Archive pour 'Analyse'

Douze Ans après le Contrat national signé à Rome

rome.jpgrome2.jpghaa2.jpg
Douze ans après le « satanique » contrat de Rome, décrié par des Attafs, la panoplie des patriotards du verbe (logorrhées nationalissistes) et autres ex-officiers de l’armée coloniale:
décideurs malgré la volonté populaire. Et malgré les accords secrets de 1997 qui pérennisent la primauté du militaire sur le politique = l’exact contraire de la décision majeure du Congrès de la Soummam: primauté du politique sur le militaire.

Tout en suivant les tentatives maladroites (Niveau Louhha= bas de gamme) du pouvoir réel à vouloir instrumentaliser les concepts de réconciliation aux fins de les reprendre à son compte pour mieux les pervertir; il ne peut plus tromper personne ce pouvoir, qui dans tous ses compartiments que ce soit ses vitrines institutionnelles et ses relais visibles HIZBAOUATES (Partillons et autres), ou des clans, ses faces cachées (l’Arépublique du club des pins) n’a qu’une seule constante et elle n’est ni républicaine, ni nationaliste, ni patriotique ni aucun iste, isme ou autre machin, mais elle est simplement basée sur la conjugaison pérenne à son compte exclusif et de ses lampions de « AYAT EL KOURSI » (se maintenir que coûte sur le
trône) et user des privilèges de la « MA’IDA » (la Table ; la manne du pouvoir; la rente, la rapine et le bradage des richesses de la nation, etc;), import-import oblige!

Mais voila que dans la presse algérienne, je lis que des démocrates « sérieux » proposent en 2007 – après 200.000 morts, 30.000 disparus, plus de quinze années de terreur à laquelle ils y ont largement contribué en stimulant, derrière les blindés, Le COUP D’ETAT du 11 Janvier- et ce, plus de 12 ans après le contrat de national signé à Rome, qu’ils ont rejeté « globalement et dans le détail » en traitant de tous les noms d’oisons les artisans du dit contrat et soutenant la
démoctature bagages, corps et « âme!?’ Voila que ces « Démocrates très sérieux et très conséquents » proposent en 2007 en guise de sortie de la crise patente, visible et non latente, dans laquelle se débat notre pays depuis 1962 ; j’hésite, tellement c’est hallucinant .. ILS PROPOSENT L’OPTION DU DIALOGUE SANS EXCLUSIVE Y COMPRIS AVEC LES ISLAMISTES.

Allah ou Akbar – Lah Yerhham Li Matou

Pour reprendre une formule à grand impact parapsychologique, made in Base de LANGLEY: « ce ne sont que des dommages collatéraux », la merde qu’on a vécue n’était qu’une « opération chirurgicale nécessaire » pour « Sauver L’Arépublique ».

TAHHOUNAT Ya LAHA MIN MATHHANNA

RAKHOUSSAT Ya LAHA Min MARKHASSA

PS: Je ne peux m’empêcher de penser en ce moment à tous mes amis et connaissances et ceux que je n’ai pas connus, parmi les enfants de mon quartier, les lycéens, les femmes, les jeunes filles, les policiers, les militaires, et même ceux qui ont servi de chaire à canon parmi les barbus, et en particulier, permettez moi de faire sortir de l’ombre des algériens morts pour …?? à cause de ….??? que personne n’a cité ni dans la presse , ni dans la télévision, et qui n’auront ni symposium ni mémorial, si ce n’était le coeur meurtri de leur parents, leurs épouses, leur frères, leurs voisins, leurs amis.

- Mon ami d’enfance, mon frère défunt KASRI ABDELGHANI (Ghanou), enfant de Bologhine ancien champion d’Algérie en BOXE catégorie superwelter devenue soldat des forces spéciales, tombé au champs d’honneur les armes à la main pour défendre l’Arépublique de LARBI BELKHEIR et NEZZAR, les spécialistes de l’import-import.

- Le policier qui était agent de circulation au carrefour du Boulevard 1er Novembre – c’est une des personnes que je n’ai jamais connues personnellement- ce jeune algérois, enfant du « Cadix » quartier en contrebas de « Sour-Stara » qui habitait à l’entrée de la Rue Abdelaziz Mouzaoui dépendante d’Alger centre mais limitrophe de la CASBAH, que nul enfant du Cadix et de la casbah ne pourra oublier: ce policier -agent de circulation- aimable et aimé de tous pour sa simplicité et sa serviabilité, et qui avait pour devise servir et protéger; ce jeune Algérien que je ne connaissais que de vue pour l’avoir vu plusieurs fois, toujours en souriant, entrain de régler la circulation, fût lâchement assassiné par les terroristes au niveau de « Souq N’Kasser » « Marché couvert à l’entrée de la rue de la lyre » pour le seul objectif de lui enlever son arme ; il laissai sans tuteur et sans soutien ses nombreuses sœurs son petit frère
(07), ainsi que sa grande mère et son grand père vieillard à la retraite misérable.

Il était un élève studieux avec des félicitations, des encouragements à chaque trimestre que ce soit au CEM ou au lycée, son père était déjà mort depuis longtemps, sa mère couturière et femme de ménage à mi-temps qui était le soutien financier de la chaumière mourut elle
aussi ; alors que sa grande sœur se proposa d’aller faire la femme de ménage pour subvenir aux besoins de ses petites sœurs et ses deux frères, son cadet, ce jeune Algérien la stoppa nette, refusant l’idée de continuer ses études en laissant sa sœur faire la boniche des «Bouhioufs Endimanchés», et derechef opta pour le premier boulot trouvé, Agent AOP et il devint l’agent de circulation sus-mentionné.
Le monsieur permettez-moi d’utiliser un grand M: le MONSIEUR ne jouait pas avec le «NIF».

AASSA EDHIKRA TANFAAOU EL MOUWATININE.

Lorsque les sages prêchaient la bonne parole et bon sens pour faire taire les armes, en agissant avec des actes concrets pour faire primer la lucidité, le dialogue et le politique sur l’aventure
guerrière de frères contre frères, pour traiter les prémices de la guerre qu’ils ont toujours essayé de cacher, vous étiez parmi ces hérauts de la démoctature qui traitaient AIT AHMED de tous les noms d’oiseaux –  » Sira Naker Lahssan-, vous avez approuvé et applaudi le
coup d’état scientifique contre Ablehamid Mehri qui essayait de faire du Front de Liquidation de la Nation un parti politique autonome non à la solde du pouvoir. Vous fûtes et êtes parmi ceux qui se sont Rassemblés Contre la Démocratie, vous fûtes et êtes parmi les Partisans de l’Aliénation Générale au Système… Arépublicains… AASSA EDHIKRA ……
La ligne de Démarcation est faite, elle est claire et limpide (la ghoubar alayha) entre les hommes, les vrais et les autres (Democratawates, islamawates, – un pied par ci, un pied par là, les HHAnnounnates , les officiers du RND et les HHarkawates du FLN).

Ni vos logorrhées, ni les diatribes médiatiques- tous médias confondus-, ni vos élucubrations cérébro-spinales, ni vos théories théorisantes qui ne sont que des clichés importés d’orient et
d’occident, ni vos spéculations spéculantes, encore moins vos propositions proposantes n’arriveront à détourner l’histoire de son cours : le référendum populaire du 17 Mai a mis fin au jeux de rôles orchestré par les décideurs de club des pins. Le peuple à tranché
avec les vases communicants ; il est en attente d’une vraie alternative ; c’est celle qu’il construira lui-même sans vous et encore moins avec vos commanditaires.

Ecoutez … sentez …
Le règne de la sagesse, de la culture de la vie, de la Hikma, de la force des idées, de l’Algérie combattante …. Il arrive, il a fait jonction avec la jeunesse d’octobre qui ne fera pas de chahut de gamin…… il est là ….. il est tout près…. Patientez : c’est le 4,5 & 6 septembre 2007 avec Si LHOCINE, la relève est là.

 » elli zyan saadou ou tlâa nharou iban lel âabad chtara welli âatah rabbi ou ftahh bsarou bel ferhh we lhna we sâada »

Abat l’opium du peuple : le foot-ball, Vive les enfants d’octobre 88.

Casbah – Alger, le Mercredi 27 juin 2007
Youcef Mimouni
Citoyen Algérien Majeur

Abdelhamid Mehri : « Les élections ne sont qu’une mise en scène »

Abdelhamid Mehri, invité de « Fatour Essabah », a qualifié les résultats des dernières législatives de « fabriqués », partant du principe que l’expérience électorale en Algérie « est conçue comme une pièce de théâtre, avec des producteurs, des acteurs et une répartition des rôles, avec des quotas pour les joueurs ». Il a également insisté sur la nécessité pour le Front de libération nationale, de reprendre sa trajectoire initiale.
De plus, l’ex-secrétaire général du FLN a écarté l’idée de la « neutralité » des dernières élections législatives où le FLN a enregistré un certain recul du nombre de sièges à l’Assemblée populaire nationale. Selon lui, cette situation « révèle que le pouvoir ne désire pas le changement et œuvre à éradiquer toute vie politique ». M. Mehri a également critiqué les conditions dans lesquelles se sont déroulées les législatives, précisant que « le système actuel n’est plus capable de relever les défis intérieurs et extérieurs ».
De plus, il a qualifié la lettre du président de la commission nationale politique de la surveillance des élections, Saïd Bouchaïr, d’ « incident navrant » vu qu’elle confirme une mauvaise image des élections algériennes, à l’étranger.
Concernant la révision de la Constitution qui permettrait au président de la République de se présenter pour un troisième mandat, M. Mehri a déclaré : « Je ne crois pas que le prolongement ou non de mandat du présidant Bouteflika soit une question importante, si le Président ne peut pas s’appuyer sur des institutions efficaces ».
Par ailleurs, M. Mehri a précisé que la charte pour la paix et la réconciliation nationale a donné des prérogatives au ministère de l’Intérieur qui dépassent celles de la Constitution.

Abdelhamid Mehri: Pourquoi je n’ai pas voté?

لماذا لم أنتخب؟

mehri19elkhabar.jpg

 

 

 

الجزائر 19 ماي

 

 

2007

 

عبد الحميد مهري

 

لم أشارك في الانتخابات التشريعية انطلاقا من قناعات شخصية قد أشترك فيها مع غيري من المواطنين· إنني لم أكن،

 

 

باختصار، مطمئنا، عند ما أنتخب، أنني أؤدي واجب الاختيار الحر الذي يرتبط بالمواطنة، أو أنني أواصل السير في نفس

 

 

الطريق الذي جمع جيلنا بقوافل الشهداء، أو أنني أساهم في بناء مستقبل أفضل للأجيال التي تأتي من بعدنا·

 

لكن مقاطعة الانتخاب ليست قضية شخصية فقط، بل هي ظاهرة اجتماعية لها أسبابها وأبعادها في الحياة السياسية· وأنها بالتأكيد ليست برنامجا سياسيا يمكن أن يساهم في حل مشاكل البلاد ولكنها رسالة من المجتمع يجب على الذين بيدهم صياغة القرار أن ينزلوها منزلتها الصحيحة· ويخصّوها بقراءة سليمة تتجاوز النظرة إليها كمجرد شعارات ترفعها أحزاب أو شخصيات قد نختلف معها في الاتجاه أو الممارسة السياسية· لأن جوهر القضية هو لماذا يقاطع الناخبون الانتخابات من تلقاء أنفسهم أو يستجيبون لدعوة المقاطعة؟

 

 

هناك أسباب عديدة ساهمت في تضخيم ظاهرة المقاطعة، منها:

 

-غياب النقاش الجاد حول التحديات الداخلية والخارجية الحقيقية التي تواجهها بلادنا، والالتفاف عليها بعموميات غامضة، ومحاولة الفوز بالمصداقية عن طريق دغدغة المشاكل اليومية للمواطن·

 

-تقديم صورة عن الانتخابات التشريعية في جميع مراحل ومستويات تحضيرها، بأنها في الأساس عملية ترمي للإبقاء على نظام الحكم القائم، وترميم السدود التي أقيمت للحيلولة دون تطويره أو تغييره·

 

-الاعتقاد السائد بأن المشاركة في الانتخابات واختيار نواب جدد مهما كانت كفاءاتهم، في ظل نظام الحكم القائم لا يقدم ولا

 

 

يؤخر شيئا·
صحيح أن تزوير الانتخابات، بالمعنى التقني والتقليدي للكلمة، لم يعد هو العامل الأساسي الذي يكيّف نتائجها، ذلك أن السلطة دجّنت الساحة السياسية كما تريد طيلة سنوات عديدة، وبطرق ووسائل مختلفة، إلى حد يمكنها من مخاطبة السحب الانتخابية مطمئنة: أمطري حيث شئت فسيأتينني خراجك·

 

إن العزوف عن المشاركة في الانتخاب، الذي اتسع بشكل ملحوظ، يعكس الطموح إلى تغيير سياسي عميق، أصبح اليوم

 

 

حلما مشتركا بين جميع شرائح المجتمع، رغم اختلاط هذا الحلم بما يشبه اليأس من حدوثه في المنظور القريب·

 

فمتى يدرك المسؤولون وأصحاب القرار أن معطف نظام الحكم لم يعد يتسع للمجتمع الجزائري اليوم؟

 

 

 

 

 

1...45678

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER