Sit-in des enseignants contractuels: Le SNAPAP dénonce l’indifférence de la société civile et des citoyens

Le SNAPAP réagit vivement contre le silence et l’indifférence de la société  civile  et des citoyens  à l’égard des enseignants contractuels en sit-in permanent devant le ministère de l’éducation . 

Le SNAPAP signale que plusieurs enseignants sont évacués pour des soins d’urgence en raison des conditions pénibles et de leur exposition au froid depuis 14 jours, sans que le ministre de l’Education ne se soucie de leur déchéance physique et souffrance morale.

Ainsi dans la nuit du 14/ 12/ 2011 les services de sécurité leur ont enlevé matelas et couvertures qu’ils ont pour se protéger contre le froid. Les policiers sont intervenus la nuit pour éviter les témoignages. Ils ont menacé les grévistes d’emprisonnement sous des insultes.

Comment peut-on maltraiter et humilier impunément des individus ayant passé 14 jours sur le trottoir sous la pluie et dans la boue ?  

Nullement influencés, les enseignants contractuels sont déterminés à porter la protestation devant la présidence de la République.  

Le SNAPAP appelle à une réaction rapide pour sauver les enseignants contractuels se trouvant sur le trottoir sous la pluie et sans abris car parmi ces enseignants se trouvent une femme enceinte et une mère d’un enfant âgé de 2 ans. 

Le SNAPAP condamne le mépris du pouvoir à l’égard d’une catégorie socioprofessionnelle en détresse.   

Précisions:

Le Front des Forces Socialistes a rendu visite aux enseignants (es) qui observent un sit-in devant le siège du ministère de l’Eduction, jeudi 8 décembre 2011. Les représentants du FFS, le secrétaire national chargé de la coordination avec les mouvements sociaux et le secrétaire national à la jeunesse ont réitéré le soutien du parti à la lutte des enseignants contractuels et sa solidarité avec les grévistes de la faim.

Commentaires

  1. Ameziane dit :

    Un appel désespéré, de détresse, de désespoir, devant le « désengagement militant », le renoncement, le défaitisme, le fatalisme, l’individualisme effréné, les syndicats effrités, les partis décimés, l’opposition neutralisée, la société abattue, par le Pouvoir militaro-mafieux, les faux-opposants, les pseudo-démocrates, les arrivistes, les carriéristes, les khobzistes, les opportunistes, le pays délabré, le lien national délité, la division totale, la dispersion générale, l’écartement des positions vers les extrêmes, l’avenir hypothétiqué pour des millions de jeunes, le désepoir et la harraga, la drogue comme refuge, le proxénitisme et la prostitution partout, les suicides et les meurtres, la terreur d’Etat, la torture comme méthode de pouvoir, la machine de mort toujours en fonction, l’omniprésence et l’omnipotence de la Gestapo locale, les assassinats politiques, les massacres de masse, la répression permanente…intrinsèque et inhérente à la nature militaire dictatoriale du Pouvoir en place depuis 1962….

  2. Ameziane dit :

    Un appel désespéré, de détresse, de désespoir, devant le « désengagement militant », le renoncement, le défaitisme, le fatalisme, l’individualisme effréné, les syndicats effrités, les partis décimés, l’opposition neutralisée, la société abattue, par le Pouvoir militaro-mafieux, les faux-opposants, les pseudo-démocrates, les arrivistes, les carriéristes, les khobzistes, les opportunistes, le pays délabré, le lien national délité, la division totale, la dispersion générale, l’écartement des positions vers les extrêmes, l’avenir hypothéqué pour des millions de jeunes, le désespoir et la ha raga, la drogue comme refuge, le proxénétisme et la prostitution partout, les suicides et les meurtres, la terreur d’Etat, la torture comme méthode de pouvoir, la machine de mort toujours en fonction, l’omniprésence et l’omnipotence de la Gestapo locale, les assassinats politiques, les massacres de masse, la répression permanente…intrinsèque et inhérente à la nature militaire dictatoriale du Pouvoir en place depuis 1962….

  3. soltane dit :

    le peuple et le système sont tout les deux dans un coma profond.

  4. Hakim Addad dit :

    Salam,

    Tout en saluant le courage et la determination des enseignants (es) contractuels dans leur lutte , je souhaite rappeller ici que le FFS a rendu visite aux enseignants (es) devant le siège du ministère le Jeudi 8 Decembre .

    Lors de la visite éfféctuée par le secrétaire national chargé de la coordination des mouvements sociaux ainsi que de celui de la jeunesse , les responsables de ce parti ont réitérer le soutiens du FFS à la lutte menée ainsi que leur solidarité avec les grévistes de la faim et leurs collegues .

    Pour l’anecdote, l’un des deux secretaires nationaux a même étais approché par un policier en faction devant le ministère pour lui demander d’éffacer les photos prises avec son portable du lieu du sit inn.

    Il me parrait important d’apporter cette précision afin que Vérité soit sûe en éspérant que les rédacteurs de ce communiqué y amene les réctifications nécéssaires.

    Salutations Militantes.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER