Pourquoi cache-t-on la société civile algérienne à Hillary Clinton ?

Pourquoi cache-t-on la société civile algérienne à Hillary Clinton ? dans Algérie Politique US-300x200Samedi 25 février, je me rends à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Alger. Je suis invité en ma qualité de blogueur à assister au discours de la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, en visite de quelques heures en Algérie.

Arrivée vers 16h00, Madame Clinton, entre dans le petit salon où elle doit prononcer un discours de cinq minutes devant des journalistes qui n’ont, bien sûr, pas le droit de poser de questions. La secrétaire d’Etat américaine se met au milieu de quelques jeunes filles et garçons pour une « photo de famille ». Les journalistes présents se posent la question sur l’identité de ces jeunes présentés comme les chefs de file de la société civile algérienne. En réalité, il ne s’agit pas de représentants de la société civile, mais de « la société civile pro-américaine » en Algérie.

Une petite recherche sur google m’a permis de découvrir que les invités de l’ambassade américaine ne sont autres que des avocats d’affaires, des jeunes formés dans le cadre du MEPI, une représentante de Mozzila, un administrateur d’un site internet «Je suis algérien, mais je parle anglais », un représentant d’une école de langue anglaise…Bref, que des inconnus que personne n’a jamais rencontré, dans les activités politiques, syndicales, associatives, et encore moins dans les luttes pour les droits de l’homme.

Pourquoi l’ambassade américaine, a-t-elle caché, des représentants de la «vraie société civile algérienne» qui eux se battent sur le terrain ? El Mouhtarem

Commentaires

  1. Dr. Amina/Amin dit :

    le pouvoir joue sa farce boule antic car il a peur de la realité BOF!

    on ne peut + cacher la verité car tout jaillit d’une facon ou autre un jour

  2. Rabah dit :

    A mon avis ce que Madame Clinton a dit à son arrivée à Alger, ne représente que le strict minimum.

    La Secrétaire d’Etat américaine n’est tout de même pas une ingrate ou une goujate pour dire du mal d’un hôte bienveillant, qu’elle ne doit du reste supporter, à tout casser, que quelques heures, transport de l’aéroport, audience et diner compris, avant de se rendre dare dare au Maroc où elle passera la nuit chez S.M M6 a qui elle rendra compte de la brève entrevue avec Bouteflika et des messages qu’elle lui aura clairement transmis :

    -Ouverture de la frontière avec le Maroc et compensation à ce pays des pertes subies à cause de la fermeture unilatérale de la frontière depuis 1994, évaluées par le Maroc à 15 milliards de dollars et dont le principe aurait été accepté par Bouteflika, lors de la visite du MAE marocain à Alger, il y a quelques semaines ;

    -Réformes politiques et sociales en Algérie et ouverture de l’économie et plus de concessions dans le domaine des hydrocarbures notamment ;

    -Retrait du soutien au régime syrien ;

    -Extradition des enfants de Kadhafi réfugiés en Algérie ;

    Pour ce qui est des véritables appréciations de Madame Clinton sur sa rencontre avec Bouteflika, il faudrait attendre les prochaines révélations de wikileaks pour en avoir une idée précise.

    Tout le reste n’est que diplomatie et interprétations excessives, de dirigeants en mal de crédibilité et de satisfécits émanant de l’étranger, qui leur importent plus que les critiques, sit in, protestas, grèves et manifestations quotidiennes de leur peuple, souvent violemment reprimees, auquel ils s’imposent par la force et la fraude massive et qui demande et attend avec impatience leur départ choisi ou obligé.

  3. Algérie. “La société civile pro Oncle Sam” d’Hillary Clinton | Algerie-Focus.COM dit :

    [...] Poste par faycal fév 26th, 2012 categorie Actu du jour. Vous pouvez suivre les reponses via RSS 2.0. Vous pouvez commenter et trackbacker cet article  Print This Post Lors de sa visite éclair en Algérie (elle n’est restée que quelques à Alger), la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton s’est entretenue avec le gouvernement sur “les réformes politiques”. Mais avant, elle a prononcé un discours de 5 minutes  à l’ambassade des États-Unis à Alger. Étaient conviés  à cette rencontre, des journalistes, mais aussi des “représentants” de la société civile algérienne. Qui sont donc ces figures de la société civile ? Des inconnus du bataillon, rapporte El Mouhtarem sur son blog. [...]

  4. Algérie. “La société civile pro Oncle Sam” d’Hillary Clinton | Actualité En Algérie: Toute l'actualité Algérienne dit :

    [...] Lors de sa visite éclair en Algérie (elle n’est restée que quelques  heures  à Alger), la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton s’est entretenue avec le gouvernement sur “les réformes politiques“. Mais avant, elle a prononcé un discours de 5 minutes  à l’ambassade des États-Unis à Alger. Étaient conviés  à cette rencontre, des journalistes, mais aussi des “représentants” de la société civile algérienne. Qui sont donc ces figures de la société civile ? Des inconnus du bataillon, précise El Mouhtarem sur son blog. [...]

  5. mounir dit :

    oh la la que fait Kahima Bouagache dans ce groupe ? Elle travaille dans une société de tabac, elle n’a rien à voir avec la société civile. Elle était élue du FFS à Tizi Ouzou, elle a même signé des bons de commande pour acheter du materiel informatique pour la dépêche de kabylie

  6. mourad dit :

    Kahina Bouagache ? C’est qui encore cette imposture ?

  7. Bensalah El Amazighi dit :

    Il faut savoir qu’avec Mme Clinton et les nouveaux atlantistes pro-islamistes et Said Saadi sont fabriqués au sein de l’ambassade des Etats Unis à Alger? Les membres de la socièté civile algérienne sont formatés à l’ambassa des USa à Alger, sous supervision de certains « conseillers » des affaires culturelles et autres, qui sont en fait des cadres de la CIA, à l’image de l’ex-agent qui a eu des reklations ……avec des algériennes? peut ^^etre que c’est bien ses nouveaux nés qui sont les nouveaux « membres » de la socièté algérienne ne parlons jamais comme ceux de nos quartiers populaires, à El Harrach et El Akiba, mais un anglais américain. Vive la nouvelle démocratie américaine????

  8. Bensalah El Amazighi dit :

    Je n’aime plusJ’aime · 2.Hamid Bensalah Certes les élections législatives du 10.05.2012 sont importante mais aussi le peuple algérien n’est plus mineure. Il n’aime pas aussi qu’ont lui dicte sa conduite le jour du vote. L’important est que la majorité aille voter pour telle ou telle liste, mais aller voter, c’est un devoir civique et surtout un enjeu stratégique! Pour faire sortir définitivement notre pays de l’ingérence que certains partis de… chez nous préparent aussi. Le hic est que dans cette stratégie fabriquée par les impérialistes et que Hillary CLINTON vienne chez nous pour la conjuguer au présent, aucune différence n’existerait entre les islamistes tapés dans le noir en attente de dévorer le pays par l’économie de Bazar, et les démocrates de type Said Saadi? ? Suivant cette logique on va se retrouver donc avec un Said Saadi qui se dit démocrate et les autres partisans de l’Islam « modéré » comme véhiculé par les Ghanouchi et sponsorisé par la Turqui et l’Otan? à savoir un Islam Atlantiste? Au peuple algérien résistant qui a tant donné pour son indépendance, il faut plus que jamais que tu soit évéillé comme hier et pendant les nuits terribes de l’islamisme armé. On doit remettre en cause cette funestre trilogie impérialiste (socièté civile, économie privée et gouvernement des lobbies). C’est une nouvelle « stratégie des impérialiste, sous couverture de socièté civile et de droit de l’homme »? Mettre en échec cette stratégie impérialiste politiquement et pacifiquement en se rendant en masse, le 10.05.2012, pour redire que notre pérception du développement et des valeures démocratiques émanent de notre indépendance et de notre conception de la démocratie et des droits de l’Homme . Vive l’Algérie indépendante, vive la résistance citoyenne, abas la démocratie impérialiste.

  9. sala ben Lala Fathma N'Soumer dit :

    Certes les élections législatives du 10.05.2012 sont importante mais aussi le peuple algérien n’est plus mineure. Il n’aime pas aussi qu’ont lui dicte sa conduite le jour du vote. L’important est que la majorité aille voter pour telle ou telle liste, mais aller voter, c’est un devoir civique et surtout un enjeu stratégique! Pour faire sortir définitivement notre pays de l’ingérence que certains partis de… chez nous préparent aussi. Le hic est que dans cette stratégie fabriquée par les impérialistes et que Hillary CLINTON vienne chez nous pour la conjuguer au présent, aucune différence n’existerait entre les islamistes tapés dans le noir en attente de dévorer le pays par l’économie de Bazar, et les démocrates de type Said Saadi? ? Suivant cette logique on va se retrouver donc avec un Said Saadi qui se dit démocrate et les autres partisans de l’Islam « modéré » comme véhiculé par les Ghanouchi et sponsorisé par la Turqui et l’Otan? à savoir un Islam Atlantiste? Au peuple algérien résistant qui a tant donné pour son indépendance, il faut plus que jamais que tu soit évéillé comme hier et pendant les nuits terribes de l’islamisme armé. On doit remettre en cause cette funestre trilogie impérialiste (socièté civile, économie privée et gouvernement des lobbies). C’est une nouvelle « stratégie des impérialiste, sous couverture de socièté civile et de droit de l’homme »? Mettre en échec cette stratégie impérialiste politiquement et pacifiquement en se rendant en masse, le 10.05.2012, pour redire que notre pérception du développement et des valeures démocratiques émanent de notre indépendance et de notre conception de la démocratie et des droits de l’Homme . Vive l’Algérie indépendante, vive la résistance citoyenne, abas la démocratie impérialiste

  10. mina dit :

    http://www.jeuneviealgeroise.com/2012/02/le-diner-de-monsieur-lambassadeur.html

    toi au moins t’étais invité en ta qualité de blogueur!

  11. daniel dit :

    il faut oublier les americains moi je prefere les europeens et surtout en a besoin de la france c’est le meilleur pays pour l’algerie

  12. Youssef dit :

    « Au grand Gendarme, le grand morceau », la formule est toute trouvée par les Généraux mafieux. Le Gendarme américain s’est attribué la part du lion au Sahara, les Multinationales yankées ont les plus gros contrats pétroliers. Le « Régime militaire d’Alger est dans « l’Orbite américaine » depuis un certain temps déjà : Les Généraux servent les intérêts américains en particulier, et occidentaux en général, français notamment. Aujourd’hui l’Algérie des Généraux ne pèse pas sur la scène internationale, ne dérange pad Israël (le Gendarme de l’Occident au Proche-Orient ), ne fait presque rien en faveur des Palestiniens, n’a pas d’ambition nucléaire (contrat secret signé en 1993), bien plus la Junte criminelle fait tout pour r empêcher la paix et la construction d’un Grand ensemble maghrébin…
    Les Américains s’en fichent de l’humanité algérienne, des citoyens, ils ne regardent que leurs intérêts pétroliers et géostratégiques. Et ils n’ont d’autre interlocuteur que Le Pouvoir militaire en place,…d’autant plus que la société civile est à « l’état embryonnaire », et l’opposition (hum !) décimée, pire encore, une certaine partie s’apprête à, complicité oblige, donner « crédibilité et légitimité » au Régime tortionnaire, par sa (probable) participation à la mascarade électorale de mai prochain, dont seuls les Généraux mafieux en sortiront gagnants et renforcés…par les faux-opposants et pseudo-démocrates, compromis et corrompus !

  13. Mohand1 dit :

    Ne nous étonnons pas de la présence de personnes même inconnues du public, elles ont été choisies par l’Ambassade des USA. Il faut se rapeller qu’on a fait tout un tapage quand l’Ambassadeur a reçu des hommes politiques représentant des partis, qu’auraient dit ceux qui croient que la politique c’est eux et personne d’autre?
    L’ambassade des USA a reçu des personnes qu’elle connait et qui acceptent d’y aller et d’écouter Mme Clinton, une charmante dame au demeurant…
    De toute manière les autorités cachent tout au peuple , ils se considérent comme des tuteurs à vie et comme ils composent avec la France avec les USA et Poutine l’Amérique les connait , elle les invite au forum, les écoute quelque fois, marque leur présence de quelques heures parcequ’ils insistent beaucoup trop, ils sont très coopératifs en tout , par contre la société civile c’est la grande question.
    Par ailleurs, la diplomatie américaine ne change pas, elle est la même , elle trace des plans et les autres les suivent à la trace parcequ’ils n’ont pas de plans propres!
    Il y a une déclaration qui a été faite par un Ministre de la République, la veille du voyage de Mme Clinton et explicitée le lendemain. Notre Ministre du pétrole et des mines (le nouveau pas l’ancien )a déclaré que la loi sur le petrole allait être révisée. Merci pourraient dire les pétroliers texans!
    C’est aussi pour cette raison qu’on a entendu desserter sur la politique du tabouret à trois pieds …. par ailleurs ils savent plus que d’autres qu’on ne sait jamais sur quel pied danser avec les autorités algériennes, ils attendent pour voir. Par ailleurs les dirigeants algériens sont tout aussi dans l’expectative ils ne savent pas ce que le peuple dira dans les prochaines semaines. Ils ont dans la poche, les militants, les Militaires, les policiers , les gendarmes, les douaniers, les fonctionnaires, trabendistes, l’ugta , les moudjahidines , les enfants de chouhadas etc… et toutes « l’armée » des opportunistes qui roulent sur leur ventre.Cependant leur nombre n’atteint pas 10 millions… ils sont tout au plus 2 milions. Même les 5 millions de voix qui sortiront comme par magie et dont on ne sait pas encore comment les répartir, ne suffiront pas à combler les désirs des grands stratéges algériens.
    Attendons donc de voir sur quel ou quels pieds du tabourets se cassera en premier! Et c’est alors que les choses sérieuses commenceront! A bon entendeur salut!

  14. Mahmoud dit :

    J’ai bien aimé la caricature que HIC a publiée dans El Watan d’aujourd’hui.

    Effectivement, Madame Clinton ne s’est arrêtée à Alger que pour soulager sa vessie.

    Les Algériens et les Algériennes n’oublieront jamais l’humiliation qu’elle a fait subir à Medeci et la délégation qui l’accompagnait en laissant les policiers de l’aéroport de New York les passer nus comme des vers de terre dans le scanner.

    Si l’autoproclamé “idiot” a oublié, nous pas.

  15. L'indigné dit :

    La tournée de madame H.C. me rappelle l’historique « tournée des popotes » du général deux étoiles.
    A l’instar de celui-ci, à l’époque où il était encore maître du terrain en Algérie française, elle, désormais, dans le monde, contrôle, consolide et instruit ses réseaux formel et informel, particulièrement dans les pays qu’elle a visités et que l’Administration US avait soumis à son quadrillage stratégique, afin de récupérer le pétrole et l’argent du pétrole, ainsi que les sites géostratégiques, avant d’affronter Moscou, Pékin, dès la chute improbable de Damas.
    Il est clair que les Grandes puissances ne se feront plus la guerre, la 3ème guerre mondiale, que par l’interposition de peuples affaiblis préalablement par des régimes, arbitraires, antidémocratiques et dictatoriaux, qu’elles avaient intronisés auparavant conformément à un diabolique programme de domination et d’instinct exagéré de conservation.
    Il ne faut pas oublier que nous sommes au 3ème millénaire et à l’ère de l’informatique, lesquels se caractérisent à la fois, par la violation mondialisée de la vie humaine, de l’éthique politique, des valeurs universelles de droits de l’homme, des libertés démocratiques, de la souveraineté des peuples, et des principes et valeurs de la Charte des Nations Unies, d’une part, et d’autre part, par la fabrication d’armements sophistiqués informatisés à destruction psychosomatique massive.
    Il ne faut pas oublier, non plus, que Washington est la première à posséder la maîtrise informatique, scientifiquement et militairement, pour se permettre d’influencer, non seulement « l’association des amis de la Syrie », mais encore, les autres organisations onusiennes, arabes, africaines, américaines ou asiatiques, et se payer le luxe de diligenter, impunément, la dame au « tabouret à trois pieds », auprès du président qui s’est habitué au fauteuil « épineux ».
    Ces régimes dont la durée de mission de servilité est jugée arrivée à terme par Washington, n’ont pas le choix. Ils se sentent obligés de toujours mieux servir, jusqu’à leur mort et même au delà, les intérêts de leurs sponsors néo-impérialistes, qui leur garantissent l’immunité de la loi du plus fort, au lieu et place de la loyale immunité des urnes honnêtes nationales.

  16. Rachidoo dit :

    Les slogans tels que Droits de l’homme, humanité se sont avérés vides de sens. Tout le monde cherche cherche ses interêts qui souvent au détriment de quelqu’un d’autre. La diplomatie dans tout ça!? l’art du mensonge qu’on acquit dans les prestigieuses école. Qui a m’a dit « Ne mens pas! »?

  17. kameld dit :

    Quand elle était vice présidente des Etats Unis Mme Clinton a reçu à Washington une délégation des familles de disparus en compagnie de Maître Bouchachi. De même Hocine Aït Ahmed a assisté à la réunion organisée à Alger au Centre de presse à l’occasion des élections américaines (il était candidat aux élections présidentielles). Enfin il faut garder en mémoire le rôle si important des USA au cours de la guerre de libération (rappelez vous le travail de Yazid, de Tchanderli, d’Aït Ahmed et des autres, les interventions de Kennedy.La visite de Mme Clinton à Alger n’a été qu’un transit entre Tunis et Rabat car les USA politiquement n’ont aucune sympathie pour le régime d’Alger mais diplomatie oblige c’est tout, il ne fallait pas froisser le pouvoir à Alger. Cette visite est un non évènement politique.

  18. Benlakehal Massinissa dit :

    L’une des participantes à ce fameux meeting à huit-clos, avec Mme Clinton, que j’ai pu contacter via Twitter, a répondu à ma question de savoir: Quels étaient les sujets abordés ?
    Voici sa réponse:  » Lots of things: education, economy, participation of youth to all this and a little of politics. »
    Traduction:  » beaucoup de choses: éducation, économie, participation des jeunes à ce processus et un peu de politique »
    Or ce qui m’a intéressé, c’est ce  » A little of politics ». pourquoi parler politique avec eux ?

  19. IBN DJARDJAR dit :

    messieurs les inconnus qui a fait de vous les « représentants » de la société civile? vous roulez pour quoi? quels sont vos sponsors? vous vous êtes autoproclamés « défenseurs des droits de l’homme  » allez arrêter FAQOU

  20. Tag dit :

    Yaw fakou ! Hillary Clinton ou bien sidi zekri ne peuvent nous donner des leçons sur ce que doit faire le peuple algérien.
    Ce n’est pas sa visite de 4 heures qui changeront notre ligne de conduite.
    Avant de pérorer sur la démocratie et les prochaines élections du 10 mai 2012 en Algérie, il y a lieu de s’inquiéter sur ce qui se passe chez les Ibn Saoud et consorts roitelets arabes.
    Ce pouvoir qui nous prend en otage c’est d’abord notre problème à nous.
    Nous n’attendons rien ni des USA ni de la France et nous nous sommes compris depuis des lustres.

  21. ABOU - HRAWA dit :

    @ daniel. l´algerie n´a pas besoin la france des odieux criminels colonialistes francais génocidaires aux allures facistes !!!.

  22. plutharque dit :

    monsieur rabah
    tu donnes tellement de details que beaucoup ici risquent de prendre tes supputations au sérieux ….redescents sur terre …..commente et arrete de jouer à madame soleil !

  23. fanfan la tulipe dit :

    Mais quelle question question se pose l’auteur de cette contribution ! Puérile comme question et ne maîtrisant surement pas la politique mondiale! Le Gendarme du Monde fait la tournée de ses Propriétés productrices . Il est venu faire un contrôle systématique de gestion de ses usines dont les directions sont confiées provisoirement à ses serviteurs. Le Gendarme du Monde,est venu donner quelques directives aux gestionnaires de ses biens particuliers.Pourquoi donc se soucierait-il des ouvriers que l’auteur de la publication a dénommé naïvement de  » Société Civile  » qui n’est qu’un simple effet d’imagination!

  24. POURQUOI? dit :

    Pourquoi je ne vote pas » En diplomatie, on appelle ca une gifle au pouvoir génocidaire Algérien. Tout simplement, on ne peut cautionner un pouvoir et un systeme basé sur la corruption, assassinats, dispartions de personnes physiques, destruction de l’état, destruction de l’école de la république (M. B. ministre plus de 15 ans dans l’éducation), anéantissement du système judiciaire (Procureur du tribunal d’Alger mafia local), destruction de l’Etat Nation et du peuple en entier. Les deux clans (OUJDA ET PROMOTION LACOSTE) ont réussi à démanteler l’Algerie et à détruire toute une civilisation berbaro-arabo-islamic en (1992-2012) 20 ans, ce que le colonialisme n’a pu faire en 132 ans d’occupation et dilapidation de la richesse de notre pays. Une chose est sûre, ils seront comptable de cette mascarade et le peuple demandera tôt ou tard des comptes à cette mafia politico financière. Le vote ne pourra avoir lieu sous la coupe d’un système génocidaire et criminel. Certes, avec le boycotte de la majorité des Algériens des prochaines élections, la coalition des partis islamistes seront au pouvoir mais tant qu’Algérien musulman non pratiquant je ne vois pas ou est le probleme si les islamistes seront au pouvoir, ya qu’à regarder la turkey?? il (notre système mafieu) sait faire peur au peuple mais le peuple leur dit m….Au moins une chose est certaine on laissera les partis islamistes jugés les corrompus de ce systeme après tout, c’est lui (le systeme) qui a arrêté le processus électoral en 92 ( voir les dires de NEZZAR ESSeFEH) et le résultat de la tragédie on le connais bien (plus de 200000 morts, 20000 disparus, des milliers d’orphelins et de veuves, corruption devenu sport national, abrutissement de nos enfants par l’école de Benbouzid, dilapidation des richesses de notre pays, clochardisation de la vie politique, desindustrialisation de l’économie nationale et cette mafia a réussi a nous rendre pauvre alors que notre pays est riche). Chaque citoyen doit oeuvrer pour redynamiser notre pays et travailler pour l’intérêt suprêmede la nation mais a condition que le système dans son ensemble (promotion lacoste et le clan d’oujda) doit ètre jugé pour ses crimes d’avant et d’après 62 à la mémoire de nos valeureux martyres. »

  25. zerouati mohamed el moundji dit :

    Transparence diplomatique
    Quand on sait que le mot « tabouret » à pour origine le mot tambour qui lui même vient de l’arabe « TABL », celà donne une connotation BENDIRIQUE au message de Clinton.

  26. Messabih dit :

    Pourquoi?
    Tout simplement que Billy Clinton a oublié
    que les pays arabes ,ne sont pas dans l’arabie saoudite,ni aux emiraties,ni au Qatar,je fais un clin d’oeuil à la cIA,et à Sarkozy !
    L’Amerique fait dans l’argent,et le petrole,avec ces pays!Faites votre deuil
    de la democratie ,c’est l’islamisme et la charia !

  27. zerouati mohamed el moundji dit :

    Quand on sait que le mot tabouret dérive etymologiquement du mot tambour qui lui même vient de l’arabe « TABL », celà donne une connotation « BENDIRIQUE » au message de Clinton.

  28. Amirouche dit :

    Cette pseudo société civile algérienne pro américaniste représente ce que l’Amérique veut faire de tous les peuples de la terre : des bons petits anglophones qui ne parlent rien d’autre et consomment goulument la culture anglo-saxonne.

  29. fatma dit :

    Extrait de : http://www.euroalgerie.org/2011/12/31/algerie-rente/
    A qui profitent les milliards de l’Algérie ?
    L’Algérie boucle l’année 2011 avec son enseignement supérieur classé par l’UNESCO en dernière position après la Somalie mais elle boucle l’année 2011 avec des réserves de changes allant jusqu’à 178,30 milliards de dollars. Ce qui place le pays au 13e rang mondial en matière de réserves de change. Mais à qui profite tout cet argent ?
    Du pognon à tire-larigot !
    Alors que les pays développés traversent une crise économique sans précédent, les contraignant à multiplier les plans de rigueur, l’Algérie, elle, termine l’année 2011 en fanfare. Les réserves de changes ont atteint un niveau record. D’après les dernières données publiées en début de semaine par des organismes financiers internationaux, celles-ci totaliseraient 178,30 milliards de dollars, soit une hausse de 23,3 milliards de dollars depuis le début de l’année (+ 19,1%). Le PIB du pays est à 111,8%, réserves d’or non incluses. L’Algérie est le 13e pays au monde, et le 2e pays arabe après l’Arabie saoudite, en termes de réserves de change.
    Qui sont les premiers bénéficiaires ?
    On aurait tendance à penser que le peuple est le bénéficiaire privilégié de l’argent issue des exportations d’hydrocarbures. Mais en fait, selon TSA-Algérie, une bonne partie des récoltes est placée dans des bons du Trésor américain ! Une accumulation des réserves qui s’effectue dans un contexte plutôt difficile pour le pays. Bien que le Centre national d’études spatiales (SNES) indique que le produit intérieur brut (PIB) par habitant est passé de 1600 dollars/an en 1999 à 5000 dollars en 2008 et que le taux de chômage est passé de 30% au début des années 2000 à 10% en 2010, les indicateurs ne reflèteraient pas la réalité du terrain selon les économistes. Ils ne montrent pas si la rente a été redistribuée de manière équitable. La création d’emplois reste faible. Le chômage est bien présent, surtout chez les jeunes, et les secteurs de l’éducation et de la santé sont en difficulté.
    Ceux qui profiteraient le plus de la manne pétrolière seraient les groupes internationaux grace aux investissements publics que multiplie le gouvernement. Les entreprises publiques perçoivent tous les ans des sommes vertigineuses pour leur programme d’assainissement. Mais au final, les résultats sont loin d’être satisfaisants.
    La gestion de la rente
    Selon certains économistes, l’Algérie aura dépensé plus de 400 milliards de dollars entre 2004 et 2014. Ce qui devrait placer le pays parmi les pays émergents. Or, le taux de croissance est faible étant donné la mauvaise gestion et redistribution de la rente. La qualité de vie d’une bonne partie de la population reste limitée. Pendant que beaucoup peinent à boucler les fins de mois, les plus aisés, eux, préfèrent transférer leur argent à l’étranger ou les placer dans des paradis fiscaux. A la fin des années 1990, les statistiques montraient que les avoirs des milliardaires algériens à l’étranger étaient de 40 milliards de dollars.
    Dans une étude datant de septembre 2010, intitulée « Algérie : les illusions de la richesse pétrolière », Luis Martinez, directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales, écrivait que « le retour de l’abondance financière suscite des attentes divergentes et provoque une inquiétude fondée sur la conviction que cette richesse inattendue ne profitera pas à la population. »
    Source : AfricaCom

  30. Omrane dit :

    Merci ftma pour l’extrait de cet article que tu as voulu partager avec nous. El Mouharem devrait le publier pour informer les citoyens algeriens que l’Algerie est un pays riche en milliards de doillars, et que ces dollars ne servent pas le peuple algerien. Ces dollars sont detournes et s’envolent dans les paradis fiscaux….et aux algeriens, on leur chante la chanson du vote et des elections presidentielles pour faire la parade du 1 er Novembre 1954, et nous avons un passe historique glorieux. Que le peuple assume ses responsabilites et son destin face a une caste de voleurs !
    vive l’Algerie libre

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER