• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 26 décembre 2011

Archive pour le 26 décembre, 2011

Le wali d’Alger inflige «un blâme» au P/APC de Rouiba

 

Le wali d’Alger inflige «un blâme» au P/APC de Rouiba dans Algérie Politique walialger487086481.vignette

Le wali d'Alger

Le wali d’Alger vient d’adresser un «blâme» au P/APC de Rouiba, Marzouk Lakrouz (d’obédience FFS). Raison: l’administration reproche à l’élu FFS d’avoir reçu, au début du mois d’octobre dernier, le président de l’Association de sauvegarde des cimetières français en Algérie, maître Jacques Cavana, et ce, «sans avoir avisé au préalable la tutelle». Mais l’argument avancé, estime le FFS, «ne tient pas la route».

Aussi, le premier secrétaire du parti, Ali Laskri, a dénoncé cette décision lors de son passage hier sur les ondes de la Chaîne I de la Radio nationale. «Je n’ai pas reçu une personnalité officielle. Jacques Cavana est un personnage ordinaire. Je l’ai reçu et je lui ai fait visiter le cimetière de Rouiba. La décision de la wilaya d’Alger est disproportionnée. Ce blâme n’a aucune valeur juridique. Elle vise seulement à m’intimider», a déclaré Marzouk Lakrouz que nous avons contacté hier.

Rappelant qu’il a déjà fait l’objet de plusieurs tentatives d’intimidation, le maire de Rouiba se dit «déterminé à aller jusqu’au bout de son mandat». «Je sais que je dérange cette tutelle, mais je continuerai à gérer la commune comme je le fais actuellement : dans la transparence la plus totale», ajoute-t-il. M. M

 

Maroc: manifestations pour la démocratie sans les islamistes

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Casablanca et Rabat à l’appel des jeunes du Mouvement du 20 février qui revendique des réformes politiques profondes, pour la première fois en l’absence des représentants du mouvement islamiste Justice et bienfaisance.

Les islamistes du Mouvement Justice et bienfaisance se sont retirés récemment du mouvement de contestation mené depuis le début de l’année par les jeunes pour la démocratie. Entre 4.000 et 5.000 personnes sont descendus dans la rue dans le quartier populaire Hay Mohammadi à Casablanca pour appeler à la poursuite de la lutte pour les réformes démocratiques. A Rabat, le nombre de manifestants était de 300 à 500 personnes. La police a pour sa part indiqué à l’AFP que 3.500 personnes avaient manifesté dans tout le royaume, rapporte l’AFP.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER