Archive pour 'Algérie Economie'

Marchés des fruits et légumes: L’Etat mettra fin au règne du privé

march.jpgLa gestion des marchés des fruits et légumes ne sera plus du ressort du privé. Une entreprise publique sera créée pour prendre en charge les commandes du souk. Le ministre du Commerce, El-Hachemi Djaâboub, l’a déclaré jeudi dernier lors d’une séance de questions orales à l’APN, rapporte l’Expression. Il a fait savoir qu’une réunion regroupant les directeurs du commerce à travers le pays se tiendra prochainement afin d’accélérer les procédures permettant la mise à niveau des marchés de gros des fruits et légumes.

(Lire la suite)

Algérie: Les entreprises publiques se retirent du FCE

Les haminai.jpg entreprises publiques dont Air Algérie et Saidal se sont retirées lundi dernier du Forum des chefs d’entreprise (FCE) à la demande des autorités du pays. La décision a été prise en guise de protestation contre les récentes critiques du président du FCE, Reda Hamiani de la politique économique du gouvernement Ahmed Ouyahia, rapporte la presse. Dans une déclaration à un quotidien national, M. Hamiani a souligné que les seules réformes économiques en Algérie sont celles initiées par  l’Etat à l’époque où Mouloud Hamrouche était chef du gouvernement. El Mouhtarem

Algérie: Djezzy annonce avoir réglé ses dettes

djezzy.gifLe groupe égyptien des télécommunications, Orascom Telecom Holding, a annoncé, dans un communiqué de presse diffusé hier, que sa filiale algérienne qui commercialise la marque Djezzy a versé, dans la matinée d’hier, «la dernière tranche d’une facture de 587 millions de dollars», représentant le redressement fiscal infligé à Orascom Telecom Algérie (OTA).  Cette dernière tranche correspond à un montant de 113 millions de dollars.  Pour rappel, les deux premiers recours introduits par Orascom Telecom Algérie auprès de l’administration fiscale ont coûté à ce dernier 40% de la totalité de la facture, puisque la loi exige à l’opérateur de verser 20% pour introduire un recours.

(Lire la suite)

Le MSP à Hanoune:«Oui madame, il vous faut une roqia»

hanoun.jpg«Oui madame Hanoune, il vous faut une roqia pour vous débarrasser de Trotsky qui vous hante», a déclaré hier le secrétaire national chargé de la communication du MSP, Mohamed Djemaâ, dans un communiqué. «Le MSP refuse de suivre Madame Hanoune dans sa voie, elle qui est connue pour le langage des insultes qui nuit gravement à la pratique politique», a souligné M. Djemaa. « La laïcité à laquelle appelle Hanoune est refusée en Algérie tout comme l’abolition de la peine de mort qui est contraire aux principes de la Constitution algérienne (…) Nous invitions Mme Hanoune à la lecture du Code de la famille qui émane de l’esprit de l’islam dans un pays qui consacre l’islam religion d’Etat ». El Mouhtarem 

 

Algérie:besoins alimentaires quotidiens multipliés par 7,5 depuis 1962

produits1.jpgLes besoins alimentaires quotidiens de   l’Algérie ont été multipliés par 7,5 depuis l’indépendance en 1962 alors que sa  production alimentaire a quadruplé durant cette période, a indiqué hier à Alger le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Sid Ahmed Ferroukhi.  « Depuis 1962, les besoins alimentaires nationaux par jour ont été  multipliés par 7,5 alors que la production alimentaire nationale a été multipliée par 4,5, le complément étant assuré par les importations », a déclaré Ferroukhi à l’ouverture des premières assises de l’industrie agroalimentaire nationale consacrées à la sécurité alimentaire. Les importations algériennes en produits alimentaires ont représenté 4,53  milliards de dollars entre janvier et septembre 2009, contre 6,15 milliards de dollars durant la même période de 2008, soit une baisse de 26,26%, selon les chiffres officiels.

Que se passe-t-il à COGB-La Belle de Béjaia ?

intranetlabelle.jpgNaftchez pour « Algérie Politique »

Les frères Dahmani du groupe La Belle ont fait la même chose à Béjaia. L‘Entreprise nationale des corps gras (ENCG) qui était un fleuron de l’agro-alimentaire, devenue COGB-La Belle,  a complètement périclité. Les frères Dahmani (ignorants trilingues sous la houlette du DRS de feu  Smain Lamari (vrai patron), se sont accaparés de l’entreprise COGB.

Des milliards sont dégagés chaque mois sous forme de bénéfices dont profitaient,avant les travailleurs. Depuis son arrivée, la prime annuelle a disparu, les engagements de la tripartite ne sont pas appliqués jusqu’à ce jour malgré des petites grèves, des primes de congé et autres ont été supprimées, aucune extension n’a été faite, la pièce détachée de la COGB a été entièrement exploitée et vidée par ces gens illettrés de Bentalha. Les camions et autres matériels ont été utilisés même pour leur margarinerie d’Alger

Dans le recrutement, il privilégie le préemploi car ne percevant même pas un centime de la part de ces paysans. Les travailleurs fuient les avantages pour les départ en retraite (mesures incitatives et mesures conventionnelles.) ont été enlevés ne laissant que de faibles primes pour ces harragas de l’ENCG. Les départs volontaires sont refusés à la plupart de ceux qui n’ont pas atteint 50ans et qui sont obligés de choisir entre une démission (après 22ans à l’ENCG!!!) ou une indemnisation de juste 6 mois (alors qu’auparavant cette prime était de 24 mois de salaires). Les cadres ont démissionné, ils sont repris par l’entreprise de Issad Rebrab et Candia sur place! La fiche de paie de 2006/2007 était plus riche que celle de 2009. Plusieurs débrayages n’ont pas abouti.

 

(Lire la suite)

Les importateurs de médicaments à Barkat: «Fabrique toi-même ton générique!»

saidbarkat.jpgLe président de l’Union nationale des opérateurs de pharmacie, Amar Ziad, a déclaré au Quotidien d’Oran qu’il ne comprend pas les mesures du ministre de la Santé (les importateurs doivent fabriquer du générique dans une année) qui ne tiennent pas la route. « Le privé ne peut plus rien faire, on ne peut initier aucun projet d’investissement, comment voulez-vous qu’on le fasse ? Nos entreprises sont asphyxiées financièrement depuis l’instauration du crédit documentaire. On a paralysé le privé. On ne peut plus avoir de crédit et quand c’est le cas, c’est à des taux prohibitifs et les banques ne suivent pas ».

Et de fulminer «qu’est-ce qu’on veut faire au juste dans ce pays ? Nous subissons des contraintes de tout ordre et voilà qu’on nous sort une mesure irréaliste. Quand il y aura une véritable politique du générique, quand les personnels seront formés dans ce sens, on peut en reparler. Pour l’instant, l’Etat n’a qu’à faire évoluer les choses avec les 150 milliards de dollars et le ministre n’a qu’à fabriquer lui-même son générique».

Algérie: Le syndicat des pêcheurs dénonce «le monopole de la mafia»

sardinebig.jpgLe kilo de sardine a atteint les 400 DA dans la totalité des villes côtières du pays. «Il s’agit d’une première» selon Bellout Hocine, président de la Fédération nationale des marins pêcheurs. Cette hausse vertigineuse des prix est due «à une mafia qui agit au niveau des ports et procède à l’achat, sur place, de la quasi-totalité des quantités de la sardine pêchée».

Les transactions se font très tôt le matin, entre 3 et 4 heures du matin. «Cette pratique spéculative s’est généralisée à travers les 31 ports de pêche du pays, créant une situation de monopole» met en garde M. Bellout, précisant que le problème ne relève pas de «l’offre et de la demande». L’orateur souligne que les services de contrôle et services vétérinaires au niveau des ports de pêche «ne font pas leur travail». Il interpelle les directions du commerce de wilayas ainsi que la tutelle pour intervenir et mettre un terme à l’anarchie, rapporte Le Jour.

 

 

Les étrangers exclus de la pêche du thon rouge au large des côtes algériennes

thon.jpgLes exploitants étrangers ne participeront plus,  à partir de cette année, à la campagne de pêche au thon rouge dans les eaux sous juridiction algérienne, qui sera désormais réservée aux opérateurs nationaux,  a appris dimanche l’APS auprès du ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques.  « A partir de cette année (2010), les exploitants étrangers n’ont pas  le droit de participer à la campagne de pêche commerciale du thon rouge dans  les eaux sous juridiction algérienne », indique-t-on au ministère, en précisant que « cette exploitation sera réservée uniquement aux thoniers nationaux ».          Cette décision fait suite à la décision de la Commission internationale  pour la conservation des Tonidés de l’Atlantique (ICCAT), de ne pas attribuer la pêche de cette espèce aux pays tiers et que chaque pays doit baisser son quota en utilisant ses propres moyens, indique la même source. 

Plus de 8 milliards de dollars de recettes pétrolières en janvier et février

petrole1.jpgLes recettes pétrolières ont atteint, pour les mois de janvier et février derniers, plus de 8 milliards de dollars US, a indiqué  samedi à Oran le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil.  Khelil a précisé que les recettes de Sonatrach en hydrocarbures ont réalisé, au cours des deux derniers mois, une hausse de plus de 30 % par rapport aux recettes de la même période en 2009.  

Le ministre a signalé que l’Algérie a réalisé des recettes dépassant 393 milliards de dollars US en matière d’exportations d’hydrocarbures entre  2000 et 2009, et des découvertes de 125 puits de pétrole au cours de la même période dont 16 l’année dernière.

1...45678...19

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER