Echec du sit-in des « frondeurs » du FFS

Les « cadres » du FFS, Mammeri JEUDI, Djamel Zenati, Ali Kerboua, Mustapha Bouhadef, et Samir Bouakouir n’ont finalement pas à réussi à drainer la grande foule aujourd’hui à Tizi-Ouzou. Ils étaient une centaine de personnes à répondre à l’appel des retraités de la dictature. 

Commentaires

  1. Mohand Tahar MOHAMMEDI dit :

    Les discours ont peu de valeur , Seuls les actes comptent en politique, Ce n’est pas en brassant du vent que nous allons construire la démocratie, surtout qu’en politique il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions, elles sont plutôt opportunes ou inopportunes.

  2. Talbi Salah dit :

    Maintenant ils sont sommés de renvoyer l’ascenseur à leurs mentors, ils provoquent une fronde dans un verre d’eau trouble. Ils ne peuvent pas faire plus. Les chiens aboient, la caravane du FFS passe.

  3. ferhat dit :

    le ffs et un grand parti democratique et se n’est les ex responsabls qui ont tous profiter qu’ont etaient au sommet du parti aujourd’huit la base ne leur fait plus confiance ils ont quitaient le navire depuis plus de 13 ans ils ne participaient plus aux traveaux du parti vigilence

    i

  4. moussa dit :

    pourquoi vous avez supprimé mon message

  5. karim dit :

    il sont des traitres ces gens la

  6. saidi khellaf dit :

    les frondeurs ne peuvent absolument rien provoquer .le ffs est grand .ils ferais mieu de se taira jamais .ils ne sont pas des notres tout simplement .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER