Archive pour 'Culte en Algérie'

Ain El Hammam: Les deux non-jeûneurs relaxés

ramadan.jpgLe tribunal de Aïn El Hammam a relaxé aujourd’hui les deux non jeûneurs de Hocine Hocini, 47 ans, et Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers, originaires d’Ain El Hammam. Le procureur de
la République près le tribunal de Ain El Hammam a requis le 21 septembre une peine de 3 ans de prison ferme à l’encontre des deux «non-jeûneurs». Pour rappel, les deux prévenus ont été arrêtés le 13 août dernier dans un chantier par la police, qui leur reprochait de ne pas observer le jeûne prescrit par l’islam. El Mouhtarem 

Algérie: Report au 10 octobre du procès de quatre chrétiens

eglise.jpegLe tribunal correctionnel de Larbaâ Nath Irathen (Tizi-Ouzou) a reporté dimanche au 10 octobre le procès de quatre Algériens protestants poursuivis pour « création illégale de lieu de culte », a indiqué le président de l’Eglise protestante d’Algérie Mustapha Krim.

« Le procès a été reporté à la demande de la défense dont un des avocats n’a pas pu se déplacer aujourd’hui » au tribunal de Larbaâ Nath Iraten, a-t-il déclaré à l’AFP.

(Lire la suite)

Ferhat Mehenni accuse le pouvoir d’avoir implanté le terrorisme dans les maquis kabyles

ferhat.jpgDans une déclaration rendue publique aujourd’hui, à l’issue du porcès des deux ouvriers « non-jeûneur » de Ain El Hammam, le président du gouvernement provisoire de Kabylie (GPK), Ferhat Mehenni, a mis en garde contre toute condamnation qui serait en violation de la liberté de culte en Kabylie. « Le peuple kabyle tolérant et laïc ne laissera pas faire une justice aux ordres du régime théocratique algérien en parfaite collusion avec le terrorisme islamiste qu’il a lui-même implanté dans les maquis kabyles », a dénoncé Ferhat Mehenni. El Mouhtarem

Non-jeûneurs d’Ain El Hammam: Le procureur a requis 3 ans de prison ferme

ramadan1.jpgLe procureur de la République près le tribunal de Ain El Hammam a requis aujourd’hui une peine de 3 ans de prison ferme à l’encontre des deux «non-jeûneurs», Hocine Hocini, 47 ans, et Salem Fellak, 34 ans, deux ouvriers, originaires d’Ain El Hammam. Le verdict est mis en délibéré pour le 5 octobre. Pour rappel, les deux prévenus ont été arrêtés le 13 août dernier dans un chantier par la police, qui leur reprochait de ne pas observer le jeûne prescrit par l’islam. El Mouhtarem

Pour avoir «jeté par terre des pages du Coran», un septuagénaire condamné à un an de prison

coran.jpgUn septuagénaire a comparu hier devant le tribunal pénal près de la cour d’Alger pour avoir « profané le Coran ». Alors qu’il était de passage devant la prison d’El Harrach, le mis en cause, selon Le Jour d’Algérie, il a découvert des pages du Coran abandonnées par terre au pied du mur de la prison en question. Lorsqu’il avait ramassé ces feuilles, il s’était rendu compte qu’elles portaient toutes des croix qui avaient été dessinées sur chacune de ces pages. Selon lui, les pages étaient déjà profanées avant qu’il les touche. Le vieil homme a expliqué avoir ramassé ces pages qu’il a mises dans sa poche.

(Lire la suite)

Tebessa: Trois non-jeûneurs placés sous mandat de dépôt

ramadan1.jpgTrois jeunes dont l’âge varie entre 20 et 30 ans ont été placés, hier, sous mandat de dépôt par le procureur de la République près le tribunal de Tébessa pour atteinte aux préceptes de l’Islam, n’ayant pas observé le jeûne. Selon El Watan, ces non-jeûneurs ont été pris en flagrant délit par les éléments de la police judiciaire en train de déjeuner près du mur de la citadelle byzantine en plein centre-ville. Les mis en cause comparaîtront devant le juge dans les jours à venir.

Affaire des « non jeûneurs » d’Ighzer Amokrane: La police recherchait un jeune accusé de proxénétisme

ramadan1.jpgContrairement aux affirmations de journaux algériens sur «l’arrestation d’un restaurateur» à Ighzer Amokrane, dans la wilaya de Béjaïa, pour «non-respect des préceptes de l’Islam», nous avons appris d’une source sûre que les éléments de la police ont agi suite à une plainte déposée par les citoyens de la ville contre un jeune propriétaire d’un local (il ne s’agit pas d’un restaurant mais d’un local vide) qui aurait versé dans le proxénétisme depuis quelques mois.

Selon une enquête de DNA, http://www.dna-algerie.com/component/content/article/34-politique/449-enquete-la-verite-sur-laffaire-des-l-non-jeuneurs-r-arretes-a-ighzer-amokrane-bejaia.html «les habitants d’un quartier dénoncent des «allées et venues suspectes y compris de femmes » et du «tapage de jour comme de nuit» dans un local sis dans l’immeuble des 100 locaux. Les policiers entament alors une surveillance discrète des lieux. L’enquête ne tardera pas à confirmer les griefs soulevés par les voisins. L’endroit est effectivement mal famé.

(Lire la suite)

Les déambulations “sacrées” du jeûneur type !

ramadan.jpgPersifleur pour « Algérie Politique »

Le sacré est-il à ce prix ?! Absentéisme, économie en veille, des villes entières frappées de la torpeur de l’immobilisme et le pauvre citoyen-jeûneur dans des états de délabrements avancés.

La mine défaite, le regard famélique, la bouche fétide et l’énervement de mise il attaque sa journée, dans un consensus général à savoir très tardivement, faisant ainsi passer ses privations en tous genres pour les causes de ce ralentissement chronique.

Réveillé uniquement lorsqu’il s’échange avec un congénère dans le même état de déconfiture, la rituelle et machinale phrase réconfort: “saha fetourek” (bon appétit), mêmes à des heures très matinales. Là son oeil clignote quelques instants de bonheur, salivant de toutes ses papilles, même s’il sait qu’il est à des heures lumières de la ligne d’arrivée et du coup de canon libérateur.

(Lire la suite)

Le jeûne tel qu’il est pratiqué par la majorité des Algériens est vidé de sa dimension religieuse

ramadan1.jpgBakir Dadi Bouhoun pour « Algérie Politique »

Le jeûne tel qu’il est pratiqué par la majorité des Algériens est vidé de sa dimension religieuse. En effet, il y a chez la majorité d’entre nous une confusion entre jeûne « saoum », acte physiologique c’est-à-dire abstention de s’alimenter, de boire et d’avoir des rapports sexuels du lever du soleil à son coucher, et carême ”siam” devoir religieux pour ceux en mesure de le pratiquer sans incidence sur la santé du jeûneur. 

(Lire la suite)

Respectez-moi, je ne jeûne pas et je veux être libre

ramadan1.jpgSoliloque pour « Algérie Politique » 

Je commence vraiment à avoir la nostalgie des années 90. Même le FIS n’était pas aussi extrémiste… y avait des cafés qui s’ouvraient à Alger, discrètement mais ça existaient. Et puis pour vous dire vrai, je préfère de loin un barbu bien identifiable qui est plutôt ouvert à tout dialogue, qu’un rétrograde coincé et avec les fards d’un intellectuel et ouvert, ze3ma, d’esprit: les plus dangereux des extrémistes…islamistes.

(Lire la suite)

12345...8

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER