Archive pour 'Actualités Algérie'

Faux billets à Oran: Un adolescent brûlé vif pour avoir dénoncé des voisins !

feu.jpgUn jeune de 14 ans court droit devant lui en criant, essayant d’éteindre le feu qui avait pris à ses vêtements et commencé à pénétrer son corps. Avec la rage du désespoir, il continue sa course folle. Soudain il tombe, s’en est-il fini de lui ? Non, puisqu’il avait eu le réflexe de rouler sur lui-même, ce qui lui permet d’éteindre les flammes qui dévoraient son corps. Ce n’est pas là le scénario d’un film, mais c’est vraiment l’enfer vécu par le jeune  B.N., un adolescent qui a failli être immolé par les jeunes de son quartier.

Selon La Voix de l’Oranie, trois jeunes du quartier lui avaient donné un billet de 500 DA pour leur acheter des cigarettes, mais le jeune adolescent les dénonce immédiatement aux gendarmes, après que le vendeur découvre que c’est un faux billet. Interpellé sur le champ puis interrogé, l’adolescent donne de suite les noms de ceux qui lui ont remis le billet.

(Lire la suite)

Nacera Merah: «La société algérienne n’est pas devenue xénophobe, elle l’a toujours été »

nacera1.jpgPensez-vous que la société algérienne est devenue xénophobe ?

Elle ne l’est pas devenue, elle l’a toujours été. L’esclavage est aboli depuis le XIXe siècle à peine. Dans le Sud algérien, on entend des noirs de peau qui traitent d’autres de « souadines », noirs, esclaves alors que nous, nous ne percevons pas la différence entre eux.

Certains étudiants, notamment les chrétiens, pensent que ces difficultés sont inhérentes à la religion faisant allusion à l’Islam. Etes-vous de cet avis ?

Il est vrai que l’Islam y est pour beaucoup. Les valeurs universelles ont cédé la place à la seule qui régisse les rapports entre individus : le prosélytisme religieux, à défaut de culture, de réflexions, de questionnements. L’Islam se distinguait par les qualités de ses pratiquants alors que maintenant, il justifie l’exclusion et le racisme non déclaré. On n’exclut pas les étrangers, on les isole. Car ils sont non musulmans, non pratiquants et leur rite est différent et ainsi de suite. Le religieux mal utilisé nuit davantage à la société que les pires problèmes que les étrangers rencontrent chez nous. Ils idéalisaient, peut-être les valeurs d’un pays « frère » pratiquant une religion qui se veut la meilleure. Extraits www.elwatan.com

Un étudiant africain: « Une hôtesse d’Air Algérie m’a traité de mal éduqué »

air.jpg«Tous mes problèmes ont commencé dans l’avion avec Air Algérie, avant même d’atterrir sur le territoire algérien. J’ai eu la malchance d’arriver en plein mois de Ramadhan sans le savoir. Ils nous ont servi le repas avant l’heure de l’appel à rompre le jeûne. J’ai commencé à manger croyant que les autres n’avaient pas faim. A ce moment là, j’ai eu juste droit aux agressions verbales de la part des voyageurs. Mais, c’est en demandant un verre du vin rouge que les voyageurs et l’hôtesse d’Air Algérie m’ont traité de tous les noms (mal éduqué, etc.», a racontré un étudiant africain à El Watan. (www.elwatan.com)  (Un excellent dossier sur « Le quotidien difficile des étudiants africains ».   

Algérie: 40 véhicules de tourisme au profit de la CNL

vhicle.jpgAu moment où des millions de familles algériennes réclament un logement, la Caisse nationale de logement (CNL), censée financer le logement, a lancé un avis d’appel d’offres national pour l’aqcuision de 40 véhicules de toutisme. Ces véhicules seront mis certainement au service des cadres dirigeants de la Caisse. El Mouhtarem 

Algérie: 3990 téliviseurs couleurs au profit des établissements pénitentiaires

tl.jpgLa Direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a lancé un avis d’appel d’offres national restreint pour la fourniture de téléviseurs couleurs au profit des établissements pénitentiaires. 2770 téléviseurs couleurs 55 cm et 1720 téléviseurs couleurs 37 cm. El Mouhtarem

Amizour : Les dures conditions de travail des ouvriers éboueurs

amizour.jpgReportage de R.Z pour « Algérie Politique » 

Sous une chaleur torride, des ouvriers communaux tentent de déboucher un regard d’assainissement obstrué voilà trois jours. Une odeur nauséabonde et les moustiques envahissent tout le quartier Bousabaâ, à proximité de l’école primaire Chahid Maouchi Md Amezine. Fort heureusement, les enfants sont en vacances..

La route, défoncée à divers endroits, est généreusement arrosée par les  eaux usées. Les passants riverains font toute une gymnastique pour passer de l’autre côté. Les pieds pataugent… Un véritable bourbier.  Normal ! On a l’habitude ! plaisante un jeune qui exécute une voltige pour traverser la chaussée. En effet, dans cette partie de la ville (Bousabaâ, Lotissement n°1 et Azemmour),  les canalisations éclatent de façons récurrentes.  Les services communaux, quand il leur arrive d’intervenir, se contentent de déboucher, de rafistoler, sans aller au fond: revoir tout le réseau d’assainissement. 

Des ouvriers livrés à eux-mêmes, sans aucune protection

Aujourd’hui, les mêmes ouvriers, munis de la même longue barre  de fer, leur seul «outil de travail», reviennent à la charge. Personne ne sait où creuser, personne ne sait où ça bloque… Quand ils sont organisés, les services concernés sont censés avoir les plans pour localiser les bouches d’égouts, les conduites d’eau. On  tâtonne, on creuse, on rebouche et on recommence… Alors que pour «d’autres» endroits de la ville et pour les mêmes interventions, les services municipaux n’hésitent pas à recours à la location d’engins de curage.

(Lire la suite)

Logements squattés en 2001 à Tizi Ouzou: 875 décisions de justice d’expulsion rendues

bat.jpgLe traitement par voie de justice du dossier des logements squattés à travers la wilaya de Tizi Ouzou, durant les événements qu’avait connus la région en 2001, s’est soldé, à ce jour, par la prononciation de 875 décisions d’expulsion exécutoires. «L’exécution graduelle de l’ensemble de ces décisions a donné lieu à la récupération de 75 logements publics locatifs (ex-LSL)», a indiqué le chargé du service juridique de ce promoteur immobilier, qui a rappelé que «l’OPGI en tant que partie civile avait introduit 1 058 plaintes contre autant de squatteurs identifiés».

Il a estimé à 1 200 le nombre de logements squattés durant la période indiquée, et réalisés au titre de différents programmes à travers les différentes localités de la wilaya, en précisant que «142 logements indûment occupés n’ont pas fait l’objet de dépôt de plainte pour cause de non-identification des squatteurs».

Après Oultache, c’est à Bouteflika de mettre fin aux fonctions de Tounsi

Par décret présidentiel du 24 Rajab 1431 correspondant au 7 juillet 2010, il est mis fin, à compter du 25 février 2010, aux fonctions de directeur général de la sûreté nationale «D.G.S.N», exercées par M. Ali Tounsi, décédé.

Chita pour le wali délégué de Bouzaréah (Alger)

wali.jpgDes citoyens anonymes ont publié ce texte sous forme d’une insertion publicitaire. El Khabar page 22.   

« Nous, les citoyens et citoyennes du centre de Bouzaréah, nous remercions notre wali délégué pour l’honnêteté, courtoisie, simplicité, qui nous a vraiment touché et marqué, et la façon de nous avoir écouté et régularisé les problèmes dont on souffert pendant de très logues années.  A qui nous souhaitons beaucoup de courage et une très bonne réussite dans son travail.  Que Dieu le bénisse et le récompense pour ses efforts et son honnêteté. Citoyens et citoyennes de Bouzaréah »

Ahmed Moulay Meliani est nommé commandant de la garde républicaine

garde.jpgPar décret présidentiel du 24 Rajab 1431 correspondant au 7 juillet 2010, le général-major, Ahmed Moulay Meliani est nommé commandant de la garde républicaine, à compter du 6 juillet 2010 en remplacement du général-major Abdelghani Hamel.

1...678910...60

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER