• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 11 juillet 2012

Archive pour le 11 juillet, 2012

Disparus depuis 2002…

Disparus depuis 2002... dans Non classé afficheDjamel Zenati, un appartement à Béjaia, un autre à Melbou, une retraite en or à l’âge de 42 ans, 10 ans de silence…

Mustapha Bouhadef, proche conseiller de Karim Younes, il passe son temps à l’APN 10 ans après l’avoir quitté; il a démissionné du FFS en 2007, il aimait jouer à la belote avec le général Abbes Ghziel…

Samir Bouakouir a quitté l’Algérie en 2002 après la décision de boycotter les législatives. Seul responsable du FFS à avoir bénéficié d’un logement social qui l’a revendu.  En France, il a eu ses papiers grâce au FFS…Il y a deux mois, il traitait Djamel Zenati de traître…

Ali Kerboua, ancien premier secrétaire, une villa à Bousmail sur le terrain de l’Institut maritime qu’il dirigeait. En 1999, alors que Ait Ahmed s’est retiré de l’élection présidentielle, Kerboua, en sa qualité de représentant du FFS à la CNISEL avait empoché 90 millions de centimes à l’insu du parti. Il a été radié du parti pour non payement de ses cotisations…

Djoudi Mammeri a passé 6 ans au sénat avant de quitter l’Algérie pour s’installer en Allemagne. Bel appartement à Dely Ibrahim (Alger) , une retraite en or… En 2004, il avait appelé au boycott des sénatoriales en sa qualité de premier secrétaire du parti alors qu’il est resté membre du conseil de la nation jusqu’en 2006. 

Après le meeting du 12juillet, la fronde ferait-elle pschitt ?

Après le meeting du 12juillet, la fronde ferait-elle pschitt ? dans Non classé afficheAit Benali Boubekeur

Deux mois, jour pour jour, après la tenue des élections législatives, les frondeurs du FFS ne désarment pas. Au contraire, ils ne cessent de déblatérer en toute impétuosité. Mais, quand le moment de vérité arrive, ils cherchent des alibis. Ainsi, dans leur dernier communiqué, ils anticipent l’échec de leur meeting, prévu le 12 juillet 2012, en endossant la responsabilité à Farid Bouaziz, le fédéral de Tizi Ouzou.

D’une façon générale, le but des initiateurs du meeting, du moins en apparence, est d’œuvrer [hélas, en dehors des structures du parti] à la préservation de la ligne originelle du parti. Une manière –et c’est le moins que l’on puisse dire –un peu bizarre de faire de la politique. Cependant, pour paraitre fidèles au FFS, ils prônent le rassemblement, et ce bien qu’ils soient en dehors du parti. Or un tel travail suppose l’effort d’intégrer, au préalable, les rangs du parti. En outre, il faut noter que hormis Samir Bouakouir, qui a assumé récemment des responsabilités au sein du FFS, les autres ont quitté le navire depuis des lustres. (Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER