Archive pour 'Elections Algérie'

Elections locales: taux de participation annoncés par les autorités

Le taux de participation aux élections locales a atteint 43,96 % pour les Assemblées populaires communales (APC) et 43,26 % pour les assemblées de wilayas (APW), jeudi soir, à la clôture du scrutin qui a été prolongé d’une heure (20 heures) dans quinze wilayas.

Grande fraude à Hydra

fraude.gifLe Tête de liste FLN de la commune de Hydra a procédé à la fraude massive du scrutin, selon les représentants des partis politiques.

Pour rappel, Bennour Karim, (36 ans) tête de liste FLN, (Maire 2002-2007) est originaire de la wilaya d’El Oued où est originaire l’ancien président de l’APN Saadani. D’aileurs, c’est grâce à ce dernier que Bennour a été reconduit pour briguer un seond mandat.

Faut-il rappeler que Bennour Karim a été mis sous contrôle judiciaire suite à son implication dans l’affaire Bouricha (Ex-Wali de Blida) ?

Les bus de Tahkout à la disposition du FLN et du RND

 

tahkout.jpgSelon des citoyens de la commune de Bordj El Bahri (Alger), l’entreprise Tahkout Mahieddine de transport universitaire, a mis à la disposition du FLN et du RND des bus pour transporter leurs électeurs au niveau des centres de vote.

Ain Torki (Ain Defla): FFS, RND, HMS, RCD et FNA se retirent de la course électorale !

Les représentants du FFS, RND, HMS, RCD et FNA dans la commune de Ain Torki (wilaya de Ain Defla) se sont réunis ce matin en urgence après avoir constaté des anomalies dans le déroulement du scrutin.

Réunis au siège de l’APC, les représentant de ces partis ont décidé :

1- Le retrait définitif du scrutin en exigeant son annulation

La décision a été prise suite à la fraude massive caractérisée par:

-L’empêchement des scrutateurs de compter les bulletins de vote au niveau des bureaux. A cet effet, il a été constaté un manque de près de 2400 bulletins de vote du FLN.

La phrase du jour

«Les gens ne sont pas encore réveillés et j’imagine que si les casiers de lait sont encore pleins, c’est que les urnes sont vides» : un vieux de la Casbah ce matin (Infosoir)

Nouvel instrument de mesure du taux d’abstention aux élections

pluviometre.jpg

Question du jour

parapluie.jpgLe 17 mai dernier, les Algériens ont préféré se mettre sous leurs parasols au lieu de se rendre aux bureaux de vote. Le 29 novembre, les Algériens se mettront-ils sous leurs parapluies…? La réponse sera donnée par Yazid Zerhouni lors de son point de presse du 30 novembre. El Mouhtarem

Quand l’émission Baramidjouhoum «épargne» Ouyahia

hmida.jpgouyahia.jpgLes questions qui fâchent ont été soigneusement évitées

Le passage avant-hier du SG du RND, Ahmed Ouyahia, à l’émission télévisée Baramidjouhoum n’a pas convaincu beaucoup de monde…

Alors qu’on s’attendait à un florilège de révélations «croustillantes», le SG du RND s’est contenté le plus souvent de répondre à son aise aux questions communes d’un animateur «en manque d’imagination», selon les adversaires politiques de l’ex-Chef du gouvernement. «Utilisant un langage diplomatique et un discours langue de bois», l’ancien Chef du gouvernement n’a mené aucune attaque contre ses adversaires politiques, principalement ceux de l’Alliance présidentielle.

Cependant, il faut dire que l’animateur, le journaliste Hmida Layachi qui a remplacé au pied levé Ghania Oukazi, remerciée par la direction de l’ENTV, n’a pas osé poser les questions qui fâchent. Il a péché par un manque d’agressivité envers un Ouyahia qui ne s’attendait nullement à un tel cadeau. L’animateur en question est allé jusqu’à être complaisant envers son invité du jour. Les questions tournaient principalement autour des sujets de l’heure comme la campagne électorale, les préoccupations des citoyens, la vie du parti, les exclusions et les marginalisations de certains cadres du RND, etc. A toutes ces questions, Ouyahia répondait avec une aisance particulière qui lui sied à merveille. Sur la campagne électorale, le SG du RND indiquera que son périple l’a conduit à animer 34 meetings à travers le territoire national, ce qui lui a permis, dira-t-il, de «toucher du doigt les principales revendications des citoyens». Il évitera de placer le moindre mot inamicale envers ses deux alliés, Belkhadem et Soltani, mais persistera à défendre bec et ongles le rôle majeur de l’Alliance présidentielle et son soutien indéfectible au président Bouteflika. Ouyahia estime que le rôle de l’Alliance présidentielle va au-delà d’une simple addition de partis puisque, dit-il, «cette coalition on la retrouve au gouvernement, dans les APC et les APW et durant la campagne présidentielle». Alors que tout le monde s’attendait à une question qui brûle les lèvres des millions d’Algériens, celle de savoir si le RND va jusqu’à soutenir un 3ème mandat pour le président Bouteflika, ni l’animateur et encore moins l’invité n’ont abordé cette délicate question. Sur les désertions et les exclusions de militants de son parti, Ouyahia dira que ce phénomène est normal dans n’importe quel parti qui n’arrive pas à «satisfaire le vœu de l’ensemble de ses militants». Au sujet de la réconciliation nationale et du délai supplémentaire accordé aux terroristes, le SG du RND justifiera cette décision par la volonté, dira-t-il, de «sauver une vie si c’est encore possible». «Je le clame tout haut: je suis un éradicateur! Mais s’il existe encore une chance pour sauver une vie humaine, pourquoi refuser le pardon à ceux qui veulent se repentir?» dira l’invité de l’émission qui trouvera même un malin plaisir à répondre sans gêne aucune aux questions pas trop «encombrantes» de l’animateur qui cherchait avant tout à «meubler» son émission. Quant à la fraude, cette étiquette qui a de tout temps collé à ce parti, n’est qu’une vue de l’esprit de certains revanchards, selon Ouyahia qui balaye d’une seule main cette «accusation».

Saïd Farhi, La Voix de l’oranie

L’imam de la Casbah a appelé les gens à voter FLN !

mosqueehassanii.jpgDans un communiqué rendu public hier, le bureau exécutif du FNA au niveau de la commune de La Casbah dénonce l’attitude de l’imam de la nouvelle mosquée «qui a appelé les gens, lors de la prière du vendredi, à voter pour l’ancien P/APC qui est le tête de liste FLN ». « L’imam a cité nommément le candidat FLN et appelé les gens à lui accorder un deuxième mandat, tout en priant pour lui », ajoute le communiqué.


Elections locales: Le Ministère de l’intérieur interdit le port du nikab

nikab.jpgLe Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales a annoncé une décision visant à interdire les femmes qui portent le voile du visage dit aussi Nikab d’accomplir leur devoir électoral, pour écarter tout dépassement ou fraude. Cette directive insiste sur la nécessité de vérifier l’identité de la votante en se référant à la photo sur sa pièce d’identité.Des sources concordantes ont rapporté hier à El Khabar, que la directive adressée à toutes les Directions de l’organisme et des relations publiques, oblige les chefs de centres de vote de vérifier l’identité de la femme votante et de sa carte d’identité, et cela concerne seulement les femmes qui portent le voile du visage.Cette décision vient après les plaintes reçues par le Ministère, lors des législatives de mai dernier, concernant l’existence de plusieurs cas de fraude, particulièrement dans les Wilayas dites « réservées », où une seule femme peut voter à la place de plusieurs autres femmes inscrites dans différents centres.   Nos sources ont indiqué, aussi, que le port du voile du visage ne permet pas d’identifier la femme votante et la carte qu’elle présente. ElKhabar

 

Commentaire: Le vrai Nikab qu’il faut interdire est celui que portent les urnes et l’administratrion chargée d’organiser le scrutin ! El Mouhtarem


123456

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER