Archive pour 'Algérie Révolte'

Urgent: Entre 2000 et 3000 mercenaires algériens en Libye !

kadhafi1.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Dans une lettre qu’il a adressée ce vendredi au président de la LADDH, Mostefa Bouchahci, le secrétaire général de la ligue libyenne des droits de l’Homme, Slimane Abou Chouakir, a  indiqué que le délégué de son organisation dans la ville de Benghazi, a été surpris, lors d’une visite effectuée aux mercenaires détenus par les forces armées du conseil national de transition, de la présence de nombreux mercenaires algériens qui combattaient aux côtés de l’armée de Kadhafi.

Dans une déclaration qu’ils ont signée, explique M. Abou Chouaki, les mercenaires algériens avouent ne rien comprendre à la situation en Libye et condamnent la position officielle de l’Algérie qui soutient le régime Kadhafi. «Les services algériens nous ont mobilisés sous prétexte de combattre les groupes d’El Qaida aux pays du Maghreb», ont reconnu les mercenaires. «Les services algériens nous ont promis de l’argent et des postes de travail en Libye après la victoire de Kadhafi», ont ajouté les mercenaires.

Selon le responsable de la ligue libyenne, le nombre de mercenaires mobilisés par les services algériens est de l’ordre de 2000 à 3000.  Les mercenaires croient qu’ils étaient en mission officielle et qu’à cet effet, ils font assumer la responsabilité de tout ce que peut leur arriver aux autorités algériennes.

La ligue libyenne annonce par ailleurs que le conseil national de transition va décréter une amnistie en faveur de ces mercenaires afin de leur permettre de regagner leur pays.

Algérie: Les « patriotes » violemment réprimés !

Les « patriotes » ont été violemment réprimés par la police jeudi soir à la place des Martys à Alge avant d’être conduits de force dans les bus. En guise de protestation, les patriotes criaient « Yahia EL IRHAB », « vive le terrorisme ». 

Les enseignants de l’université de Béjaia: « Un changement au sein de notre établissement est indispensable »

rectorat.jpgNon aux atteintes à l’éthique ! Non à toutes formes de violence ! Pour le respect de la libre expression ! pour la gestion démocratique de l’université.

 

Nous, enseignants de l’Université A / Mira, réunis en AG à Aboudaw le mardi 12 Avril à 11 h à l’amphi 03 et après débat sur la grave situation qui prévaut dans notre établissement:

 

1- Dénonçons le contenu du PV du conseil de direction qui accuse le corps enseignant et menace d’exclusion définitive des délégués des étudiants. Cela constitue une atteinte grave à l’éthique et à la déontologie de l’université. En outre, ce n’est là qu’une diversion pour éluder la responsabilité du recteur quant à l’origine de la violence: l’intrusion du recteur accompagné d’agents de sécurité au niveau de la table d’information des étudiants est une provocation. C’est une atteinte à la libre expression dans l’espace universitaire. Cette action a engendré une agression physique sur un étudiant de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques. Le contenu du PV n’apaise aucunement les esprits mais vise à exacerber la situation.

 

2- Saluons le courage des enseignants et des travailleurs, présents lors de l’incident qui a eu lieu au rectorat, qui ont assumé leur responsabilité en appelant au calme, évitant ainsi le pire.

3- Interpellons la conscience des présents au conseil de direction élargi de l’université sur la gravité des décisions, des dérives et de la démarche dans laquelle ils ont été entrainés.

4- Exigeons l’annulation des poursuites engagées contre nos étudiants et demandons une commission d’enquête indépendante qui situera les responsabilités.

5- Condamnons la gestion de l’université par la menace et la violence.

Conscients des dangers qui guettent notre université, un changement immédiat au sein de notre établissement est indispensable. Nous restons, cependant, convaincus que le salut de l’université passe par la consécration du principe de gestion démocratique (élections aux postes de responsabilités).

Un rassemblement des enseignants se tiendra devant le rectorat le mardi 19 Avril à 10h

Mehri demande au directeur général de l’ENTV d’ouvir un débat national sur le changement

mehri.jpgعبد الحميد مهري

الجزائر 4 أفريل 2011 

 السيد المدير العام للتلفزيون الجزائري

تحية طيبة

يطغى على الساحة السياسية الجزائرية، من جديد وبإلحاح، مطلب تغيير نظام الحكم الذي تتبناه وتدعو إليه أطراف عديدة تختلف وجهات نظرها في طبيعة التغيير ومداه وطرق تحقيقه بالطرق السلمية. وهو أمر طبيعي يعكس ما لهذا المطلب الوطني من أهمية بالنسبة لحاضر البلاد ومستقبلها، وما يتسم به من تعقيد يستدعي نقاشا وطنيا معمقا وشفافا، يمكن أن تساهم في تنظيم جانب منه، مؤسسة التلفزيون الجزائري.

وإني أبدي استعدادي، إذا تمكنت مؤسسة التلفزيون الجزائري من برمجة مثل هذا النقاش، أن أكون من بين الذين يقبلون الدعوة للمشاركة فيه.

مع بالغ التقدير والاحترام

RAJ dénonce la répression de la marche des étudiants

photo7.jpgAprès avoir organisé plusieurs sit-in et rassemblements, des milliers d’étudiants et étudiantes de différentes universités de l’Algérie, répondant à l’appel de la Coordination Nationale Autonome des Etudiants, ont marché aujourd’hui à Alger pour dénoncer la sourde oreille de la tutelle et rejeter en bloc les résultats de la Conférence nationale sur l’enseignement supérieur.

Le Rassemblement actions jeunesse (RAJ) tient à saluer la mobilisation pacifique et responsable des étudiants, et affiche son entière solidarité et soutien au mouvement des étudiants pour la démocratisation de l’université comme entre autres revendications.

Le RAJ dénonce la répression, la violence et les manipulations qu’ont subies les étudiants, et celles immanent de l’administration de l’université de Béjaia, et exprime son soutien aux étudiants et enseignants menacés d’être traduits devant le conseil discipline. Le RAJ condamne toute violence d’où qu’elle vienne.
Le RAJ  reste mobilisé, attentif et impliqué dans le mouvement pour garantir sa poursuite
.

Alger le 12/04/2011

P/RAJ
Le Président
A.Fersaoui

Le pouvoir criminel d’Alger réprime les étudiants (PHOTO FACEBOOK)

photo3.jpgphoto2.jpg

photo1.jpgphoto4.jpg

photo5.jpgphoto6.jpg

photo7.jpgphoto8.jpg

 

Urgent: La marche des étudiants réprimée dans le sang ! (ELWATAN.COM)

15h115: Une cinquantaine d’étudiants ont été blessés et plusieurs autres ont été arrêtm.  Les forces de sécurité ont usé de la matraque jusqu’à mettre en danger la vie de plusieurs étudiants qui se sont retrouvés avec de graves blessures à la tête. Les secouristes de
la protection civile tentent de soigner les blessés sur les trottoirs de l’Avenue Pékin à défaut de pouvoir les évacuer vers les hôpitaux.  

Les « patriotes » refusent de rencontrer Chihab Seddik

chihab.jpgLes « patriotes » ont refusé de rencontrer le vice-président de l’APN, Chihab Seddik. Selon notre source, le député du RND a envoyé ce matin des émissaires aux « patriotes » leur proposant de désigner une délégation qui se rendra à l’Assemblée nationale pour d’éventuelles négociations.  »Nous avons pris les armes pour défendre la République, nous ne rencontrerons que le président de la République », ont répondu les « patriotes » qui observent un sit-in pas loin de la place des martyrs à Alger. El Mouhtarem    

« Zenga, zenga, dar bdar, houkouma tachâal ennar »

photo.jpgEntre 2.000 et 3.000 étudiants ont défilé mardi dans les rues d’Alger où les manifestations de rue sont interdites. Les étudiants manifestaient notamment contre un nouveau système de délivrance des diplômes et le mauvais fonctionnement de l’université. Rassemblés à la Grande poste, ils ont forcé plusieurs cordons de policiers déployés dans le centre de la capitale dès les premières heures de la matinée.
Venus de plusieurs wilayas du pays (départements), ils n’ont pas réussi à atteindre le palais du gouvernement où se trouve le Premier ministre, toutes les ruelles y conduisant ayant été bloquées par un impressionnant dispositif policier.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers la présidence de la République sur les hauteurs d’Alger mais ils ont été bloqués à mi-chemin par la police. Les manifestants scandaient notamment « Zenga, zenga, dar bdar, houkouma tachâal ennar » (le gouvernement met le feu dans toutes les ruelles et dans toutes les maisons), slogan inspiré d’un discours du leader libyen Mouamar Kadhafi, « y en a marre du ministère, y en a marre de la misère » ou encore « Harroubia (ministre de l’enseignement supérieur), dégage. AFP

Photo: Envoyés spéciaux algériens

Béjaia: La direction des oeuvres universitaires arnaque les étudiants !

rectorat.jpgLa direction des oeuvres universitaires de Béjaia a réquisitionné des bus pour assurer le transport des étudiants  désireux de participer à la marche qui aura lieu demain à Alger. A la grande surprise des étudiants, aucun bus n’assurera leur transport en l’absence d’une autorisation que devait délivrée la direction des Transports de la wilaya de Béjaia.

Selon les étudiants, c’est la direction de l’ONOU qui aurait demandé à la direction des transports de ne pas délivrer d’autorisation.

Très en colère, les étudiants ont décidé de mener des actions très musclées demain mardi. El Mouhtarem

 

1...45678...41

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER