• Accueil
  • > Droits de l'homme en Algérie

Archive pour 'Droits de l’homme en Algérie'

Le parquet de Blida:  » Belharchaoui Bachir n’a pas été torturé »

pho.jpgDans son édition n° 6350 du jeudi 8 septembre 2011, le quotidien El Watan a fait paraître, en page 4, un article intitulé «La torture est pratiquée en Algérie». Le parquet militaire près la juridiction militaire de Blida oppose un démenti catégorique aux allégations de torture rapportées dans ledit article concernant le cas de Belharchaoui Bachir et précise que cette personne, qui fait l’objet d’une information judiciaire dans le cadre des garanties prévues par la loi, a été mise en détention provisoire le 28 août 2011 par le juge d’instruction militaire saisi et a reçu respectivement aux dates du 29 août et des 4 et 6 septembre 2011, la visite de son père, ses frères et sa sœur.

Yacine Zaid interrogé pour appartenance à un « groupe chaoui »

yacine1.jpgYacine Zaid, membre de la LADDH vient de subir le dimanche 4 septembre 2011, dans les locaux du commissariat central de la Ville de Batna (Sud-est d’Alger), un interrogatoire très particulier et très inquiétant. Yacine Zaid, président du bureau de la LADDH dans la wilaya de Laghouat, s’est déplacé jusqu’à Batna (500km de Laghouat) pour répondre à une convocation qui lui avait été adressée auparavant par la brigade criminelle de la police de Batna.

Il faut d’emblée souligner la nature absolument étrange et anormale d’une situation où un citoyen habitant à Laghouat se retrouve convoqué par les services de police d’une Wilaya lointaine où il n’est jamais allé. Pourquoi, même s’il s’agissait de « sonder » les opinions de Yacine Zaid, fallait-il le convoquer par la police de Batna ?

(Lire la suite)

L’arrestation du Franco-Algérien Bachir Belharchaoui à Alger

pho.jpgAlgeria-Watch, 4 septembre 2011

Algeria-Watch a appris avec une vive inquiétude l’arrestation à Alger, le 18 août 2011, de M. Bachir Belharchaoui. Cet ancien sous-officier du Département de renseignements et de sécurité (DRS, la police politique du pouvoir algérien), aujourd’hui âgé de quarante-quatre ans, a refait sa vie en France, où il réside à Lyon depuis 1994. Titulaire de la double nationalité française et algérienne, il est marié avec une Française et père de trois enfants.

Le jeudi 18 août 2011, il se rend en Algérie, accompagné de son fils de huit ans, dans la perspective de démarches pour renouveler ses droits à la retraite. Quand il arrive à l’aéroport Houari-Boumediene, il est immédiatement arrêté et disparaît. Son fils, français, est récupéré par sa sœur, venue l’attendre à l’aéroport.

(Lire la suite)

Familles de disparus: Rassemblement dimanche à la place du 1er Mai à Alger

A l’occasion de la 28ème journée internationale des disparus, Sos Disparus et le CFDA organisent un rassemblement à 10h, le 28 août prochain, place 1er Mai, à Alger. Selon la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, entrée en vigueur en décembre dernier mais non ratifiée par l’Algérie, la disparition forcée est «l’arrestation, la détention, l’enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté par des agents de l’État [ …] suivi du déni de la reconnaissance de la privation de liberté ou de la dissimulation du sort réservé à la personne disparue ou du lieu où elle se trouve, la soustrayant à la protection de la loi».

(Lire la suite)

LADDH: La torture est toujours pratiquée en Algérie

bouchachi.jpg« La torture est toujours pratiquée » en Algérie, a affirmé hier le président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), Me Mustapha Bouchachi. « On ne sait pas si elle est le fait d’un commissaire, d’un officier des services, mais elle n’est pas limitée à une région, elle s’est propagée », a ajouté l’avocat lors d’un point de presse, accusant le parquet de ne vouloir « ouvrir une enquête sur la torture ». Lors d’un point de presse, il a évoqué des cadres ayant reconnu devant un tribunal avoir été torturés par les services de sécurité.

Me Bouchachi déplore également « les atteintes répétées » aux droits de l’Homme en Algérie, citant entre autre l’interdiction faite à son organisation de tenir le mois de juin dernier une conférence sur « le rôle de la société civile dans la lutte contre la corruption dans les pays arabes ».

(Lire la suite)

Décès sous la torture: TRIAL obtient la toute première condamnation de l’Algérie par le Comité contre la torture des Nations unies

Genève, le 5 juillet 2011

Le Comité contre la torture des Nations unies vient de condamner l’Algérie pour le décès sous la torture de M. Djilali Hanafi, un commerçant de 32 ans, père de deux enfants, arrêté le 1er novembre 1998, à Mechraa Sfa. M. Hanafi avait été relâché le 3 novembre suivant et était décédé quelques heures plus tard à son domicile des suites de tortures infligées à la brigade de la gendarmerie de Mechraa Sfa. La décision est la première jamais rendue par le Comité contre la torture concernant l’Algérie.

Durant des années, les proches de la victime ont tenté d’obtenir que justice soit rendue. Mais jamais aucune enquête n’a été ouverte, les autorités affirmant que la victime était décédée de mort naturelle. En avril 2008, TRIAL a saisi le Comité contre la torture, l’organe chargé de surveiller le respect de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, ratifiée par l’Algérie en 1989.

(Lire la suite)

Algérie: Acquittement pour Kamel Eddine Fekhar

fekhar1.jpgLe tribunal correctionnel de Ghardaïa vient de prononcer l’acquittement pour Kamel Eddine Fekhar et de deux autres prévenus. Fekhar était poursuivi pour «incitation à mettre le feu à une voiture de police », sur la base des articles 41, 396 et 396 bis du Code Pénal.Il encourait une peine de prison à perpétuité.Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, la LADDH s’est félicitée de l’issue de ce procès. « La LADDH reste néanmoins préoccupée quant à l’acharnement contre ses membres dans plusieurs régions », peut_on lire dans le communiqué. El Mouhtarem se félicite également de l’issue du procès.   

 

 

Rassemblement de soutien à Kamel Eddine Fekhar

fekhar.jpgDes dizaines de citoyens se sont rassemblés ce matin devant la cour de Ghardaia en guise de soutien à Kamel Eddine Fekhar. 

LADDH: Procès de Kamel Eddine Fekhar demain mardi

ghardaia.jpgKamel Eddine Fekhar, membre de la section de la LADDH à Ghardaïa (700 km au sud d’Alger) comparait, mardi 31 mai 2011, devant le Tribunal correctionnel de Ghardaïa. Fekhar, qui est aussi membre du Conseil national de la LADDH, est poursuivi sous l’accusation « d’incitation à mettre le feu à une voiture de police », sur la base des articles 41, 396 et 396 bis du Code Pénal.

La peine encourue par Kamel Eddine Fekhar est la réclusion criminelle à perpétuité

Fekhar est poursuivi pour des faits qui se sont produits le 27 février 2009, ou une voiture de police stationnée devant le commissariat a pris feu. La police n’a pu mettre la main sur les éventuels responsables de cet acte. C’est sur la base du témoignage d’un jeune homme, survenu un mois après les faits, que la procédure fut déclenchée. Ce jeune qui serait connu des services de polices, aurait déclaré avoir entendu le principal prévenu dire « dans un café » que c’était lui qui a mis le feu à la voiture de police sur « demande » de Fekhar et en contre partie d’une somme d’argent. Kamel Eddine Fekhar a été mis sous contrôle judiciaire et privé de son passeport.

(Lire la suite)

Dans son rapport 2011: Amnesty International accable le DRS

toufik.jpgDes agents du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le service du renseignement militaire, continuaient d’arrêter des personnes soupçonnées d’infractions liées à la sécurité et de les placer en garde à vue, parfois au-delà de la durée maximale de 12 jours prévue par la loi, dans des centres de détention non reconnus où elles risquaient d’être torturées ou autrement maltraitées. L’impunité était toujours bien établie pour les actes de torture et autres sévices infligés à des personnes soupçonnées d’infractions liées à la sécurité, affirme Amnesty international dans son rapport 2011 http://bit.ly/lx0uIe.

12345...38

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER