La rumeur du politologue, la lettre de Hidouci et le mail d’Aït AHMED

 

La rumeur du politologue, la lettre de Hidouci et le mail d’Aït AHMED dans Algérie Politique ffs-a-300x199

Meeting du FFS le 4 mars 2010 à Alger

Ahmed Selmane, La Nation

Le régime algérien a magistralement organisé le vide. Tenir des élections dans ces conditions, c’est comme remplir la vacuité par le néant. Mais comme on est très performant aussi en matière d’importation – même si on fait mine de multiplier les dos d’ânes bureaucratiques -, on a donc décidé de gagner des élections en important des observateurs africains, arabes et même, comble du luxe, européens.

Nous en avons l’habitude et détenons un savoir-faire éprouvé. Les observateurs viendront, probablement, à une semaine des élections, seront entourés d’attentions, on leur permettra d’aller où ils le souhaitent – nous n’avons rien à cacher, n’est-ce pas ! -, de rencontrer qui ils veulent. Ils pourront ainsi unanimement témoigner, la main sur le cœur, que dans l’Algérie qui, selon le discours officiel a fait son printemps en 1988 – M.Medelci est expert en comique de situation -, la démocratie a opéré un formidable bond en avant. Qui a dit que le régime algérien fait la chasse aux importations en dévaluant le dinar en catimini ? (Lire la suite http://bit.ly/wgwvET )

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER