjaïa) en affirmant que M. le Wali nous aurait demandé des pots de vin. En réponse, nous tenons à démentir énergiquement cette information et déclarons que M. le Wali ne nous a jamais rien demandé de tel. Aussi, notre souhait est que notre Etablissement ne soit plus cité dans des affaires dont il est totalement étranger.

    LE GERANT DE L’AGENCE ANISSA-TOUR
    signé : BOUCHILAOUNE

  34. ahuri dit :

    incroyable,un antikabyle qui s’inquiète pour bougie,qui est derrière les violes des jeunes filles lors des événements 80 a tizi ouzou?

  35. Hamid dit :

    Pourquoi spécialement ce wali?
    Revoir avec toutes les wilayates. ce n’est pas que le cas de Djelfa. Djelfa, parce que il y a Bencherif?
    A mon avis tous les walis doivent montrer ce qu’ils ont fait duirant leur mandats.
    On parlait du weali de Ain Defla. Il insultait les directeurs de wilaya. de quel droit?

  36. unkrabe dit :

    Chwiya laakel ayayethmathen !
    Sachant que Monsieur Touhami est en poste à Béjaia depuis seulement une année, parcontre il a déjà exercé à la wilaya de Djelfa ( pendant 6 ans ????? un record pour un wali corrompu !!!!), la wilaya de bechar et la wilaya d’adrar. Alors je me pose la question, pourquoi monsieur bencherif a choisi ce moment pour accusé son ami monsieur Touhami ? et pourquoi il ne l’a pas fait quant il était en poste à djelfa ?
    Ces dernières années, la wilaya de béjaia a connu beaucoup de walis (incapable et pourri) qui n’ont absolument rien fait pour le développement de la wilaya et personne (responsable historique à la hauteur de celle de monsieur bencherif) n’a osé lever son doigt pour dénoncer leurs maguouille après de nombreuse années en activité.
    Le meilleur juge de monsieur touhami c’est les citoyens d’adrar, de bechar, de djelfa et de béjaia !
    Faisant un sondage auprès de ces citoyens et laissant la justice faire son travail sur l’histoire des 10 %.
    Cette histoire m’a fait rappeler bizarrement une autre histoire que la wilaya de béjaia à connu pendant les années 80. Après le départ de Monsieur Mezian cherif, un nouveau wali a été désigné a sa place. J’étais un peu jeune mais je me souviens qu’il était quelqu’un de très proche du peuple. Une nouveauté à l’époque du parti unique mais vraiment une surprise tellement qu’on était pas habitué à ce genre de comportement de la part de nos responsables. Après quelque mois d’activité, un article est aparu dans l’unique hebdomadaire de l’époque l’accusant de beaucoup de malversation, entre autre : il a l’intention de fermer tous les salons de coiffures femme de la ville de béjaia car ils étaient une source de débauche ????!!!!!!!!!!!!!!
    Chwiya laakal ayayethmathen, wal fahem yafham !

  37. THAMEUR dit :

    Du moment que Monsieur propre veut dénoncer les corrompus et bien qu’il commence par son neveu Cherif RAHMANI qui a détourner des centaines de Milliard, il possède des biens en Algérie et à l’étranger et au nom de sa femme, de ces gendres et autres.
    D’un autre coté ce Monsieur propre l’affaire ONAMYD c’est lui qui était le patron de l’Hydraulique à cette époque, et c’est lui qui a nommé le jeune KADRI au poste de directeur général de ce Ministère, ce jeune originaire de Djelfa , né au Maroc il n’avait à peine 25/27 ans et il ne connaissait rien de l’Algérie car il est rentrer du Maroc avec sa famille qu’en 1963 en plus c’est une famille pauvre et il occupait un appartient de 40M2 à la cité Mahieiddine et du jour au lendemain il c’est retrouvé peropriétaire d’une villa à Hydra, une voiture HONDA pour sa femme et meme une Villa pour sa belle famille à TIZI-OUZOU et une moto pour son beau-frère alors que meme sa belle famille son des pauvres.
    Une fois l’affaire a éclaté et bien il y a des gens qui ont payé à la place de BENCHERIF bien sur le jeune KHADRI d’une simple peine de quelques années alors que dans cette affaire c’étaient des dizaines de Milliards détournés, des Lustres en cristal que commandait BENCHERIF Monsieur propre et donneur de leçons, des voitures, l’achat d’appartement pour d’autre ministres à Paris, et meme l’achat d’ambulance pourquoi faire personne ne sait ou sont parti ces ambulance quand au voitures et autre c’est pour les offrir.
    Il était le premier à construire une villa en plein désert à Djelfa style Chinois sans compter lorsqu’il était à la tete de la gendarmerie il avait des maitresse à GOGO pour voir comment il agissait ce Monsieur, ce Harki qui a trahi son pays alors qu’il est un faux Moudjahid il fait honte aux vrais DJELFAOUI et aux OULEDS-NAILS.
    Quand aux Wali en majorité ils sont tous corrompus et ils se sont remplis les poches et se sont enrichit comme leur collègues Maires, Ministres, Députés illégitimes, les partis politiques.
    Mais qu’un Zigotar comme BENCHERIF il vient donner des leçons et dénoncer au moins qu’il soit honnête avec lui même et décide de rendre ne serais
    que 10 milliard au peuple Algérien.
    Comment ce type peut dormir la conscience tranquille avec le sang de CHABANI qui est sur ces mains en plus de la corruption.
    Pourquoi il ne dénonce pas BENBELLA sur le vol du fond de solidarité dont les biens des Algériens ont été volés par ce Marocain qu’il soit un homme et qu’il dépose plainte à l’encontre d’un Marocain qui a spolié les biens du peuple Algérien.
    Quand aux Hôtels et châteaux,appartements de haut standing, fond de commerce en France, Belgique, Londres, Allemagnes, USA, Vénésuela, Mexique, Liban, Egypte et bien la majorité des Ambassadeurs, Consuls, Ministres, Députés, membres des partis politiques, Généraux, anciens Ministres, et les autres Hauts responsables et bien ils en possèdent tous grâce à l’argent du peuple.
    BELKHADEM ce CLOWN qui se déguise à chaque fois il possède un Hotel qui a couter des sommes importantes à MOSTAGANEM pourquoi Monsieur propre ce pourri de corruption ne le dénonce pas.
    Ce type est un CHYETE et le peuple fera mieux de leur déclarer la guerre au lieux de leur laisser le champs libre 50 BARAKAT.

  38. Anonyme dit :

    tous ce quil affirme le colonel bencherif est vrai le wali
    de bejaia est un voleur et un corrompue et a chaque fois bencherif s’attaque aux faux moujahid aux volruts de la nation algerienne y’a toujours un harki, pour denigrer les propos de ce grand moujahid.

  39. chahidsuite dit :

    Fils de harki, vous osez parler alors que vous avez liquidé tant de moudjahidine et de colonnel, alors que tu roulais pour ta mere patrie la France, taritre tais toi à jamais.
    Qd à nos walis corrompus on s’en occupe. Mais toii si jamais je te croise sur mon chemin je le ju devant dieu je te ferai payer tes crimes minable, meme la mort ne veut pas de toi. L’histoire te rattrape toi et la clan de la promotion Lacoste meme vous echappez au jugement mais l’histoire vous jugera et vos enfants payeront pour le crime que vous avez commis. Criminels, sanguinaire comme parhasard c’est tjrs les meme les soldants francais Vous, nezzar, lamar smain, lamari mohamed,belkhir et les autres qui sont connus..naât allah alykou ya ouled al hararka.

  40. Abdallah dit :

    Article extrait du blog : http://niarunblog.unblog.fr/fortunes-mal-acquises-et-secret-bancaire/

    DES INSPECTEURS ENQUÊTENT SUR LES APC
    «D’où vient votre fortune, M. le maire?»
    *Les élus locaux sont tenus, sur la base de la loi sur la lutte contre la corruption, de déclarer leur patrimoine à la fin de leur mandat par affichage au siège de leurs APC respectives. Une procédure qui, jusqu’à cette date, n’est pas respectée par les concernés.
    Sur ordre du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, des inspecteurs seront dépêchés dans les prochains jours au niveau des APC.
    Leur mission: s’enquérir de la gestion des marchés attribués aux collectivités locales.
    En effet, de sources proches de l’Exécutif, L’Expression a appris que les commissions d’inspection qui seront mises en place feront un travail d’audit. «Il ne s’agit pas de commission d’enquête, qui nécessite une procédure différente, qui a agi suite à des informations précises», précise notre interlocuteur. Mais selon des informations recueillies par l’Expression auprès de plusieurs élus, les commissions disposent de larges prérogatives dont celle, justement, d’enquêter sur certaines irrégularités signalées touchant des projets d’autofinancement inscrits au budget des communes (revêtement des routes, jardins, trottoirs et autres…), et à la surfacturation de certains achats comme pour les parcs roulants (pièces détachées pour engins et véhicules légers et lourds). Il est question aussi de transactions faites sans «respecter les procédures légales».
    Des malversations ont été constatées dans les attributions de logements, notamment dans les grandes villes. Cela, malgré la décision de l’Exécutif de confier cette mission à une commission mixte (APC-APW) depuis deux ans. Cependant, en dépit des efforts entrepris de part et d’autre, la gestion des collectivités locales reste sujette à toutes les polémiques.
    L’image des APC est souvent ternie par un abus exagéré d’influences de la part d’un bon nombre d’élus. Les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur évoquent environ 350 élus locaux qui sont poursuivis en justice. Certains d’entre eux, «sont cités dans des affaires en justice pour la seule raison qu’ils ne maîtrisent pas les lois».
    D’autres sont impliqués dans des affaires de corruption ou d’exercice d’influence. Yazid Zerhouni a insisté récemment sur la fermeté de l’Etat face à toute forme de corruption, en déclarant que «lors de réunions avec des responsables, dont des walis, j’ai dit à ces responsables qu’ils peuvent compter sur mon appui sauf quand il s’agit de corruption ou de détournement». Il est à noter que la Cour des comptes a déjà mené des enquêtes sur la gestion de nombre d’APC.
    Certaines de ces enquêtes ont même atterri au niveau de la justice.
    La dernière affaire en date, remonte à quelques semaines. Elle concerne la gestion de la commune de Bordj El Bahri.
    Le président de l’APC, d’obédience FLN, a écopé d’une peine de trois ans de prison avec sursis. Dans la même affaire d’autres se sont vu infliger des peines allant jusqu’à dix ans de prison ferme. Le doute entoure aussi la gestion de l’APC de Aïn Benian.
    Il faut savoir que les élus locaux sont tenus, sur la base de la loi sur la lutte contre la corruption, de déclarer leur patrimoine à la fin de leur mandat par affichage au siège de leurs APC respectives.
    Une procédure qui, jusqu’à cette date, n’est pas respectée par les concernés.
    Le laxisme de l’administration centrale n’a fait qu’empirer une situation déjà très complexe. L’Algérie est parmi les rares pays qui recourent à l’effacement de la dette des APC.
    La dernière opération en date remonte à l’année 2008. Apostrophé sur cette question, Zerhouni a annoncé que l’effacement se fera au cas par cas, prenant en considération les conclusions des enquêtes menées sur les lieux.
    Des observateurs se sont exprimés contre cette démarche, mettant en relief les préjudices financiers importants aux caisses de l’Etat, mais également les retards énormes enregistrés dans la réalisation de projets.
    Des lacunes que le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales tente de rattraper dans le cadre des nouveaux Codes communal et de wilaya qui tardent à voir le jour. Ces lois, selon des sources au niveau du Parlement, seront proposées aux députés lors de la session de printemps. (L’Expression-01.02.2010.) **********************

  41. anonyme dit :

    Le colonel Bencherif est un homme de bien.Il a mis sur piéds la plus grande et la plus respectable institution du pays qu’est la <gendarmerie nationale. Il faut lui reconnaitre sa valeur d'homme courageux, intégre, juste et moula kheire wallahi – y a rien à reprocher à ce valeureux fils des oulads nail – vous avez toute ma sympathie monsieur Bencherif

  42. sadouki dit :

    ya pas que les wally qui vole aller voir les commicaire de police tous des corompus ils trafiques avec les grand de hydra et de el biard et ben aknoun si jamais on vient a parler on vous fait degager ons voit tous et ons ferme notre bouche car on a peur pour notre pain

  43. naili dit :

    le colonel bencherif vient encore une fois ,de denoncer la corruption dans notre pays preuve a l’appui la presidence de la republique doit ouvrir un dossier et limoger ce fonctionnare et puis quel interet a le colonel bencherif a le denoncer si ce n’est pas un grand sens du devoir et l’amour du bled j’ai remarquer entant que naili et fiere que c’est lune des rare personnlite a na pas quitter l’algerie pendant la periode du terrorisme alors que sa famille est la premiere fortune des nwails.

  44. rabah dit :

    encore une fois le colonel courage si bencherif defraye le chroniques en s’attaquant, de front a la corruption des walis qui ont saigner l’algerie ,avant ca c’etait le seul a s’attaquer aux faux moujahids ,je propose que le gouvernement de ouyahia le nomme a la tete d’un menistereu anticorruption a moins que le 1er ministre est imliquer aussi!!!!!!!!!!!!.un patriote.

  45. dziri@free.fr dit :

    Que les deputes font leurs travaillent de controle!! ou a defaut les senateurs cen’est pas au respectable colonel bencherif; de denoncer la corruption d’un prefet pourris encore en service a bougie on dirait qu’il n’a ya pas de rjal sandids dans ce bled.un moujahid wilaya3.

  46. kevin dit :

    Salam Aleykoum. Ce message peut sauver des vies
    Il m’a donc semblé important de vous en toucher ce mot pour cette affaire, voila le diable que se cacher derrière la religion, il fait sans blanc de Pratique religion et d’aller faire la prière dans a la mosquée le vendredi ce très grave une insulte à l’injure de la religion de l’islam, je compte sur vous pour divulguer cette information les policiers judiciaire, police militaire, gendarmerie nationale et magistrats, Je me permets de vous contacter aujourd’hui afin prime pour dénonciation une fraude fiscale peut-être même un crime, Il faudra bien sûr se poser la question et de pour vous informer sur un réseau de trafic de faux papier, Falsification d’un document concernant déclarations d’impôts, Monsieur kherraz zahir avec cette auto-écoles, plus facile à obtenir un permis de conduire a chez zahir kherraz est réputé pour être plus facile à obtenir, vous pouvez avoir son permis de conduire à partir de 2000 Dinars et règlement en espèces, Armes à feu, fusils de chasse et autres armes légères et pistolets, cartouches, la prostitution pratiques, dans le secteur de Amizour et l’exploitation des jeunes femmes dans le BAR, vous pouvez facilement a voir la relation sexuelle avec une jeune femme à partir de 200 Dinar, première chose, de le surveiller et faire un perquisition d’un domicile de particulier, Il m’a semblé important de vous le préciser Oui, Il y a d’autres personnes qui sont proches,Mr kherraz zahir, sont privilégiés et protégés par la juge corrompus qui escroquent???.qui se donc cache derrière tout ça, Au cœur de cette affaire est le chef présumé du clan de la mafia de wilaya de Bejaia Amizour, kherraz zahir et ces frères,hafite djamal, et avec d’autres personnes? Même Et parfois ces personnes, quand elles sont protégés par les juge, une situation qui devient intenable, vous devrez vérifier et il faut remonter à la source, auprès du responsable de Direction des services de transport. Public collectivité territoriale de Bejaia, avec l’aide d’Allah le procureur de la République ordonne l’ouverture d’une enquête de c’est affaires, C’est malheureux, pour certains citoyens d’Amizour, pour protéger ma famille, je veux garder mon anonymat sur interne est indispensable, et de façon générale, ça peut finir avec deux meurtres
    (Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour les fautes d’orthographe)

    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes cordiales salutations

  47. naili dit :

    aucun officier n’arrive a attaquer la corruption comme le colonel courage si ahmed bencherif .bravo l’artiste!!!.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER