• Accueil
  • > Non classé
  • > Le FFS dénonce l’arrestation de syndicalistes et d’un responsable du parti

Le FFS dénonce l’arrestation de syndicalistes et d’un responsable du parti

Un rassemblement de syndicats autonomes, devant le ministère du travail, a été empêché par les forces de sécurité, ce lundi 25 février 2013. Plusieurs de manifestants ont été interpellés et conduits dans différents commissariats de la capitale. Le camarade, Youcef Aouchiche, secrétaire national aux mouvements sociaux du FFS, présent sur les lieux pour soutenir les syndicalistes, lui aussi arrêté et se trouve actuellement au commissariat de police de Kouba.

Une délégation du FFS conduite par le chef du groupe parlementaire a été dépêchée pour s’enquérir de la situation des détenus et exiger leur libération.

Le FFS dénonce la répression systématique de tout mouvement protestataire et pacifique et continuera à défendre les libertés publiques fondamentales.

P/ Le secrétariat national

Le premier secrétaire

Ali Laskri

Commentaires

  1. Mohand1 dit :

    La ville de Drâa El Mizan, à une

    A propos du soit disant kidnapin d’une fillette à Draa el Mizan.
    Voici ce qu’écrit TSA :
    A cinquantaine de kilomètres au sud de la ville de Tizi Ouzou, a été paralysée durant toute la journée de ce dimanche 24 février par une action de protestation de la population locale. Cette dernière réclamait la libération d’un homme arrêté et placé sous mandat de dépôt pour tentative d’enlèvement et de séquestration d’une fillette. Les parents de la victime ont déposé plainte contre le présumé kidnappeur.

    Dès les premières heures de la matinée, les habitants ont procédé à la fermeture de tous les axes routiers donnant accès à la ville, selon des sources locales. Les routes nationales RN 25, RN 30 et le chemin de wilaya CW 68 ont été obstrués à l’aide de troncs d’arbres et de pneus en flammes. Tous les commerces de la ville ont baissé rideau et les institutions publiques ont fermé leurs portes en signe d’adhésion au mot d’ordre de grève lancé pour soutenir le présumé auteur de la tentative de kidnapping, qui devait être présenté dans la journée devant le tribunal de la même ville.

    Un rassemblement a été organisé devant l’entrée du tribunal où un impressionnant dispositif de forces antiémeute a déjà été déployé dès les premières heures de la matinée, affirment les mêmes sources. Une délégation a été reçue par le président du tribunal. Ce dernier a, selon nos sources, réaffirmé la primauté des procédures judiciaires. En fin de journée, la tension régnait toujours dans cette ville.

    L’information est tronquée et tendancieuse, la vérité a été dite par un commentaire voici ce qu’il avance.

    L’article est tout bonnement à coté de la plaque, des détails clés manquent. 1-La fillette est la fille du commissaire, si c’était une fille d’une personne ordinaire le présumé kidnappeur ne serait pas interpelé rapidement (ras le bol des citoyens de voir les enfants des cadres de l’état traités différemment des autres enfants). 2-Le présumé kidnappeur n’a fait que protéger la fille sous sont parapluie sous une pluie battante, la mère de la fille (donc la femme du commissaire) a vu sa fille sous les bras d’un inconnu a directement appelé la police (ou plutôt son mari). 3-Le présumé kidnappeur (ou plutôt Mustapha) est un homme sans histoire, connu est respecté par toute la population. 4-La justice est là pour régner l’ordre, si la population (qui choisit sa justice) ne veut plus de cette justice alors ce n’est plus une justice. 5-Pendant ce temps, les vrais kidnappeurs qui sévissent à boghni, maatkas, mechtras, … courent toujours.

    -C’est tout bonnement une manipulation et un ttransformation d’un fait banal en une affaire grave. Allah yahdielmounafikines.

  2. Mohand1 dit :

    Le FFS sauve l’honneur, merci.
    Vous savez le peuple est souvent avec les gens comme vous qui défendent des principes. Bon Dieu pourquoi donc tous les socialistes de ce pays ne se solidarisent pas pour faire ce cette force une grande force politique qui dans son sillage amenera des changements que nous souhaitons tous.

  3. militant deçu dit :

    TU NE PARLERAS plus jamais au nom des milliers de militants
    qui se sont battus pendant des années contre le régime im-
    posteur et criminel d’Algérie car nous ne permettons pas a
    la direction de prendre des décisions sans au préalable cons-
    ulter la base du parti ; nous contestons fermement ton approche avec le pouvoir assassin que nous combattrons tout
    le temps jusqu’à la fin de son éxistance

  4. Anonyme dit :

    cher ALI LASKRI

    tu ne parleras point au nom des militants fidels au
    combat et à l’idéal qu’ils ont toujours soutenus con
    tre ce régime des généraux analphabétes assassins

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER