• Accueil
  • > Non classé
  • > Qui sont ces experts chargés par Bouteflika d’élaborer la nouvelle constitution ?

Qui sont ces experts chargés par Bouteflika d’élaborer la nouvelle constitution ?

Qui sont ces experts chargés par Bouteflika d'élaborer la nouvelle constitution ? dans Non classé presd-300x171Le président, Abdelaziz Bouteflika, a mis en place, dimanche, la commission d’experts chargée d’élaborer un avant-projet de loi sur la révision constitutionnelle, en la chargeant de remettre les résultats de ses travaux « dans les plus brefs délais ». 

Mais qui sont donc ces experts ?

Le président de la commission, Azouz Kerdoune est né le 17 juillet 1947 à Constantine. Il est titulaire d’un doctorat en droit public obtenu en 1981 à Montpellier. Il est professeur de l’enseignement supérieur titulaire à l’Université de Constantine ; directeur du laboratoire d’études et de recherches sur le Maghreb et Méditerranée et Directeur de recherche.

Bouzid LAZHARI est né le 1 January 1953. Il est membre du conseil de la nation. Il est PHD en droit international. Il était membre de la Commission nationale chargée de la rédaction de la constitution de novembre 1996. Il a occupé le poste de sénateur de 1997 à janvier 2013. 2003-2004 Membre de la Commission chargée de rédiger le programme de campagne électorale de Bouteflika.  En 2005, il a été nommé président de la commission en charge de la révision de la constitution et de la loi électorale et la loi sur les partis du FLN. En septembre 2012, il a été réélu au siège de l’ONU pour un deuxième mandat de quatre ans au Comité des droits de l’Homme de l’ONU.

Mekamcha El Ghaouti est professeur de droit à l’université de Tlemcen. Il a été ministre de la justice dans le gouvernement de Smail Hamdani entre 1998 et 1999.

Abderrazak Zouina était membre du conseil constitutionnel entre mars 1995 et avril 1998. «Abderrazak Zouina a décortiqué la législation algérienne en matière de contrôle et de répression du trafic de drogue ».

Faouzia Benbadis,  il s’agit probablement de la petite-fille de Abdelhamid Benbadis. Elle est membre du conseil de la nation depuis 2008. El Mouhtarem

 

Commentaires

  1. youppi dit :

    C,est a dire que personne n’est indépendant…bonne constitution

  2. MERAMRIA dit :

    pourquoi plus bref delai lorsqu’il s’agit de l’algerie?

  3. sahnouni dit :

    Chaque mandat se précède toujours par une nouvelle constitution, c’est de la catastrophe.

  4. Bounif dit :

    Ce forcing de Bouteflika est très dangereux et n’augure rien de bon !

    Cet aventurier se réfugie dans la fuite en avant en pensant qu’il pourra ainsi imposer ses lubies à ceux qui sont contre une révision de la Constitution, qui n’est pas du tout la priorité du peuple algérien car elle ne vise qu’à assurer l’impunité et à amnistier le clan des prédateurs d’Oujda et Tlemcen pour les abus, méfaits et forfaits commis depuis 1999.

    Il se trompe énormément car les choses ne vont pas se passer comme le veut cet homme que le pouvoir a rendu fou à lier.

    SOS, peuple et pays en danger !

    Vive l’Algérie !

    Vive la République !

    Vive l’ANP, Garante de la Constitution et de l’Unité nationale menacées par le clan d’Oujda et Tlemcen, en pleine déliquescence à l’image de son parrain !

    Les internautes ont raison, ce n’est pas par hasard que ce sont Amar Ghoul, Amara Benyounès et consorts, connus comme des bouchkaras, qui demandent une « ouhda rabia, qui ne sert pas l’Algérie, comme l’ont dit Ouyahia, Benbitour, Benflis, et beaucoup d’autres personnalités politiques et de la société civile algériennes, dont la liste va sans doute s’allonger car notre pays est aujourd’hui menacé dans sa cohésion par une bande d’aventuriers, aveuglés par la cupidité et le pouvoir.

  5. Amine dit :

    Si toutes les wilayas isolées et abandonnées par Bouteflika depuis 1999, c’est à dire 44 sur les 48 que comptent le pays, avaient manifesté leur colère contre la hogra et la marginalisation, comme l’ont fait les wilayas du Sud et de la Kabylie, elles ne seraient pas dans l’état de sous-développement dans lequel elles se trouvent actuellement alors que le pays dispose de ressources financières importantes souvent mal utilisées, gaspillées et dont une grande partie a été volée par la corruption généralisée instituée par Bouteflika depuis 1999
    La meilleure chose donc que Bouteflika doit faire est de demander pardon au peuple algérien pour le mal qu’il lui a fait et de partir dans la honte avec les « hommes d’Etat qu’il a ramenés dans sa djellaba en 1999 car les fou du pouvoir comme lui finissent souvent exilés ou lynchés.

    L’Algérie que tu as trahie et trainée dans la boue, classée dernière dans de nombreux domaines n’a besoin ni de ta mascarade de la révision constitutionnelle ridicule ni de vos réformes ridicules, qui consacrent la régression et les reculs que le pays a connus depuis 1999.

    14 ANS BARAKAT!

    NE TOUCHEZ PAS A NOTRE CONSTITUTION !

  6. zitout dit :

    des experts de la leche

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER