• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 22 février 2013

Archive pour le 22 février, 2013

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie

Communiqué du Collectif Vérité et Justice Pour l’Algérie dans Non classé poli-300x199Paris – Constantine Le 21 février 2013

Il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier l’état de déliquescence dans lequel nos gouvernants ont plongé notre pays, l’Algérie. Il n’y a pas de mot assez fort pour continuer à dénoncer cet état répressif, méprisant des libertés fondamentales qu’il a pourtant ratifiées sous formes de conventions internationales, notamment les conventions 87 et 98 de l‘OIT. Mépris des libertés traduisant une réelle incapacité à voir l’intérêt de l’émergence d’une société civile capable de s’assumer par elle même.

Mercredi 20 février 2013 à 9h du matin, 11 chômeurs, de nationalité tunisienne, marocaine et mauritanienne, venus assister au premier forum des chômeurs et des travailleurs précaires, initié par le SNAPAP (Syndicat National Autonome de l’Administration Publique), se sont vu arrêtés à leur hôtel à Alger et reconduits à la frontière comme de vulgaires délinquants après avoir passer la journée au commissariat de Bab Ezzouar. Le siège du SNAPAP à Alger a été également encerclé pour empêcher toute participation à la rencontre. Deux des organisateurs algériens ont été arrêtés et ont passés la journée au commissariat avant d’être relâchés en fin d’après midi.  (Lire la suite)

Communiqué de la LADDH de Laghouat

Communiqué de la LADDH de Laghouat dans Non classéLe 22 février 2013

Les affrontements entre les jeunes et les forces Anti-émeutes viennent de reprendre à Laghouat. Les autorités de Laghouat, à savoir le Wali et le chef de sûreté, ont décidé de raser la ville de la carte selon le déroulement des évènements. L’utilisation de la force abusive de la part des forces de l’ordre qui ne cesse d’augmenter est très inquiétante. Depuis une heure et demi, toute la région des Beaux Lieux, à savoir Ksar Bezaim et Ksar Faroug sont encerclés et les policiers utilisent excessivement les balles en caoutchouc et les bombes lacrymogènes.

Le Wali et le chef de sûreté de Laghouat, ont-ils déclaré la guerre à la société civile ? Quelle signification pouvons-nous donner à cette répression et à cette chasse au militant et tous ceux qui optent pour la lutte pacifique. Cette répression brutale, déclenché depuis avant hier qui cible les militants qui organisent des protestations pacifiques avec à leur tête le jeune Mohamed Rag, qui a été arrêté dans son lieu de travail et a été jeté en prison avec cinq autres militants. (Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER