Archive pour 'Algérie Economie'

L’Algérie ne manifeste aucun intérêt pour la reprise d’Air Sénégal

air.jpgL’ambassade d’Algérie à Dakar ’’dément catégoriquement’’ l’information selon laquelle Alger serait intéressée par la reprise d’Air Sénégal international, soutenant qu’elle est ’’dénuée de tout fondement’’. ’’Certains titres de la presse sénégalaise ont rapporté ce jour (mardi) que l’Algérie aurait manifesté un intérêt pour la reprise de la compagnie aérienne Air Sénégal international. L’ambassade d’Algérie à Dakar dément catégoriquement cette information, dénuée de tout fondement’’, indique un communiqué. La représentation diplomatique, ajoute la même source, ’’précise qu’à aucun moment, ni le gouvernement algérien ni la compagnie Air Algérie n’ont manifesté un quelconque intérêt pour une reprise de participation sous quelle que forme que ce soit à Air Sénégal International’’.

France Télécom prend le contrôle du premier opérateur mobile égyptien

La Tribune La Tribune  

France Télécom prend le contrôle de MobiNil, le premier opérateur mobile égyptien. L’opération a été rendue possible par une décision de justice. Orascom Telecom a en effet été condamné par une cour d’arbitrage internationale à vendre sa participation dans la holding égyptienne MobiNil au groupe français.

Le différend avait commencé en 2007 lorsque Orascom et France Télécom avaient saisi la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale au sujet d’un accord de partenariat signé en août 2001 dans MobiNil.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, France Télécom, qui détient actuellement 71,25% de MobiNil, précise qu’Orascom devait lui transférer d’ici le 10 avril sa participation de 28,75% au prix de 441.658 livres égyptiennes par action pour un montant total d’environ 530 millions d’euros. De son côté, Orascom  indique que la cour lui a ordonné de vendre ses parts de MobiNil au prix de 273,26 livres égyptiennes par action lui permettant de lever 1,7 milliard de dollars (1,26 milliard d’euros). Ce prix de vente représente une prime de 83% par rapport au cours de clôture de l’action Mobinil dimanche soir à 149,50 livres.

La holding MobiNil contrôle à 51% ECMS, opérateur mobile commercialisant ses services sous la marque MobiNil. France Télécom indique que la participation directe de 20% d’Orascom dans ECMS et le flottant de celui-ci ne sont pas concernés par le jugement de la cour d’arbitrage de la chambre de commerce internationale.

France Télécom estime que la consolidation à 100% de MobiNil devrait lui apporter 360 millions d’euros de chiffre d’affaires et 165 millions d’euros d’Ebitda supplémentaires par an sur la base de ses résultats de 2008, et avoir un effet « positif » en terme de génération de cash flow organique. MobiNil, qui comptait 20,1 millions de clients au 31 décembre 2008, a enregistré une croissance de 21% de son chiffre d’affaires l’année dernière à dix milliards de livres égyptiennes (1,32 milliard d’euros).

Prix de certains produits agricoles

legumes.jpgPomme de terre 80/90 DA
Haricots verts 170 DA
Chou-fleur 120 DA
Carottes 60 DA
Tomates 120 DA
Oignons 60 DA
Laitue 60 DA
Fèves 70 DA
Navet 90 DA
Piment 200 DA
Courgettes 90 DA
Oranges 150DA

Source: Infosoir

Koul Ya El guellil !

lgumes.bmpLa pomme de terre, denrée à large consommation, est cédée à partir de 75 DA, la courgette est affichée à 80 DA, la carotte à 65 DA, la tomate à 90 DA, la banane à 160 DA le kilo, les haricots verts à 220 DA le kilo, le poivron à 160DA, les oeufs à 15 DA l’unité, sardine à 300 DA le kilo…

Liste des banques et établissements financiers agréés en Algérie

banque.jpgLa liste complète des banques et établissements financiers  agréés en Algérie au 3 janvier 2009 a été publiée par la Banque d’Algérie dans une décision parue au dernier Journal officiel.  Il existe actuellement vingt-et-une (21) banques et cinq (5) établissements  financiers agréés en Algérie.
Les 21 banques se composent de la Banque Extérieure d’Algérie (BEA),  Banque Nationale d’Algérie (BNA), Crédit Populaire d’Algérie (CPA), Banque de  développement local (BDL), Banque de l’Agriculture et du Développement Rural  (BADR), Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance (CNEP-Banque), Caisse Nationale  de Mutualité Agricole-banques (CNMA-banque), Banque Al Baraka d’Algérie, City Bank NA Algéria, Arab Banking Corporation-Algeria, Natexis-Algérie, Société Générale-Algérie, Arab Bank PLC-Algeria, BNP Paribas-El Djazair, Trust Bank-Algeria, The Housing Bank for Trade and Finance-Algeria, Gulf Bank Algérie, Fransabank  Al Djazair, Calyon-Algérie, HSBC-Algérie, Al Salam Bank-Algeria.
Quant aux établissements financiers agréés, ils comprennent la Société  de Refinancement Hypothécaire (SRH) , la Société financière d’investissement,  de participation et de placement SPA (Sofinance-SPA), Arab Leasing Corporation,  Maghreb Leasing Algérie et Cetelem Algérie.

C’est la “foire” des prix fous !

hausseprixhiver6263.jpgOn croyait que la fammbée des prix, subite et inopinée, était une caractéristique conjoncturelle spécifique au mois de Ramadan. Oh ! Que nenni ! vient de nous révéler et confirmer le marché des fruits, légumes et autres produits carnés et avicoles, en cette saison 2009 ! L’œuf se rapproche des 15DA/pièce et le poulet qui enjambe les 300 DA le kilo. En moins d’une semaine, le poulet a pris quelque 70 DA de plus au kilo sur les étals. Ladite viande, qui était proposée en septembre-octobre, entre 200 et 220 DA a, d’un seul coup d’aile, sauté à 290 DA, voire 320 DA, dans certains marchés de la ville. Au niveau des étals, la viande rouge est proposée à son plus bas cours de l’année: 400 DA/kg pour le caprin, 500-550 DA/kg pour le bovin, et 550-600 DA/kg pour l’ovin. Le prix de l’agneau d’un poids moyen est passé de 7 000 à 13 000 DA, entraînant dans son sillage, une succession de hausses du cours de la viande rouge ovine sur les étals des bouchers, désormais fixée à 650 DA le kg contre 500 DA, il y a quelques mois.  Le prix du kilo de viande bovine et caprine a emboîté le pas à celui de l’agneau, en atteignant respectivement la barre des 700 et 500 DA le kg.  Liberté/ Synthèse d’El Mouhtarem.

Carrefour quitte l’Algérie pour le Maroc

carrefourlogo.jpgA la veille de l’ouverture du premier Carrefour au Maroc, ce distributeur français et la holding algérienne Arcofina ont mis un terme à leur partenariat, deux ans après l’ouverture du premier magasin Carrefour en Algérie. La porte-parole de Carrefour précise que ce partenariat avait été interrompu fin 2008 en raison du manque de perspectives de développement en Algérie. Carrefour comptait un magasin en Algérie, ouvert en 2006. « Le concept de la grande distribution est difficilement rentable en Algérie en raison de la difficulté de trouver des terrains et des approvisionnements en flux continu du magasin », indique-t-on. Le Reporter

Bouteflika annonce l’effacement total des dettes des agriculteurs et des éleveurs

bouteflika2.jpgLe président Bouteflika a annoncé samedi à Biskra que l’Etat a décidé d’effacer la totalité de la dette des agriculteurs et des éleveurs qui s’élève à 41 milliards de DA. « Dans le but d’encourager le monde agricole à fournir l’effort intense attendu de lui pour moderniser l’activité et augmenter ses diverses productions, j’annonce que l’Etat a décidé d’effacer la totalité de la dette des agriculteurs et des éleveurs qui s’élève actuellement à 41 milliards DA », a déclaré le chef de l’Etat dans un discours prononcé à l’occasion de la rencontre nationale sur le renouveau de l’économie agricole et le renouveau rural. « Cette dette, a-t-il poursuivi, sera rachetée par le Trésor public et de ce fait, les banques doivent cesser, dès ce jour, toute démarche pour le recouvrement de leurs créances auprès des agriculteurs et des éleveurs ».

Algérie Télécom: Ni privatisation ni ouverture du capital

tel.jpgAlgérie Télécom, qui a réalisé un chiffre d’affaires d’un peu plus de 60 milliards de dinars pour l’exercice 2008 et avec ses 50 milliards de créances impayées, ne sera pas privatisé et compte se développer tout seul avec ses propres moyens sans ouvrir son capital au privé. Algérie Télécom ne sera ni privatisée ni ouverte au privé. «Aller vers l’ouverture du capital ne se justifie plus pour nous», a déclaré Moussa Ben Hamadi, P-DG d’Algérie Télécom, lors de son passage hier sur la Chaîne III de la Radio nationale. «Nous sommes en train de nous restructurer et améliorer nos procédures de gestion et notre performance en matière de management. Nous avons des actions de formation aussi bien au niveau de l’encadrement qu’au niveau des agents d’exécution. Nous avons des capacités pour le faire», a-t-il ajouté.

Algérie: Cinq privés nationaux s’emparent de 25% des crédits bancaires

lejour1.jpgAbdelmalek Seraï, expert et consultant international, a mis en garde contre le retour du monopole d’un tout autre ordre où cinq privés nationaux détiennent, à eux seuls, 25% des crédits bancaires alloués en guise de soutien et de mise sur rails des regroupements d’entités en qualité de grands champions industriels. Selon ses propos, «cinq grandes entreprises privées se sont accaparées ces dernières années de 25% des crédits» destinés au secteur privé. «Il s’agit d’un chiffre aussi important que dangereux car il met cause la démocratisation des outils de financement à l’économie», avant d’appeler à «une démocratisation dans la distribution du financement».

1...141516171819

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER