• Accueil
  • > Blog et internet en Algérie

Archive pour 'Blog et internet en Algérie'

Algérie: La moitié des cybercafés sont fermés

Algérie: La moitié des cybercafés sont fermés dans Blog et internet en Algérie internetLes cybercafés mettent la clé sous le paillasson par paquets.  Le département de Moussa Benhamadi a estimé à 1500 le nombre d’espaces communautaires et à 5000 celui des cybercafés. «Le nombre de clients abonnés aux différents réseaux d’Adsl a atteint 1,6 million, alors que celui des utilisateurs d’Internet est fixé à 10 millions», a-t-on précisé.

Les difficultés charriées par l’exigence d’agrément par le département de l’intérieur pour ouvrir un cybercafé a contraint bon nombre d’entre eux à fermer boutique. (Lire la suite)

Mon blog a été attaqué

Cher (e)s ami (e)s

Mon blog a subi une attaque hier. Vous avez certainement remarqué la disparition de plusieurs articles. 

UE: L’ancien ministre allemand de la Défense va promouvoir la liberté sur le net

allemangne.jpgL’ancien ministre allemand de
la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg a été chargé lundi par
la Commission européenne d’une mission pour aider les internautes et blogueurs d’opposition vivant sous des régimes autoritaires, rapporte l’AFP.
Guttenberg, jusque-là considéré comme une étoile montante de
la CDU, le parti d’Angela Merkel, avait démissionné de ses fonctions de ministre le 1er mars dernier après avoir été accusé de plagiat dans sa thèse de droit.

 

Le parquet de Hof (sud) a annoncé fin novembre mettre fin à son enquête sur cette affaire après un don de 20.000 euros versé par l’ancien ministre à une organisation caritative. 

 

M. zu Guttenberg sera chargé de faire le lien entre les Etats de l’UE, des  pays tiers et des organisations non gouvernementales pour promouvoir la stratégie européenne en la matière, a annoncé au cours d’une conférence de  presse la commissaire européenne chargée de l’Agenda numérique, Neelie Kroes.

(Lire la suite)

Algérie: Un blog censuré

abdou.jpgLe blog « CLUB DES DÉMOCRATES ALGÉRIENS » www.abdoumenfloyd.centerblog.net subit une censure en Algérie depuis plus de deux mois. Il est impossible d’accéder au blog depuis l’Algérie avec une connexion Internet classique, pour le faire il faut se connecter derrière un proxy ou avoir une connexion indépendante. Techniquement, il est impossible de connaitre la source exacte de cette censure, aucune explication de la plate-forme Centerblog sur ce sujet, mais il est clair qu’il s’agirait d’un filtre et d’un brouillage/parasitage web. Je condamne avec fermeté cette énième censure de l’expression libre, après le site Rachad et la Radio Kalima, c’est aujourd’hui le tour de ce blog, qui apparemment dérange l’oligarchie qui gouverne ce pays !
Salutations militantes

Abdou BENDJOUDI

Militant pour la démocratie, les droits de l’Homme et le progrès en Algérie. Blogueur, Militant associatif

 

 

El Mouhtarem à la troisième rencontre des blogueurs arabes à Tunis

blog.bmpPar El Mouhtarem

Depuis dimanche, 2 octobre, je suis à Tunis où je prends part à la troisième rencontre des blogueurs arabes. La rencontre est organisée par la Fondation Heirich Böll, Global Voicies et Nawaat tunisienne. C’est une occasion pour moi de revoir des ami ()s blogueur-ses que j’ai rencontrés il y a deux ans à Beyrouth (Liban). L’édition de cette année se tient dans un contexte différent de celui de 2009. En 2009, personne ne pouvait imaginer qu’il était possible d’organiser une rencontre de blogueurs en Tunisie. Et pour cause. La Tunisie de Benali traquait les cybers activistes et contrôlait l’internet au point où il était impossible d’accéder même à certains sites d’information. D’ailleurs, au premier jour de notre rencontre dimanche, le directeur de l’Agence tunisienne de l’internet a révélé que des sociétés américaines et européennes, à l’époque de Benali, expérimentaient les outils de censure en Tunisie !

Bref. La Tunisie a réussi sa révolution. Les Tunisiens ont réussi à chasser leur bourreau. Aujourd’hui tout le pays respire… L’élection d’une assemblée constituante est prévue pour le 23 octobre prochain… J’ai rencontré des candidats indépendants. Je leur ai même évoqué l’expérience algérienne où en juin 1991, à l’occasion des élections législatives reportées, le pouvoir a utilisé les candidats indépendants pour affaiblir les partis politiques. Les « indépendants » tunisiens, notamment les blogueurs, se disent conscients des enjeux…Ils disent qu’ils ne sont pas convaincus par les partis politiques… C’est la seule raison qui les aurait poussées à se présenter à l’élection du 23 octobre… Les « indépendants » se plaignent de leur marginalisation par les médias tunisiens et de l’inexistence de moyens financiers qui leur permettraient de mener une bonne campagne électorale.

A la question de savoir si les islamistes d’Enahda leur font peur à l’occasion de l’élection prochaine, les blogueurs tunisiens répondent par NON. Ils ne souhaitent pas la victoire des islamistes mais, en cas de victoire de ces derniers, les tunisiens n’appelleraient pas à l’arrêt des élections. Ils veulent épargner à leur pays 200.000 morts.

(…) Au premier jour de la rencontre, j’ai retrouvé Hisham El Mirat du Maroc, Sami Bengharbia de GV, Malek El Khadraoui de la Tunisie, Slim Amamou, Leena Benmehenni… Slim Amamou, ancien secrétaire d’Etat à la jeunesse a changé de look. Cheveux bouclés et barbe. On a discuté de l’Algérie et bien sûr de l’avenir de la Tunisie…Actuellement, il a mis son savoir faire et ses compétences au service des candidats indépendants à l’élection prochaine. Lina Benhenni, nominée au prix Nobel de la paix dit que cela ne changera rien en elle. «Le prix Nobel de la paix ne m’intéresse pas », m’a répondu Leena, une blogueuse très populaire en Tunisie. Elle est très touchée par les attaques qu’elle reçoit notamment de certains milieux tunisiens.

Revenons à nos moutons. Alors qu’en Tunisie, le peuple respire l’air pur de la démocratie, chez nous, c’est «Avancer en arrière », comme le disent les receveurs de bus. Il suffit de cliquer sur TSA ou un autre site d’information pour lire ce qui suit:  « Des prédicateurs de l’ex-FIS lancent une campagne CONTRE les débits de boissons alcoolisées », «Libyens recherchés : l’Algérie MENACE d’appliquer les résolutions de l’ONU », « Les candidats à la présidentielle INTERDITS de se retirer de la course », « Incursion terroriste dans deux bars au sud de Tizi Ouzou », « Des jeunes descendent dans la rue et se heurtent aux forces de l’ordre », «Un texte éloigné de l’esprit d’une transition démocratique»…Llah Yetar.

Enfin, je suis de tout cœur avec les amis de RAJ qui organisent un sit-in à l’occasion du 5 octobre à la Place des Martyrs à Alger.

NB: Nous sommes deux Algériens à  prendre part à la rencontre, moi et Abdou www.abdoumenfloyd.centerblog.net

Algérie: Le taux de croissance de Facebook est de 150 % par an

face.jpgAbdelaziz Derdouri, ancien colonel de l’ANP, et professeur à l’Institut des sciences politiques d’Alger, a expliqué hier à Alger, que le réseau social Facebook a tendance à se développer à grande échelle en Algérie. «Avec 2 200 000 utilisateurs, le taux est de 150 % par an. C’est énorme», souligne M. Derdouri. «Tout cela fait que Facebook trouve un terrain favorable pour des desseins inavoués».

Appel du 17 septembre: Note de la DGSN aux sûretés de wilayas !

chorta.jpg

Des modifications ont été apportées à cette note avant publication.

L’appel du 17 septembre ou la stratégie du chaos du pouvoir algérien ?

17sept1.jpgPar El Mouhtarem  

Le pouvoir algérien semble passer à une autre étape dans sa stratégie contre les mouvements de contestation. Après avoir verrouillé les champs politique et médiatique, les décideurs ont décidé de terroriser les Algériens qui ont fait des réseaux sociaux, notamment Facebook, leur lieu de rencontre et d’échanges. Le DRS qui dirige d’une main de fer les affaires du pays a opté maintenant pour la stratégie du chaos.   

Selon la définition des spécialistes, « la stratégie du chaos fonctionne sur l’entretien mensonger de la terreur; elle gère et attise le désordre, l’effroi, la crainte religieuse, la panique sociale, la haine raciale, pour mieux affirmer son contrôle liberticide. Le cynisme de sa pratique nous informe sur son projet idéologique: celui d’un pouvoir seigneurial et sans partage »…  

En refusant de sortir dans la rue, aujourd’hui 17 septembre, les Algériens ont déjoué une manœuvre des services. Il leur reste aussi à ne pas céder à l’intimidation que consiste dans la présence, palpable, des agents du système sur les réseaux sociaux. Le système aime créer la paranoïa générale afin d’étouffer l’expression libre des Algériens. Il veut nous pousser à déserter le Net. Il faut donc continuer à s’exprimer librement sur le net… pour la liberté et les droits élémentaires des Algériens. Sans peur. Les seuls paranos, ce sont les chiens de garde du système. 

 

Pour mettre en garde contre les manifestations du 17 septembre: Des SMS sont envoyés aux Algériens

 

sms.jpgUne campagne contre l’appel à la manifestation le 17 septembre en Algérie relayés par facebook, est menée par le DRS par l’envoi de millions SMS aux citoyens. «Le 17 septembre 1978 accord Camp David pour faire plier les pays arabes devant le sionisme. Le choix du 17 sep n’est pas un hasard pour les ennemis des peuples arabes»,  «La date du17 septembre n’est pas un hasard pour les ennemis de l’Algérie et du monde arabe. 17 Septembre 1982, ISRAEL MASSACRE 5000 PALESTIENS0 SABRA et CHATILA », ou encore « Le sinistre Napolean 3 visite Alger colonisée le 17 Septembre 1860, Sarkozy veut être ce Napolean », sont les nombreux messages reçus par les Algériens. 

Pour sa part, le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a réagi en accusant «des parties étrangères» de vouloir provoquer des troubles en Algérie. «Si c’était des gens de l’intérieur, nous les aurions démasqué et arrêtés, mais les indices nous orientent vers des parties étrangères en relation avec l’entité sioniste». El Mouhtarem

 


Yacine Zaid à La Nation: « Le pouvoir présente tout opposant, sur la toile, comme un traître à son pays »

Yacine Zaid a été arrêté une fois le 12 Février dernier à l’occasion d’une marche de la CNCD à Alger. Il a été libéré le même jour. mais les autorités semblent voir en chaque militant, en chaque citoyen engagé un ennemi à pourchasser.

 

Il y a quelques jours, tu as été convoqué par la police de Batna, toi l’enfant de Laghouat, pour t’interroger sur ta supposée «implication dans un mouvement Chaoui qui revendique l’indépendance des Aurès». Peux-tu nous raconter ce qui s’est réellement passé ?

 

 

Yacine ZIAD
Yacine Zaid : Jeudi 18 août 2011, un policier se présente chez moi pour me demander de me rendre au commissariat de police de Laghaout pour récupérer une convocation qui m’a été adressée. Arrivé au commissariat, et à ma grande surprise, on m’a remis une convocation venant du commissariat de police de la wilaya de Batna ! Une ville, faut-il le souligner, située à 600 kilomètres de mon lieu de résidence. Dans la convocation qui a un caractère urgent, il m’est demandé de me présenter dans les plus brefs délais.

Après la fête de l’Aid, c’est-à-dire le 4 septembre, j’ai pris de la route en direction de la ville de Batna. Je me suis présenté, comme prévu, au commissariat de police du chef-lieu de wilaya. Pour lire la suite www.lanation.info

12345...11

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER