Archive pour 'Algérie Révolte'

Le FFS dénonce la condamnation de deux jeunes chômeurs de Ouargla

ffs.pngDeux  jeunes chômeurs de la wilaya de Ouargla ont été  injustement condamnés à trois ans de prison pour avoir voulu exprimer leur détresse. Après la répression policière de manifestations pacifiques organisées par le Comité national des chômeurs, le pouvoir, comme à l’accoutumée, fait appel à l’appareil judiciaire pour condamner des animateurs du mouvement à Ouragla, Médéa et Skikda.   

 

Ce verdict démontre la volonté du pouvoir de briser tout mouvement de revendication et se veut une menace pour les citoyens tentés de s’organiser et de se battre pour leurs droits. Il démontre surtout le cynisme et l’arrogance des autorités en direction des représentants des instances onusiennes des droits de l’Homme actuellement en Algérie.   

 

Le Front des Forces Socialistes, solidaire de la lutte des jeunes chômeurs, condamne avec vigueur ce verdict ainsi que les interpellations et autres intimidations à l’encontre des  membres du Comité national des chômeurs et du blogueur et militant Yacine Zaid et appelle à poursuivre la mobilisation pour la libération des deux détenus.

 

Il réitère son soutien et son engagement à lutter pour la Liberté et la  Justice, et se tenir auprès de celles et ceux qui dans la société se mobilisent pacifiquement pour leurs droits les plus légitimes.

 

 

P/Le Secrétariat National

 

Hakim Addad

 

Secrétaire national chargé de la Coordination avec les mouvements sociaux

Affaire du Bois des Pins: « Les habitants veulent construire une mosquée et une coopérative immobilière », selon le Wali

bois.jpgLe wali d’Alger s’est expliqué hier sur l’affaire du parking du Bois des Pins dans la commune de Hydra. Le wali a affirmé que «le terrain n’est pas une forêt». «C’est un terrain qui appartient à l’Etat. J’ai les documents qui le prouvent… Je ne vois pas de quel droit des citoyens ou une association non agréée s’arrogent le droit de parler d’un terrain qui appartient à l’Etat».

Kebir Addou a affirmé que le terrain en question «a été versé à la commune de Hydra en 1987». «Où étaient ces gens-là quand une villa était en construction ? Pourquoi ils n’appellent pas à la destruction de cette baraque ? Et ces extensions illicites du bâtiment ? C’est helal pour le privé et interdit pour l’Etat ?», s’est-il interrogé. «Il y avait des dossiers pour des permis de construire une mosquée et  une coopérative immobilière. Mais, on n’a pas accepté les demandes», a-t-il conclu. Le Jour  

 

 

AFFAIRE BOIS DES PINS: Des moudjahidate répondent à la DGSN

boisdespins.jpgDans l’édition n° 6327, du quotidien El Watan, du jeudi 11 août 2011, p7, la DGSN nie «toutes les accusations de violences émises à l’encontre de leurs éléments», au sujet de la répression qui s’abat sur les habitants de la cité Bois des Pins à Hydra. Ce «démenti» est l’expression de l’ignorance des événements, très graves, qui se sont déroulés à la cité Bois des Pins. Comment oser nier les accusations de violences perpétrées, contre d’innocentes victimes, coupables de vouloir défendre leur espace vert, seul bol d’oxygène dans un ciel pollué ? En plus d’importantes plaies visibles (points de suture, tympan percé, blessures multiples) constatées par des médecins légistes et les expertises médicales faisant foi.

Durant ce mois sacré de Ramadan 2011, des enfants ont été malmenés et des femmes menacées de viol, à l’intérieur, même des appartements dont les portes ont été défoncées, après le saccage des grilles de l’immeuble et des boîtes aux lettres. Ces violences physiques ont été accompagnées, de surcroît, d’insultes grossières, que la décence ne nous permet pas de préciser. Ceux qui ont pour fonction «de sauvegarder et (…) d’assurer les biens privés et installations publiques» sont dans la logique des parachutistes de Massu.

Les tortures de toutes natures qui ont été infligées, aux moudjahidates que nous sommes, étaient peut-être une invention de l’esprit ? L’armada des forces policières, instrumentalisées, et la progéniture des magistrats faussaires, aux ordres d’un pouvoir aux abois, ont-elles besoin, aujourd’hui, d’un recylcage pour améliorer leur savoir-faire ? Ils vont, sûrement, apprendre à mieux réprimer ! Hier c’était l’oppression, aujourd’hui c’est la répression. L’Algérie n’est pas le domaine qui appartient à un pouvoir qui manque de légitimité.

Djamila Bouhired – Fettouma Ouzegane Zoulikha Bekaddour – Louisa Ighil Ahriz – Louisa Oudarène

Les employés de Djezzy créent un blog

djezzylogo.jpgPour dénoncer la hogra dont ils sont victimes, les employés de Djezzy ont crée un blog: http://djezzyrevolutioncommence.over-blog.com/

Pour dénoncer la Hogra en Algérie: Sit-in le 20 août devant le Consulat d’Algérie à 12H à Paris

boisdespins.jpgCommuniqué du Comité Liberté et JusticeHALTE A LA HOGRA
Rassemblement le samedi 20 août 2011 devant le Consulat d’Algérie à 12H.

Pendant que des citoyens algériens bravent courageusement l’impunité et la corruption du système en place en disant non au projet d’un parking devant remplacer le bois des pins de Hydra..

Alors que les inculpations à motifs politiques se multiplient contre le maire de Zéralda, Mouhib Katir, poursuivit et emprisonné pour avoir dit non au principe de la corruption.

(Lire la suite)

Le comité des chômeurs dénonce l’arrestation des membres du comité de Skikda

tiaret.jpgLe comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce énergiquement l’arrestation de nos camarades du comité local de Skikda, à leur tête Riadh Laamri, membre du bureau exécutif de notre organisation. Selon nos informations, les deux camarades ont été arrêtés hier et seront présentés aujourd’hui devant le procureur de la République pour destruction des biens d’autrui.

Le seul tort de ces camarades harcelés par les forces de police, c’est d’avoir organisé des rassemblements devant le siège de la wilaya de Skikda depuis le vendredi passé, pour dénoncer les passe droits dans la distribution du peu d’emplois existants et demander un travail décent pour les chômeurs de la région. Et ce sans aucun incident.

(Lire la suite)

Algérie: une experte de l’ONU va évaluer les politiques de logement

logement.jpgComme nous l’avions déjà annoncé il y a quelques jours, une Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le logement convenable, Raquel Rolnik, visitera l’Algérie du 9 au 19 juillet 2011 afin d’étudier l’impact des politiques et programme de logement sur les droits de l’homme.

 

Au cours de sa visite, la Rapporteuse spéciale rencontrera des représentants de l’Etat, du système des Nations Unies et de la société civile. Elle se rendra dans différentes régions et en particulier dans les Wilayas d’Alger, Boumerdes, Oran et Ghardaïa. 

(Lire la suite)

Tiaret: Deuxième édition du salon national de la protestation

tiaret.jpg

Abdelkarim Hamzaoui exclu arbitrairement de l’université d’Alger

cne.jpgL’étudiant Abdelkarim Hamzaoui, membre de la Coordination nationale autonome des étudiants (CNAE) et doctorant en sciences sociales, a été exclu de l’université pour une période de deux ans. La décision a été prise arbitrairement par un conseil de discipline qui n’a pas respecté les procédures légales. «Abdelkarim Hamzaoui n’a pas été convoqué au conseil de discipline comme le prévoit la réglementation», nous a déclaré Farid Hadj-Mohand, membre de la CNAE.

Selon la réglementation, la commission de discipline doit convoqué l’étudiant qui, de son côté, a le droit d’être défendu par un étudiant de son choix. «Nous allons riposter en organisant des actions de soutien à Abdelkrim Hamzaoui», a indiqué Farid Hadj Mohand.

L’administration de l’université d’Alger reproche à Hamzaoui Abdelkarim d’avoir «perturbé l’année universitaire». Par ailleurs, contrairement à ce qui a été rapporté par les sites d’information, Abdelkarim n’a pas observé de grève de la faim. El Mouhtarem

Marche des médecins résidents aujourhui à Oran

tudiants.jpg

12345...41

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER