Archive pour 'Corruption Algerie'

Algérie: 200 millions de dollars dans le compte du SG du ministère des Travaux publics !

dollars.jpgLes services de sécurité ont interrogé récemment le Secrétaire général du ministère des travaux publics au sujet d’un compte bancaire qu’il a ouvert en Espagne. Selon El Khabar hebdo, 200 millions de dollars ont été versés dans le compte du haut responsable algérien. Cette somme, souligne El Khabar hebdo, représente la tchippa exigée aux entreprises étrangères contre l’octroi de marchés dans le cadre du projet de l’autoroute Est-Ouest. Par ailleurs, le journal affirme que le taux de réalisation de l’autoroute ne dépasse pas les 30 %, alors que le ministre affirme avoir réalisé plus de 80 %. El Mouhtarem 

L’ex-président taïwanais condamné à la prison à vie pour corruption

chenshuibian.jpgL’ex-président taïwanais Chen Shui-bian, âgé de 58 ans, a été condamné vendredi à la prison à vie pour corruption, a rapporté la télévision locale. M. Chen a été reconnu coupable de détournement de fonds, blanchiment et d’avoir touché des pots-de-vin, a indiqué la chaîne ETTV. L’ancien président taïwanais, élu en 2000 puis réélu en 2004, avait quitté la scène politique affaibli par des scandales de corruption à répétition dans son entourage immédiat. Il avait perdu son immunité après avoir quitté ses fonctions en mai 2008 et avait été placé en détention provisoire le 12 novembre, rapporte l’AFP.

Affaire « BCIA »: des biens de condamnés recensés en vue de leur saisie

bcia.jpgPlusieurs biens ont été recensés au nom de personnes condamnées à dédommager la Banque extérieure d’Algérie (BEA) dans le cadre de  l’affaire de l’ex-Banque commerciale et industrielle d’Algérie (BCIA), a affirmé à l’APS le P-DG de la BEA, Mohamed Loukal.  »Plusieurs biens appartenant à des personnes condamnées à dédommager la BEA dans le cadre de l’affaire de l’ex-BCIA ont été recensés en vue de leur  saisie conformément à la décision de la justice prononcée en juin dernier par  le tribunal criminel près la Cour d’Oran », a indiqué M. Loukal. « L’opération suit son cours pour déterminer l’existence, en Algérie ou à l’étranger, d’autres biens meubles et immeubles chez l’ensemble des personnes  concernées », a fait savoir le PDG de la BEA.  

Le tribunal d’Oran avait statué sur le volet civil de cette affaire le 9 juin dernier en approuvant le rapport d’expertise qui met en évidence la part incombant à chacun des 48 condamnés, dont 9 en état de fuite, tenus de  dédommager la BEA d’un préjudice de plus de 13 milliards DA. Les concernés doivent également verser à la BEA un milliard DA pour  la réparation du préjudice moral subi par cette banque.  

L’affaire « BCIA » a pour trame de fond des traites avalisées en 2003  par cette ex-banque privée mais jamais remboursées à la BEA. Le patron de la « BCIA » Kharroubi Ahmed et son fils Mohamed Ali, tous  deux sous le coup d’un mandat d’arrêt international, figurent parmi les personnes en fuite et condamnées par contumace le 28 février 2007 à 10 ans de réclusion.

LSP: Détournement et scandale à Béjaïa

logementlsp.jpgDes proches du Chef de cabinet de l’ex- Wali et de hauts cadres du ministère de l’Habitat ainsi que des joueurs de la JSMB et du MOB ont bénéficié et revendus, pour certains, en catimini des logements destinés à une catégorie sociale bien précise.  L’ancien DFC de l’OPGI suspendu par l’ancien P-dg pour avoir dénoncé le scandale dans les attributions de ce type de logements,  a exhibé des dossiers dans lesquels figurent des élus de l’APW qui ont bénéficié de ces logements ainsi que d’autres personnes proches de hauts cadres du ministère de l’Habitat et des proches de l’ancien Pdg.

Le projet de réalisation de 390 logements LSP au quartier de Tala Ouryan en plein centre-ville de Béjaïa a été inscrit en 2002. L’attribution de ces logements aux élus de l’APW a eu lieu le 17 avril 2005; c’est la raison pour laquelle l’homme par qui le scandale est arrivé qui est cet ancien DFC ; s’interroge si ces élus ayant bénéficié de ces logements étaient inscrits dans le lot des autres souscripteurs c’est-à-dire avant le lancement du projet ou étaient-ils sur une liste d’attente au cas où des postulants se désisteraient. Ces attributions ont eu lieu à l’époque de Rachid Fatmi ancien wali de Béjaïa muté à Souk Ahras.  Synthèse d’El Mouhtarem d’après Le Courrier

Amar Saadani a détourné 3000 milliards YA BOREB !

saadani11.jpgL’ancien président de l’Assemblée populaire nationale (APN), ancien pompiste de Naftal, ancien danseur de la troupe folklorique d’El Menaï, Amar Saadani a détourné 3000 milliards (300 millions d’euros) dans le cadre du Plan national du développement rural (PNDRA). Selon El Khaber hebdo, Saadani a acheté une villa à 50 milliards à Hydra, un appartement à Paris (6 millions d’euros) et d’autres biens immobiliers en Espagne. El Mouhtarem 

Algérie: Des milliards détournés !

alger.jpg«La richesse délaissée fait apprendre à voler». Voila une toute petite chronologie de Dawlet Boutef & Co:

- Détournement de 3200 milliards de la BNA. Le fils de l’actuel ambassadeur d’Algérie en France et des commissaires de police impliqués. La ministre de la culture, Khalida Toumi a “dilapidé” 800 milliards de centimes pour le 2ème festival panafricain. Algérie Poste (AP) liée au détournement de deniers publics estimés à plus de 130 millions DA. Fellah Hacène, l’actuel vice-président de l’APW (RND) de Annaba à été placé sous mandat de dépôt pour évasion fiscale de plus de 20 milliards de dinars ! Un directeur d’une banque détourne 5 milliards ! et à été condamné par le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed de la cour d’Alger à 10 ans de prison ferme. Détournement de 147 milliards à Béjaïa. Selon El Watan 210 milliards engloutis par des projets «douteux» à Chlef . Encore ! Plus de 12 milliards DA destinés aux cantines scolaires dilapidés . Amar Saïdani, président de l’APN et membre de l’instance exécutive du FLN a “dilapidé” 4000 milliards de centimes, dont 140 concernent la wilaya de Djelfa. Il était mêlé à cette affaire par sa société écran Al Karama.

QUI DIT MIEUX ?

Il y a pas que les affaire Khalifa, Tonic, Tahkout, Pharmalliance, Imprimerie El Achour et Draria, Club et hôtel des Militaires ….etc Que je ne connais pas le chiffre exact de la DILAPIDATION de DRAHEM ECHAAB .
Aussi Faut Compter les Autres “Zerdats” et Festivités et les Compagnes Électorales ?
Par PAUVRE SAMARITAIN EN ALDJERIE .

Dilapidation de fonds de la Sonatrach: peines de 4 à 7 ans de prison ferme

sonatrach.jpgLe Tribunal criminel près la cour d’Alger a condamné mardi trois accusés dans l’affaire de dilapidation de fonds publics de
la Sonatrach (1.313.324.615,17 DA) et d’encaissement d’une somme d’argent pour la conclusion d’un marché au nom de l’Etat à des peines allant de 4 à 7 ans de prison ferme, rapporte l’APS.

Le ressortissant français Michel Howard André, gérant de la compagnie ITGA a été condamné à 4 ans de prison ferme pour complicité dans la dilapidation de deniers publics et falsification de documents administratifs et bancaires et pour avoir bénéficier de l’influence d’agents d’une institution publique. Par ailleurs, les accusés Kherour Brahim Cherif et Bensmail Mohamed  (deux cadres de la Sonatrach) ont été condamnés à 7 ans de prison ferme pour dilapidation de deniers publics, délit de passation de marché contraire à la législation et encaissement de sommes d’argents.

(Lire la suite)

Cimenterie de Chlef: Le PDG et son fils écroués

ciment.bmpLe PDG de la cimenterie de Chlef et son fils, âgé de 22 ans, sont mis en cause dans une affaire d’acquisition illégale de ciment. Tous les deux sont passés hier devant le procureur de la République puis le magistrat instructeur près le tribunal de Boukadir. Ce dernier a ordonné leur incarcération à l’issue de l’audition qui a duré toute la matinée.

L’enquête a été menée en avril dernier, pendant un mois, par le chef de la compagnie territoriale de la Gendarmerie nationale de Boukadir. Cette enquête a révélé que le fils du PDG, étudiant, bénéficiait de quotas de ciment en violation du nouveau cahier des charges de la SGP de l’industrie du ciment qui oblige tous les dépositaires à avoir chacun une surface couverte de 460 m2. Or, celui-ci ne possédait qu’un local de 140 m2 pour lequel, dit-on, il a fait délivrer un faux contrat de location. Le PDG, qui s’occupait également à l’époque du service commercial, a, selon les mêmes investigations, couvert cet acte et aidé son fils à acquérir des quantités mensuelles de ciment dans des conditions contraires à la réglementation d’achat en vigueur. Cela s’est poursuivi jusqu’au mois d’octobre 2008, où, suite à un article de presse dénonçant cet état de fait, le responsable en question a dû stopper l’approvisionnement de son fils. D’après El Watan

Affaire Algérie Poste: Des peines allant de l’acquittement à 4 ans de prison ferme

poste.jpgLe tribunal correctionnel de Sidi M’hamed (Alger)  a prononcé, dimanche, des peines allant de l’acquittement à 4 ans de prison  ferme à l’encontre de 33 accusés dans l’affaire d’Algérie Poste (AP) liée au  détournement de deniers publics estimés à plus de 130 millions DA.         

Les inculpés ont été condamnés pour « octroi de privilèges non justifiés en matière de marchés publics », « dilapidation et détournement de deniers publics »,  « corruption » et « faux et usage de faux d’écritures commerciales et bancaires ». Le tribunal correctionnel a prononcé une peine de 4 ans de prison avec  un an de sursis contre l’accusé El Baouni Mohamed Lamine, directeur des Finances  et comptabilité d’Algérie Poste pour « octroi de privilèges non justifiés en  matière de marchés publics » alors que l’accusé Bechar Redouane, directeur des moyens  généraux d’AP, a écopé de deux ans de prison avec sursis.         

Les deux autres accusés Sahabi Nacer (sous-directeur des approvisionnements)  et Dekdak Toufik (receveur de poste à Birkhadem) ont été condamnés respectivement  à un an de prison avec sursis et un an de prison ferme alors que certains entrepreneurs  ont été acquittés.  Selon l’arrêt de renvoi, ce détournement qui a porté préjudice à Algérie  Poste concerne l’approvisionnement en équipements pour l’imprimerie de la Poste.  Les accusés sont les receveurs de poste de Ben Aknoun, Birkhadem, Chéraga et  Hydra ainsi que des employés de la Direction générale, des ingénieurs et des  entrepreneurs. 

Les faits remontent, selon la même source, au 5 avril 2007 lorsque les  employés d’Algérie Poste ont rédigé une requête sur les dépassements et violations  de la loi sur les marchés par plusieurs fournisseurs en imprimés qui ont été  payés en espèce et d’une manière illégale pour un montant dépassant les 130  millions DA.  Le parquet avait requis contre les mis en cause des peines allant de  5 à 15 ans de prison ferme alors que la défense a plaidé l’innocence  de ses mandants.(APS)       

Comment Achour Abderrahmane a dilapidé l’argent de la BNA ?

achourabderahmane.jpgLe procédé utilisé pour subtiliser 21 milliards de dinars de la Banque nationale d’Algérie (BNA) consiste en la création légale d’au moins 9 entreprises fictives, gravitant autour d’une société principale, National A+ qui, elle, existe sur le terrain. La deuxième étape consiste en l’ouverture de 12 comptes: 9 à Cherchell, 2 à Koléa et 1 de National A+ à Bouzaréah. Puis vient la troisième étape durant laquelle interviennent les dépôts de chèques au nom de National A+ pour encaissement au profit des différentes sociétés fictives gérées par Achour par procuration. La quatrième étape consiste à laisser en suspens entre les agences toutes les écritures dans le but de laisser les opérations sans suite et assurer à Achour l’encaissement des chèques alors que les comptes ne sont pas approvisionnés. De Bouzaréah, les chèques sont transférés d’un compte à un autre d’une agence à une autre, jusqu’à ce qu’ils arrivent à Koléa où dans 80% des cas, ils sont encaissés et sortis dans des cabas, pour ne pas dire des camions, parce qu’il s’agit d’importantes sommes. Dans chacune des étapes, les accusés ont un rôle bien déterminé à jouer pour mener à bien ce procédé diabolique digne de la maffia italienne.

(Lire la suite)

1...161718192021

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER