Archive pour 'Classement Algérie'

L’Algérie au 112ème rang du classement du Forum économique mondial

L’Algére classée à la 112e place en matière de facilitation du commerce extérieur sur une liste comportant 121 pays. Seulement cinq pays africains font pire que nous en matière de complication des procédures: Burundi, Nigeria, Zimbabwe, Côte d’Ivoire, Tchad. Le rapport du Forum économique mondial pointe du doigt les procédures douanières dont la complexité force le pays à être à la 115e pour ce chapitre.  La corruption est un autre indice intégré par l’étude. On est à la 72e position à propos de cette donne. Le manque de transparence des taxes est aussi un mal dont souffre le commerce extérieur car celles-ci changent tout le temps tout comme leurs modalités de paiement…

Conditions de vie: Alger à l’avant-dernière place !

sale.jpgDans un  classement  publié mercredi par la revue britannique «The Economist», évaluant les conditions de vie dans 140 villes dans le monde, Alger occupe la 138e place mondiale, avec Dhaka (Bengladesh). La capitale vient immédiatement après Téhéran, (Iran), Karachi, (Pakistan), Lagos, (Nigeria) et Abidjan, (Côte d’Ivoire). Harare la capitale du Zimbabwe occupe la dernière place de ce classement réalisé chaque année. Selon cette étude, les villes se situant en queue de liste sont confrontées à un défi quotidien «en matière de qualité de la vie». Celle-ci est établie sur la base d’une enquête prenant en compte une trentaine d’indicateurs qualitatifs et quantitatifs ciblant la stabilité, la qualité des soins de santé, la culture et l’environnement ainsi que  l’éducation et les infrastructures.

(Lire la suite)

Algérie:100 000 cas d’Alzheimer par an

Cent mille (100 000) cas d’Alzheimer ainsi que 60 000 nouveaux cas d’AVC (accident vasculaire cérébral) sont enregistrés annuellement par la Société algérienne de neurologie et de neurophysiologie (SANNC). Selon le professeur Arezki Mohamed, président de la Fédération maghrébine de la société algérienne de neurologie et neurophysiologie, l’Algérie compte 300 000 épileptiques, 50 000 Parkinsoniens, 10 000 cas de sclérose en plaques, rapporte Le Courrier.

L’Algérie à la 99ème place, en terme de compétitivité économique

econo.jpgL’Algérie a reculé de 18 points, a indiqué un rapport sur la compétitivité économique, publié, lundi, par la Banque Mondiale, sur son site, et classe l’Algérie à la 99ème place, parmi 134 pays, alors qu’elle a été classée 81ème, en 2007. Le même rapport a noté que l’économie algérienne accuse un retard monumental dans la mise en œuvre des réformes, soulignant que la quasi-totalité des indicateurs économiques actuels sont négatifs. Dans le même sillage, il relève que l’économie algérienne demeure faible, en matière d’efficacité, elle vient à la 113ème position. Par ailleurs, le rapport ajoute que l’Algérie a été classée en 84ème position, en matière des infrastructures, et c’est grâce à la hausse du prix de pétrole, que l’Algérie a pu garantir une position meilleure, dans le rapport élaboré par la Banque Mondiale. En ce qui concerne les indicateurs concernant les secteurs de la santé et l’éducation, l’Algérie vient à la 76ème position.

Marché des assurances: L’Algérie au 68e rang dans le monde

cna.jpgL’assurance algérienne occupe le 68e rang mondial avec une part de marché de 0,016% du marché mondial. L’Algérie ne participe qu’à hauteur de 1,3% du marché de l’assurance sur le continent africain qui lui-même ne pèse guère plus de 1,1% du marché mondial de l’assurance, avec pourtant une population de 900 millions d’habitants. Sans tenir compte de l’Afrique du sud qui totalise à elle seule 82% du marché continental, l’Algérie représente 7% du marché africain. Les 16 sociétés du marché algérien totalisent un chiffre d’affaires annuel de 460 millions d’euros en 2006, faible dans l’absolu. Source KPMG.

Démocratie: L’Algérie à la 133ème place

Le rapport élaboré par The Economist Intelligence Unit sur l’index de la démocratie dans le monde a classé l’Algérie au 133e rang sur un total de 167 pays.  La Jordanie (117e), la Mauritanie (118e), l’Egypte (119e). Le Maroc devance l’Algérie classée au 133e rang et la Tunisie à la 141e place.  El Mouhtarem

Copyright: L’Algérie sur la liste noire

copyrightf51c1.pngLes États-Unis ont placé l’Algérie, le Canada et l’Indonésie sur leur liste noire des pays protégeant mal les droits de propriété intellectuelle, ou ce qu’il est convenu d’appeler le copyright. Cette «liste de surveillance prioritaire» est expliquée, du côté américain, par «l’inquiétude quant à la nécessité persistante d’une réforme du droit de la propriété intellectuelle, ainsi qu’à une application insuffisante de la loi», peut-on lire en substance dans un communiqué des services du représentant américain au Commerce extérieur (USTR). 

(Lire la suite)

10% des Algériens sont atteints du diabète

La population algérienne souffre de plus en plus de diabète. En effet, «10% de la population sont atteints de cette maladie», a déclaré le Pr. Brahim Oudjib, chef du service de diabétologie à l’hôpital militaire d’Aïn Naâdja, lors de l’ouverture des 2èmes journées du diabète. «Même si on parle, dans le milieu de la santé, de 700.000 personnes déclarées, le chiffre est largement dépassé puisque la maladie est silencieuse et suscite encore les inquiétudes des professionnels de la santé car sous-estimée par de nombreuses personnes qui ignorent leur état».

4.500 nouveaux insuffisants rénaux recensés chaque année en Algérie

rein2.jpgPlusieurs spécialistes de renommée mondiale se sont réunis, hier, à l’hôpital de Beni-Messous, à Alger, pour débattre de l’insuffisance rénale qui touche 13.500 Algériens. Selon les statistiques, cette maladie chronique qui se développe souvent sans symptôme touche annuellement 4.500 personnes qui s’ajoutent ainsi à une longue liste de malades qui ne trouvent pas d’organes pour la transplantation. Selon les statistiques, près de six millions d’Algériens présentant un risque d’atteinte rénale et qui nécessitent un suivi médical permanent.

«10% de nos enfants de moins de 15 ans ne vont pas à l’école »

 

ecolier.gif«10% de nos enfants de moins de 15 ans ne vont pas à l’école et 200.000 sont renvoyés avant l’âge de 16 ans, pour différentes raisons dont la responsabilité incombe autant aux parents qu’à l’école », a affirmé hier Mustapha Khiati, président de la Fédération nationale de la recherche médicale (Forem), lors de son passage sur les ondes de la radio nationale chaîne III.

1...456789

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER